Pied diabetique [ Niveau Expert ]

pied diabetique [ Niveau Expert ]

Expert > pied diabetique

  • \La fréquence des malades diabétiques(MD) ne cessent d'augmenter. Le diabète de type 2 qui classiquement, ne touchait que les personnes d'un certain âge, atteint actuellement même les jeunes. Parmi les complications les plus graves du diabète, les lésions du pied constitue un sérieux problème. A l'aube de 2010 ,sa complexité n'est pas encore parfaitement résolue .Certes de réels progrès ont été réalisés dans la prise en charge du pied diabétique notamment par les revascularisations chirurgicales telles les pontages distaux et de plus en plus actuellement par les techniques endovasculaires et les méthodes hybrides mais la prévention piétine encore et le taux d'amputations dans les pays en voie de développement n'a pas franchement baissé. Le but de ce travail est de souligner les difficultés qui attendent le chirurgien vasculaire lorsque son patient, en ischémie critique d'un membre inférieur, se trouve être un diabétique. Nous présentons une série de 352 MD pris en charge dans notre service de chirurgie vasculaire : 30 parmi eux ont été amputés d'emblée sans revascularisation en raison de l'étendue des lésions, 322 ont été revascularisés. La mortalité opératoire à 1 mois a été de 8% et le taux global de sauvetage de l'appui talonnier a été de 68.4% pour un suivi moyen de 23 mois.\

  • Source : academie-chirurgie.fr

La vignette diagnostique de l étudiant. Réflexion diagnostique à propos de la triade physiopathologique conduisant à la complication du «pied diabétique»

  • La problématique dite du «pied diabétique» est ndevenue une complication fréquente du diabète sucré. Sa physiopathologie est le plus souvent complexe avec une intrication nhabituelle de trois composantes, neuropathique, artériopathique et infectieuse. L approche diagnostique doit permettre nd établir le rôle respectif de ces trois composantes, d abord ngrâce à une anamnèse minutieuse et un examen clinique nrigoureux. Ensuite, des examens complémentaires judicieusement sélectionnés permettront de conforter les hypothèses ngénérées par la clinique et, nin finen, d établir le plan de soins nle plus approprié, en favorisant une prise en charge multidisciplinaire. Cette vignette clinique est centrée sur l approche ndiagnostique, clinique d abord, paraclinique ensuite, d un npatient présentant une plaie dans un contexte de «pied diabétique»

  • Source : rmlg.ulg.ac.be

Développement d'instruments de mesure pour l'évaluation des facteurs influençant l'adoption des pratiques exemplaires pour le traitement de la mise en décharge de l'ulcère du pied diabétique

  • L'ulcère du pied diabétique (UPD) affecte 15 à 25 % des personnes diabétiques. Le traitement recommandé de la mise en décharge de l'ulcère est peu appliqué, entraînant des délais de guérison excessifs et des coûts élevés pour le système de santé. Peu d'études abordent le sujet des facteurs responsables de la faible adoption des pratiques exemplaires pour le traitement de décharge de l'UPD en soins de première ligne. Les objectifs spécifiques de ce projet de maîtrise sont d'élaborer et de valider deux questionnaires, un dédié aux patients et un dédié aux professionnels de la santé, explorant les facteurs influençant l'adoption des pratiques exemplaires pour le traitement de la mise en décharge de l UPD en soins de première ligne

  • Source : savoirs.usherbrooke.ca

Microbiologie et traitement antibiotique du pied diabétique infecté

  • Chez le patient diabétique, l ulcère du pied est une problématique fréquente dont la prévalence au cours de la vie est de 25 %. Une infection complique l ulcère dans près de 50 % des cas, est associée à une importante morbidité et à une réduction de la qualité de vie, et est parfois le déclencheur d une cascade menant à l amputation. Les ulcères et infections surviennent dans un terrain de polyneuropathie périphérique et d insuffisance artérielle, impliquant ainsi une prise en charge multidisciplinaire. La connaissance de la microbiologie de l infection du pied diabétique est nécessaire à l administration judicieuse d une antibiothérapie empirique et ciblée. Cet article se concentrera sur la définition et le diagnostic de l infection du pied diabétique, sur les aspects principaux de sa microbiologie et du traitement antibiotique

