Phlebite [ Publications ]

phlebite [ Publications ]

Publications > phlebite

  • Introduction. Les salmonelloses non typhiques sont responsables de septicémies et d'atteintes septiques extradigestives chez l'adulte immunodéprimé. Ces affections fréquentes peuvent engager le pronostic vital. Observation. Une femme de 76 ans, traitée depuis I an par corticothérapie a vu apparaître une thrombophlébite suppurée de la veine saphène interne droite, l'altération de l'état général, la fièvre à 41°C et la présence de Salmonella enteritidis sur les hémocultures et sur les prélèvements cutanés ont fait porter le diagnostic de septicémie avec foyers septiques multiples dont une atteinte de l'endothélium veineux et des tissus mous environnants. Discussion. Les salmonelloses mineures sont habituellement responsables de diarrhées aiguës d'origine alimentaire avec une fréquence croissante dans nos pays. Elles peuvent beaucoup plus rarement être l'origine de syndromes infectieux sévères avec localisations septiques multiples, ceci principalement quand il existe un déficit immunitaire sous-jacent. L'intérêt de notre observation réside dans le mode de révélation tout à fait original de cette septicémie à Salmonella enteritidis, en effet, alors que l'atteinte cardiaque et artérielle est classiquement décrite dans la littérature, l'atteinte isolée du réseau veineux superficiel ou profond est exceptionnelle, surtout quand elle n'est pas la conséquence d'une greffe bactérienne iatrogène sur cathéter veineux. Pour notre malade, les facteurs favorisants individualisés sont l'existence d'une corticothérapie au long cours ainsi qu'un état veineux sous-jacent altéré, la porte d'entrée n'a pu être clairement identifiée mais la découverte d'une diverticulose sigmoïdienne constitue un argument en faveur d'une porte d'entrée digestive. La prise en charge médico-chirurgicale, associant une exérèse des tissus nécrosés et une bi-antibiothérapie adaptée et prolongée, a permis la guérison.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombophlébite cérébrale post-varicelle avec anticorps anti-protéine S : à propos d’un cas pédiatrique

  • Le purpura fulminans et les thromboses veineuses sont des complications rares de la varicelle. Nous rapportons le cas d'une enfant de 6 ans, sans antécédents particuliers, ayant présenté une thrombophlébite cérébrale, 3 semaines après une varicelle. L'IRM, effectuée à son admission, a montré une thrombose du sinus longitudinal ainsi qu'un hématome frontal parenchymateux droit. Parallèlement, une séroconversion récente de la varicelle a été mise en évidence. Le bilan de thrombophilie, quant à lui, a objectivé une diminution importante de la protéine S libre et de son activité, sans CIVD associé. Une origine acquise à ce déficit a été confirmée par la mise en évidence d'anticorps (IgG et IgM) dirigés contre la protéine S totale par méthode Elisa. Après évaluation du rapport bénéfice/risque seule une anticoagulation a été instaurée. L'évolution clinicobiologique a été favorable, avec normalisation rapide de la protéine S et diminution des anticorps anti-protéine S. De nombreuses études rapportent la présence de ces anticorps anti-protéine S chez des jeunes enfants au décours d'une varicelle, sans que leur fréquence exacte ne soit déterminée. La diminution du taux de protéine S qu'ils entraînent conduit à un état d'hypercoagulabilité transitoire qui peut se traduire par différents tableaux cliniques. Les cas de purpura fulminans semblent plus fréquents alors que les thromboses veineuses isolées post-varicelle, parfois atypiques, apparaissent plus rares.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Phlébotomodensitométrie incrémentale des membres inférieurs, une approche simplifiée du diagnostic de la phlébite au cours des embolies pulmonaires.

  • Objectifs. Montrer que la phlébotomodensitométrie incrémentale est un complément utile, simple mais suffisant, de l'angioscanner pulmonaire pour la mise en évidence des thromboses veineuses profondes (TVP) des membres inférieurs. Matériels et méthodes. Analyse rétrospective de 152 examens scanographiques combinés : angioscanner pulmonaire en acquisition hélicoïdale et phlébo-TDM en acquisition incrémentale. Confrontation des résultats à ceux de l'examen Doppler des veines des membres inférieurs dans 18 cas. Résultats. Une TVP a été mise en évidence chez 29 des 47 patients chez qui le diagnostic d'embolie pulmonaire a été porté par l'angioscanner (61 % des cas). Dans 5 autres cas, une TVP a été objectivée sans image évidente d'embolie pulmonaire proximale. Ces résultats sont supérieurs à ceux publiés dans les séries de la littérature. Les diagnostics positifs de TVP en TDM sont confirmés par les données échographiques, voire plus précis, notamment à l'étage sural Conclusion. La phlébo-TDM incrémentale, examen simple, peu irradiant, réalisable sur tout scanner, est un complément utile et efficace pour contribuer à la prise en charge thérapeutique des TVP et de leurs complications emboliques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombophlebite cerebrale survenant lors de la grossesse: a propos de 7 cas.

  • Pré-requis : la thrombophlébite cérébrale est une pathologie rare mais grave. La grossesse, mais surtout le post partum constituent des circonstances favorisantes. Le diagnostic est confirmé par l'IRM. But : le but de notre étude est de rappeler les caractéristiques cliniques de la thrombophlébite cérébrale ainsi que les examens para cliniques et les différentes modalités thérapeutiques. Observations : nous présentons une étude rétrospective de sept observations de thrombophlébites cérébrales survenues durant sept ans (1996 à 2002). La moyenne d'âge de nos patientes est de 32,1 ans. La thrombophlébite cérébrale survient durant le premier trimestre de la grossesse dans un cas, et dans le post partum dans 6 cas. La symptomatologie clinique est dominée par les céphalées et les signes d'hypertension intracranienne. Les convulsions sont survenues dans 3 cas. Le diagnostic est confirmé par l'IRM et l'angio-IRM dans tous les cas. Le traitement par l'héparinothérapie a été instauré immédiatement et relier par les anti-vit K. l'évolution est favorable dans tous les cas. Conclusion : la thrombophlébite cérébrale est une pathologie grave pouvant compliquée la grossesse et le post partum. Le traitement repose sur l'héparinothérapie instaurée en urgence.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémianopsie latérale homonyme révélant une thrombophlébite cérébrale. Rôle d'un déficit en protéine S induit par la l-asparaginase.

  • INTRODUCTION : Les thromboses cérébrales associées à un déficit en protéine S sont très rares et sont essentiellement observées dans le cadre d'un déficit héréditaire en protéine S. OBSERVATION : Une jeune fille de 19 ans a eu une hémianopsie quelques jours après une première injection de L-asparaginase au cours du traitement d'induction d'une leucémie aiguë lymphoblastique. L'IRM encéphalique a objectivé un ramollissement de la région occipitale gauche. Le bilan de coagulation a révélé un déficit en protéine S. L'évolution a été marquée par la disparition des signes fonctionnels et la normalisation spontanée du taux de protéine S. Le diagnostic de thrombose veineuse cérébrale favorisée par un déficit transitoire en protéine S secondaire à l'administration de L-asparaginase a été retenu. COMMENTAIRES : La survenue de troubles neurologiques chez les patients leucémiques traités par L-asparaginase nécessite l'exploration complète de l'hémostase.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Anticorps anti-PF4 et thrombopénie chez un enfant avec thrombophlébite cérébrale

  • Nous rapportons le cas d'une patiente de 13 ans, présentant une thrombophlébite cérébrale traitée initialement par héparine. Devant la survenue d'une thrombopénie précoce, malgré l'absence de traitement préalable par héparine, le dosage des anticorps anti-PF4 « héparine-dépendants », réalisé par Elisa, s'est avéré fortement positif. En dépit de la négativité des tests fonctionnels spécifiques, l'héparinothérapie a été relayée par un traitement au danaparoïde de sodium, permettant une amélioration clinico-biologique. Devant le faible score d'imputabilité de thrombopénie induite à l'héparine, nous avons effectué une recherche spécifique d'anticorps anti-PF4 seul qui est apparue fortement positive. Cette positivité spécifique explique probablement la positivité de la recherche des anticorps anti PF4 « héparine-dépendants ». L'originalité de ce cas réside dans le jeune âge de la patiente et dans le caractère probablement pathogène de ces anticorps inhabituels, par ailleurs marqueurs d'un terrain auto-immun.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombophlébite cérébrale: complication d'une parotidectomie chez un enfant.