  • Source : revmed.ch

Recommandations 2011 du Groupe International de Travail sur le Pied Diabétique (IWGDF)

  • Indication du niveau de preuve, Le but de ce document est de fournir des recommandations pour la prise en charge et la prévention qui réduiront l'impact de la pathologie du pied chez les patients diabétiques au moyen de soins de qualité prenant en considération les coûts et en utilisant les principes de la médecine basée sur les preuves auxquels sont adjointes des opinions d'experts. Ce document aborde les principes essentiels dans les soins du pied aux diabétiques avec une description claire des différentes stratégies diagnostiques, préventives ou thérapeutiques. De plus, l'organisation des soins et la mise en application de ces recommandations sont décrites. Ce document comprend trois volets, l'un pour les décideurs de santé, le deuxième pour les généralistes et le troisième pour les spécialistes.

  • Source : sfdiabete.org

Prise en charge du pied diabétique au Sénégal

  • Introduction, Définition, Mécanismes du pied diabétique, Risques globaux, Contexte africain, Prévention indispensable et possible, Diagnostic des lésions, Pied neuropathique: les lésions précoces, Pied neuropathique: les lésions tardives, Pied artériopathique, Pied artériopathique: manifestations cliniques, Pied infectieux: infections mineures, Infections majeures, Examens complémentaires, Recherche du contact osseux, Lésions intriquées fréquentes, La prise en charge, Prise en charge du pied diabétique, Prise en charge préventive, Pied diabétique: prévention primaire, Éducation aux soins des pieds, Dépistage du pied à risque: examen systématique, Pied diabétique: prévention secondaire, Dépistage du pied à risque, Identification du pied à risque, Lutte contre les facteurs valorisants, Soins de podologie: exemples, Prise en charge curative, Conclusion

  • Source : e-diabete.org

Impact médical hospitalier du pied diabétique en Suisse

  • Objectif : évaluer l'impact hospitalier du diabète, des ulcères et des amputations liés au pied diabétique en Suisse. Méthodes : données 2003 à 2008 de la statistique médicale des hôpitaux. Résultats : En six ans, le taux d'hospitalisation annuel des patients diabétiques a augmenté de 38%, les nombres de patients hospitalisés et d'hospitalisations de 44 et 51% respectivement. Pour les ulcères, ces chiffres s'élèvent à 112 et 194%, et pour les amputations à 26 et 34%. Parmi les patients hospitalisés en 2005 avec ulcère ou pour amputation, environ 25% ont été hospitalisés deux ans et 33% un an avant ou après. Si les durées de séjour ont diminué de 10%, la mortalité intrahospitalière est restée stable en dessous de 10%. Conclusion : les hospitalisations pour pied diabétique constituent un problème de santé public important, en aggravation.

  • Source : revmed.ch

Modèle Biomécanique par Eléments Finis du Pied Diabétique pour la Prévention en Temps Réel de la Formation des Ulcères Plantaires

  • Les complications liées au diabète sont parmi les causes les plus fréquentes d'amputation du membre inférieur. Cette pathologie connue sous le nom de « pied diabétique » est liée, entre autres, à la neuropathie qui empêche la personne diabétique de percevoir la douleur due à des surpressions exercées sur la voûte plantaire. Nous proposons une technique de modélisation biomécanique permettant de : 1) prendre en compte l'anatomie du pied du sujet, 2) estimer au moyen d'un modèle biomécanique de type Eléments Finis (EF) le champ de contraintes internes à partir de mesures de pressions externes, et 3) suivre l'évolution des contraintes et des déformations internes des tissus au cours des activités journalières de la personne diabétique.