  • Introduction. - La survenue d'une thrombophlébite cérébrale à la suite d'une parotidectomie chez un enfant est rapportée. Observation. - Un garçon de sept ans, présentant une tuméfaction d'allure bénigne de la région parotidienne droite, a fait l'objet d'une parotidectomie droite totale conservatrice. L'examen histologique de la pièce opératoire évoquait un neurofibrome diffus qui s'intégrait dans le cadre clinique d'une neurofibromatose de Recklinghausen. Les suites opératoires ont été marquées par un syndrome pyramidal hémicorporel gauche, le scanner cérébral objectivant une thrombophlébite. Après un traitement associant anticoagulant, vasodilatateur et antibiotique, l'évolution s'est faite vers une récupération partielle de la motricité hémicorporelle gauche. Commentaires. - Cet accident vasculaire cérébral est en rapport avec l'angiodysplasie rencontrée dans la maladie de Recklinghausen. Les anticoagulants instaurés rapidement ont, seuls, fait leur preuve dans l'amélioration du pronostic de ce type de complication.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Association d'un abcès de Bezold et d'une thrombophlébite du sinus sigmoïde. A propos d'un cas.

  • L'abcès de Bezold et la thrombose du sinus sigmoide représentent des complications classiques des otites moyennes suppurées et sont devenus rarissimes depuis l'utilisation large de l'antibiothérapie. Leur association n'a été décrite que très rarement dans la littérature. Nous rapportons un nouveau cas d'association pathologique compliquant une otite moyenne chronique cholestéatomateuse négligée chez un homme âgé de 45 ans. La clinique se résume à un tableau de suppuration para pharyngée droite associée à des céphalées évoluant depuis 10 jours avant l'admission, la tomodensitométrie sans et avec injection a permis d'affirmer le diagnostic. L'évolution a été très favorable après traitement médico-chirurgical associant une antibiothérapie, un traitement anticoagulant et une cure chirurgicale du cholestéatome. Le diagnostic positif de l'abcès de Bezold et de la thrombose du sinus sigmoide, les mécanismes qui peuvent expliquer l'association pathologique ainsi que leur approche thérapeutique seront décrits et discutés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombose de la veine cave inférieure par thrombophlébite de la veine ovarienne droite.

  • Une patiente de 39 ans est hospitalisée pour la survenue d'algies pelviennes fébriles un mois après une césarienne. Une échographie-doppler puis une tomodensitométrie abdominopelvienne ont mis en évidence une thrombophlébite de la veine ovarienne droite, avec extension d'un thrombus flottant dans la veine cave inférieure au-delà des veines sus-hépatiques. Une indication de thrombectomie chirurgicale était retenue devant la survenue d'une embolie pulmonaire malgré un traitement adapté comportant une antibiothérapie et une anticoagulation efficace. L'intervention était entourée de la mise en place d'un filtre cave temporaire par voie jugulaire interne durant la période péri-opératoire. Cette observation rappelle la gravité d'une pathologie rare du postpartum, pouvant engager le pronostic vital de patients jeunes. Elle souligne l'intérêt de la pose d'un filtre cave temporaire en cas d'embolie pulmonaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une phlébite curieuse

  • Nous rapportons l’observation clinique rare d’un homme âgé de 81 ans présentant un léiomyosarcome de la jambe métastatique d’emblée aux poumons, diagnostiqué à l’occasion d’une suspicion de thrombophlébite du membre inférieur. Ce sarcome s’est développé aux dépens de la gaine musculaire lisse des parois d’un vaisseau jambier, probablement une veine. Le léïomyosarcome est une tumeur mésenchymateuse maligne du tissu conjonctif spécialisé, à fort potentiel prolifératif local et métastatique. Il intéresse habituellement le muscle utérin ou les parois digestives ainsi que les gros vaisseaux de l’abdomen et du thorax, très rarement la prostate et exceptionnellement une veine périphérique comme c’est le cas dans cette observation. Le diagnostic évoqué par l’imagerie (notamment l’IRM) est avant tout immunohistochimique. Le traitement repose sur la chirurgie lorsque l’exérèse est possible, associée à la radiothérapie et la chimiothérapie selon les cas. Le pronostic est d’autant plus sombre que le diagnostic est posé au stade métastatique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Intérêt médical, social, économique de l'utilisation rationnelle des explorations non vulnérantes pour le diagnostic de phlébite. Expérience du Centre Hospitalier Régional de Nîmes de 1984 à 1988.

  • L'utilisation de l'ultrasonographie en mode Doppler et échographique pour le diagnostic de la thrombose veineuse profonde des membres permet d'obtenir, en comparaison à la phlébographie, une sensibilité et une spécificité telles que ces méthodes non vulnérantes peuvent être proposées pour le dépistage. Les conséquences de cette démarche diasgnostique ont été évaluées dans le cadre du Centre Hospitalier Régional de Nîmes, de 1984 à 1988. Il apparaît ainsi qu'environ 75 p. cent des patients porteurs d'une phlébite, diasgnostiquée par les méthodes non vulnérantes, peuvent être traités et surveillés sans recours à la phlébographie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Emboles pulmonaires septiques après ablation d’une chambre implantable pour thrombophlébite septique

  • Les thrombophlébites septiques sur chambre implantable percutanée (CIP) sont des complications rares et potentiellement graves. Les recommandations actuelles sont de mettre en place une antibiothérapie et de retirer la chambre implantable. Le risque d’une thrombophlébite septique est la migration d’emboles pulmonaires septiques qui peuvent être potentiellement létaux, surtout s’ils surviennent sur des terrains déjà fragilisés, par un cancer pulmonaire notamment. Nous rapportons le cas d’un homme de 66 ans atteint d’un cancer bronchopulmonaire pluri-métastatique, porteur d’une chambre implantable percutanée et qui a développé une thrombophlébite septique responsable d’une bactériémie à staphylocoque coagulase négative. Par la suite, après ablation de la CIP, cette thrombophlébite s’est compliquée d’emboles pulmonaires de tout le réseau pulmonaire droit.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les trombophlébites septiques de la veine jugulaire interne à porte d'entrée oro-pharyngée. A propos de trois cas.

  • Fréquentes et de mauvais pronostic avant l'ère des antibiotiques, les trombophlébites de la veine jugulaire interne secondaires à un foyer infectieux oropharyngé sont devenues exceptionnelles et d'évolution souvent favorable depuis l'utilisation des antibiotiques. Souvent réduite cliniquement à une tuméfaction douloureuse au bord antérieur du muscle sterno-cléido-mastoïdien dans un contexte fébrile, la symptomatologie peut être plus évidente dans le syndrome de Lemierre où elle s'associe à une septicémie à germe anaérobie avec des localisations septiques secondaires, notamment pleuro-pulmonaires. La scannographie cervicale confirme le diagnostic en montrant une augmentation de calibre de la veine thrombosée, non opacifiée, entourée d'un liseré hyperdense. Le traitement repose sur une antibiothérapie parentérale adaptée aux germes anaérobies.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Diagnostic d'une fistule durale post-thrombophlébite par angio-MR.

  • Nous rapportons un cas où l'angio-MR nous a permis de faire le diagnostic d'une fistule durale et d'une thrombophlébite cérébrale chez une jeune patiente. Si la place de l'angio-MR veineuse n'est plus à démontrer dans le diagnostic de thrombophlébite, nous soulignons la prudence avec laquelle il faut interpréter l'hypersignal d'un sinus, et l'intérêt de l'angio-MR veineuse par soustraction. Dans notre expérience, l'angio-MR 3D TOF précise la topographie de la fistule durale, au contact du sinus latéral droit, mais elle n'individualise pas tous ses pédicules, puisque seules l'artère de la tente du cervelet issue de la portion intra-caverneuse de la carotide interne, et les branches méningées de l'artère occipitale droite ont été visibles. L'angio-MR 3D TOF permet le diagnostic de fisture durale, même si elle ne saurait se substituer à l'angiographie conventionnelle lors de l'étape pré-thérapeutique endovasculaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Phlébite du membre supérieur droit et hypertension artérielle pulmonaire thrombo-embolique. A propos d'un cas traité par greffe coeur-poumons.

  • Les auteurs rapportent l'observation d'un homme de 25 ans porteur d'une hypertension artérielle pulmonaire inexpliquée lors de la première hospitalisation. L'interrogatoire permettait de retrouver un épisode évocateur de phlébite du membre supérieur droit. Les explorations phlébographiques ont mis en évidence un syndrome de compression thoraco-brachial. Après une transplantation cœur-poumons, l'analyse de la pièce opératoire a montré un aspect d'hypertension artérielle pulmonaire thrombo-embolique. Lors de la convalescence, une phlébite spontanée du membre supérieur droit est survenue. Ainsi, le diagnostic d'hypertension artérielle pulmonaire post-embolique à partir de phlébite du membre supérieur droit est discuté.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombophlébite cérébrale, phlébite surale, embolies pulmonaires et déficits en protéine S.