  • Source : hal.archives-ouvertes.fr

Prévention du « pied diabétique » en médecine générale : proposition et évaluation d'un outil d'aide au dépistage en Haute-Normandie

  • Les lésions ulcérées du pied sont une complication grave et fréquente du diabète. Ces complications sont coûteuses pour notre société et dramatique pour le patient. La conséquence majeure est l amputation avec des répercutions sociales ainsi qu un risque de décès à plus ou moins long terme. Les médecins généralistes, au cœur du suivi des diabétiques de type 2, ont une formation sommaire au dépistage des patients à risque. But de l étude : Proposer aux médecins généralistes et évaluer un outil simple d aide à la gradation du risque podologique chez les diabétiques de type 2. Montrer, avec l usage de notre outil, un meilleur dépistage et une meilleure prise en charge du pied diabétique

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Importance de la décharge dans le traitement des lésions du pied diabétique

  • L'ulcère aux pieds est une complication fréquente survenant chez 15% des patients diabétiques. L'origine est souvent mixte, secondaire à la neuropathie, qui associe une perte de sensibilité et des déformations, à laquelle peut participer une insuffisance artérielle ou une infection. La décharge est un point important du traitement en diminuant les hyperappuis et en favorisant les processus de guérison. La botte plâtrée est le gold-standard avec une guérison dans 90% des cas. Cette technique présente des contre-indications et limitations qui doivent être évaluées. Les alternatives doivent permettre une décharge et une observance optimales pour obtenir la guérison. La prévention secondaire avec un suivi spécifique et une adaptation du chaussage est recommandée.

  • Source : revmed.ch

Le pied diabétique aux urgences - Mise au point - In : Journal Européen des Urgences et de Réanimation (2014) 26 , 87-96

  • La prise en charge aux urgences des plaies du pied chez le diabétique engage l avenirnfonctionnel. La préoccupation constante doit être d éviter la chirurgie d amputation, ainsi quenles antibiothérapies probabilistes. Ceci nécessite une évaluation soigneuse de la plaie de sesncomposantes ischémiques et infectieuses, et du contexte général du patient. Dans la plupartndes cas, les décisions thérapeutiques peuvent attendre le passage de l équipe multidisciplinaire spécialisée. Ce travail propose d aider l urgentiste dans le choix des actions immédiates :nhospitalisation, début d une antibiothérapie, appel au chirurgien

  • Source : speps.pro

Pied diabétique infecté : du diagnostic à la prise en charge

  • Les infections du pied sont des complications fréquentes et potentiellement dévastatrices de la maladie diabétique. En effet, l infection touche un pied ulcéré sur deux et conduit fréquemment à une amputation, augmentant la morbidité et les coûts de santé. La neuropathie sensitivo-motrice et l atteinte vasculaire favorisent la rupture de la barrière tégumentaire constituant le primum movens de cette complication. La prise en charge de ces infections doit se réaliser au sein de centres spécialisés, par une équipe multidisciplinaire afin d augmenter les chances de succès. Il est crucial que les acteurs de santé impliqués auprès de patients diabétiques sachent prévenir, dépister, mais aussi informer le patient de cette complication et de sa prise en charge.

  • Source : revmed.ch

Freins à la prévention du pied diabétique en médecine générale : étude qualitative auprès des médecins

  • Contexte : Le pied diabétique est un problème majeur de santé publique. Le médecin traitant a un rôle clé à jouer dans cette prévention afin de réduire la survenue de lésions du pied et de diminuer le risque d amputation. Méthode : Une étude qualitative a été menée par des entretiens semi-dirigés et par un focus group auprès de quinze médecins généralistes. L'objectif principal était de déterminer les freins à la prévention du pied diabétique en médecine générale. Les objectifs secondaires étaient de proposer des pistes d'amélioration et de confronter les données avec une étude réalisée en parallèle auprès de patients

  • Source : pepite.univ-lille2.fr

L'impact d'actions préventives de la malnutrition auprès de personnes âgées vivant à domicile souffrant d'ulcère du pied diabétique: revue de la littérature: travail de Bachelor

  • Le diabète est une maladie chronique qui touche 422 millions de personnes dans le monde. L'une de ses complications majeures est l'ulcère du pied diabétique (UPD). En effet, quinze à vingt pourcents des diabétiques présenteront un ulcère au pied durant leur vie. Un des facteurs favorisant l'apparition de plaies est la malnutrition. L'état nutritionnel de tous les patients présentant un UPD devrait être pris en charge de manière globale pas des professionnels formés

  • Source : doc.rero.ch

Prévention des complications du pied diabétique

  • Objectif : Evaluer l'action des podologues dans le dispositif expérimental de prévention du risque podologique chez le diabétique en région Centre... Conclusion : La prise en charge régionale du risque podologique a été réévaluée. Un réseau de podologie a été créé et financé par la Direction régionale de dotation des réseaux. Le dispositif a été recentré sur le médecin traitant qui détermine le grade du risque podologique et oriente le patient vers le podologue selon les recommandations du référentiel international. 8 pages

  • Source : ameli.fr

Traitement du pied diabétique infecté : une approche multidisciplinaire par excellence

  • Le pied diabétique septique est une pathologie fréquente et plurifactorielle, dont la prise en charge nécessite une collaboration multidisciplinaire. De la prévention des complications à leur traitement, de multiples spécialités sont mises à contribution. Les modèles de prise en charge par des cercles de suivi spécialisés ont montré une diminution significative des taux d'amputation. L'objectif de cet article est de revoir les bénéfices de cette collaboration dans la prévention et le traitement de l'infection du pied diabétique.

  • Source : revmed.ch

Pied diabétique : rôle du médecin traitant dans le dépistage, la gradation et le suivi podologiques

  • Les complications du pied diabétique sont encore trop fréquentes. Leur diminution passe notamment par une amélioration de la démarche de prévention primaire des plaies, dans laquelle le médecin traitant joue un rôle-clé. Le risque podologique est classé selon la présence de neuropathie déficitaire (test au monofilament anormal), d artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI), de déformation du pied et d antécédents d ulcération chronique (>

  • Source : revmed.ch

Pied diabétique : rôle du médecin traitant dans le dépistage, la gradation et le suivi podologiques

  • Les complications du pied diabétique sont encore trop fréquentes. Leur diminution passe notamment par une amélioration de la démarche de prévention primaire des plaies, dans laquelle le médecin traitant joue un rôle-clé. Le risque podologique est classé selon la présence de neuropathie déficitaire (test au monofilament anormal), d artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI), de déformation du pied et d antécédents d ulcération chronique (>

  • Source : revmed.ch

Prise en charge des plaies du pied diabétique : comment faire la décharge en milieu défavorisé ?

  • La suppression de toute hyperpression en regard d une plaie (décharge) est essentielle à la cicatrisation. Ce moyen de traitement n est pas toujours utilisé pour traiter les plaies du pied diabétique dans les pays en Afrique sub-Saharienne. Le docteur Dehayem nous explique l importance de la décharge dans la cicatrisation des plaies du pied diabétique et décrit des techniques simples pour la réaliser en milieu défavorisé.

  • Source : e-diabete.org

Exploration des pratiques des professionnels de soins du Pôle de santé du Sud Ouest Mayennais dans la prise en charge du pied diabétique, étude qualitative

  • Introduction : les lésions du pied diabétique font parties des complications majeures dans l évolution du diabète. L objectif de cette thèse était d explorer les pratiques concernant le pied diabétique de professionnels de santé médicaux et paramédicaux au sein d un même territoire afin d identifier leurs besoins pour faciliter leur prise en charge.

  • Source : dune.univ-angers.fr