  • Nous rapportons le cas d'un patient qui avait une thrombophlébite cérébrale (sinus transversal et sigmoïde). une phlébite surale et des embolies pulmonaires multiples. L'enquête biologique révéla un déficit en protéine S total et de sa portion libre. La thrombophlébite cérébrale fut diagnostiquée sur les données de l'imagerie par résonance magnétique et sur l'angio IRM. Le traitement comporta une héparinisation relayée par les antivitamines K. La plasmaprotéine S. cofacteur de la protéine C, joue un rôle important dans l'anticoagulation physiologique. Un déficit en protéine S peut être lié soit à une transmission héréditaire autosomique dominante, soit à une insuffisance hépatique avec troubles sévères de la coagulation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombophlébite du sinus caverneux nosocomiale àStaphylococcus aureus multirésistant. À propos d'un cas.

  • La thrombophlébite du sinus caverneux est une affection grave. Nous rapportons un cas chez un enfant de 9 ans hospitalisé pour une pneumopathie aiguë. Les manifestations cliniques associaient un œdème diffus du tiers supérieur et moyen de la face, un œdème palpébral, un chémosis, une exophtalmie, un syndrome méningé et infectieux avec un état d’altération de la conscience. La tomodensitométrie mettait en évidence un rehaussement hétérogène avec élargissement du sinus caverneux gauche et une opacité homogène des sinus sphénoïdaux. La prise en charge était compliquée du fait d’une allergie aux bêtalactamines et de la résistance aux antibiotiques du

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une thrombophlébite cérébrale post-traumatique révélée par des troubles psychiatriques

  • Les traumatismes crâniens sont décrits dans la littérature comme une étiologie rare mais possible de thrombophlébite cérébrale sans qu’un lien physiopathologique ait été identifié. Les thromboses veineuses cérébrales post-traumatiques sont caractérisées par la grande diversité de leur présentation clinique. Une expression purement psychiatrique est exceptionnelle et source d’errance et de retard diagnostiques. Le diagnostic positif bénéficie pleinement des progrès de l’imagerie par résonance magnétique avec angio-IRM temps veineux qui est l’examen de référence. Nous rapportons l’observation d’une patiente qui a présenté une thrombophlébite cérébrale post-traumatique révélée par des troubles psychiatriques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombophlébite cérébrale du post-partum. Un cas secondaire à un déficit acquis en antithrombine III.

  • La thrombophlébite cérébrale est une complication rare de la grossesse et du post-partum. Nous rapportons le cas d'une jeune patiente de 21 ans qui a présenté une thrombophlébite cérébrale du post-partum secondaire à un déficit acquis en antithrombine III. La symptomatologie clinique des thrombophlébites cérébrales est parfois trompeuse. L'angiographie et l'IRM permettent rapidement un diagnostic de certitude. Le traitement est basé sur l'héparinothérapie à dose anticoagulante, Ce traitement sera adapté en cas de déficits en facteurs de la coagulation qui doivent être recherchés devant tout accident thrombo-embolique de localisation inhabituelle.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pyléphlébite chez l’enfant : un diagnostic difficile

  • Les pyléphlébites sont des thromboses septiques des voies portales, compliquant souvent une infection intra-abdominale. Elles sont rares chez l’enfant et souvent de diagnostic tardif. La morbidité est faible mais il existe un risque évolutif vers la thrombose séquellaire. Nous rapportons 2 observations de pyléphlébite, chez des enfants pubères, une fille de 12 ans et un garçon de 13 ans, compliquant une appendicite méconnue. Dans une observation l’appendicite avait été refroidie par une antibiothérapie pour suspicion de salmonellose, dans l’autre cas l’appendicite rétrocæcale évoluait sur un mode subaigu et n’avait été évoquée que grâce à une tomodensitométrie. Une prise en charge médicochirurgicale avait permis une guérison totale de ces 2 enfants. Cliniquement le sepsis sévère est au 1

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov