Pharyngite [ Niveau Expert ]

pharyngite [ Niveau Expert ]

Expert > pharyngite

  • \Ces recommandations concernent le diagnostic et le traitement de l'angine, appelée aussi pharyngite aiguë selon la terminologie anglo-saxone, à l'exclusion de toute pathologie chronique du pharynx. Les deux termes angine et pharyngite seront utilisés de façon équivalente dans le texte. Les recommandations (guidelines) énoncées concernent le cas du patient habituel, sans co-morbidités majeures. Elles ne peuvent pas prendre en considération tous les cas particuliers pour lesquels le médecin reste seul juge de l'attitude diagnostique et thérapeutique la plus appropriée. Le texte de ces recommandations s'inspire fortement du document français « Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoireshautes » édité par l'Association Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) en octobre 2005 [1], tout en apportant des modifications tenant compte de la littérature scientifique européenne et américaine et de la situation luxembourgeoise. Les recommandations seront mises à jour de façon annuelle selon l'évolution des connaissances médicales et des remarques des médecins luxembourgeois et de leurs sociétés scientifiques...\ 15 pages

  • Source : conseil-scientifique.public.lu

Démarches cindyniques en médecine générale. Proposition d une méthode d'élaboration de conduites à tenir pour chaque définition du DRC (1) - test de faisabilité pour, angine, épaule (ténosynovite), humeur dépressive, lombalgie et rhinopharyngite

  • Dans plus de 70% des consultations le médecin de premier recours se trouve face à une incertitude diagnostique. Deux dangers hantent le médecin, celui de faire une erreur diagnostique et celui de passer à côté d'une maladie grave. Le concept de Résultat de consultation (RC) permet, en caractérisant les situations cliniques les plus fréquentes, de maitriser le premier danger. Notre travail s'est attaché à la gestion du second risque, que nous avons appelé démarche cindynique, en tentant de répondre à la question : est-il possible de rédiger des démarches cindyniques, adaptées aux situations cliniques les plus fréquentes en médecine générale ?

  • Source : sfmg.org

Démarches cindyniques en médecine générale. Proposition d une méthode d'élaboration de conduites à tenir pour chaque définition du DRC (1) - test de faisabilité pour, angine, épaule (ténosynovite), humeur dépressive, lombalgie et rhinopharyngite

  • Dans plus de 70% des consultations le médecin de premier recours se trouve face à une incertitude diagnostique. Deux dangers hantent le médecin, celui de faire une erreur diagnostique et celui de passer à côté d'une maladie grave. Le concept de Résultat de consultation (RC) permet, en caractérisant les situations cliniques les plus fréquentes, de maitriser le premier danger. Notre travail s'est attaché à la gestion du second risque, que nous avons appelé démarche cindynique, en tentant de répondre à la question : est-il possible de rédiger des démarches cindyniques, adaptées aux situations cliniques les plus fréquentes en médecine générale ?

  • Source : sfmg.org

Utilisation appropriée des antibiotiques. À propos des pharyngites et du risque streptococcique actuel en France - In : Médecine mai 2015

  • La prescription antibiotique a régulièrement augmenté en France de 1980 à 2000, commençant à ralentir versn1992. Entre 2005 et 2009, elle est restée globalement stable, bien qu irrégulière. Mais elle a réaugmenténdepuis 2010, avec un niveau de consommation 2013 légèrement supérieur à celui de 2003. La consommationnfrançaise reste très au-dessus de la moyenne européenne, au 4e rang des pays les plus forts consommateursnd antibiotiques, après la Grèce, l Espagne et l Italie. Une régression après presque 10 ans de mieux ? L exemplendu traitement des pharyngites de l enfant paraît particulièrement significatif des craintes et des objectifs supposésnde l antibiothérapie « de précaution »

  • Source : jle.com

Aide à la Non-Prescription: Intérêt d un compte-rendu de consultation personnalisé dans la rhinopharyngite et la gastro-entérite, une étude contrôlée randomisée

  • Aux Pays-Bas,nen Angleterre ou en Norvège, les consultations n étant pas directement réglées par lesnpatients au médecin, on remarque que l ordonnance y est moins systématique, peut-êtrenparce que justement l on s aranchitnde cette matérialité de l échange. En eetndans cesnpays, les médecins bénéficient d une rémunération mixte par paiement à l acte, forfaitnet salariat dont les parts sont variables. Dans ce contexte, pourrait-on envisager qu unncompte-rendu de consultation écrit personnalisé remis au patient puisse se substituer ànune prescription médicamenteuse dans des pathologies bénignes et fréquentes comme lanrhinopharyngite et la gastro-entérite ?

  • Source : bichat-larib.com

Complications locorégionales des pharyngites : l exemple du syndrome de Lemierre

  • La pharyngite est un motif de consultation fréquent en médecine ambulatoire. Bien que banale la plupart du temps, elle est occasionnellement à l origine de complications graves qu il faut savoir reconnaître rapidement. Le syndrome de Lemierre est l une d entre elles. Il s agit de l association d une thrombose de la veine jugulaire interne et d emboles septiques généralement pulmonaires, classiquement causée par le germe Fusobacterium necrophorum. Il touche le plus souvent de jeunes adultes en bonne santé et a une mortalité estimée à 5%. Le diagnostic repose essentiellement sur la présentation caractéristique de la pathologie. Son traitement associe le drainage chirurgical des collections purulentes et des tissus nécrotiques à une antibiothérapie de longue durée. Certains auteurs recommandent une anticoagulation.

  • Source : revmed.ch

t Mise en place d'un protocole pluriprofessionnel médecins-pharmaciens dans la prise en charge des patients adultes atteints de rhinopharyngite

  • L objectif de ce travail était de mettre en place une collaboration interprofessionnelle entre l équipe officinale de la pharmacie de la Gare à Migennes et deux médecins appartenant à deux cabinets différents. Un protocole pluriprofessionnel de soins de premiers recours (PPSPR) a donc été élaboré pour optimiser le parcours de soins du patient et afin d éviter des consultations médicales non justifiées.

  • Source : sudoc.fr

Anti-inflammatoires non stéroïdiens dans le traitement de la rhinopharyngite (rhume banal)

  • Contexte : nnLes anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont largement utilisés dans le traitement de la douleur et de la fièvre associés à la rhinopharyngite.nObjectifs : nnDéterminer les effets des AINS versus placebo (et d'autres traitements) sur les signes et symptômes du rhume, et déterminer les éventuels effets indésirables des AINS chez les personnes souffrant d'un rhume banal.

  • Source : cochrane.org

Antibiotiques pour traiter la pharyngite à streptocoque chez les enfants en Suisse : est-ce encore utile ?

  • Cet article explore les recommandations nationales actuelles, ainsi que les raisons et bénéfices de l antibiothérapie dans le traitement de cette infection. Une réévaluation, comme dans d autres pays, de la prise en charge et du traitement de la pharyngite à SGA en Suisse est envisagée

  • Source : revmed.ch

Les antibiotiques de dernière génération à court terme comparés à la pénicilline à plus long terme dans la pharyngite aiguë à Streptocoque chez l'enfant

  • Objectifs Résumer les données relatives à l'efficacité d'un traitement de deux à six jours par des antibiotiques oraux plus récents (courte durée) comparativement à un traitement de 10 jours par la pénicilline orale (durée standard) chez les enfants atteints d'une pharyngite aiguë GABHS

  • Source : cochrane.org

Variabilité des pratiques médicales en médecine générale : la prescription d'antibiotiques dans la rhinopharyngite aiguë

  • antibiothérapie dans la rhinopharyngite (enjeux de santé publique et de maîtrise de dépenses de santé, prescription d'antibiotiques), impact des caractéristiques du patient et du contexte clinique de la consultation, impact des caractéristiques professionnelles du médecin généraliste , 6 pages

  • Source : irdes.fr

Rhinopharyngite aiguë et angine aiguë de l adulte - Fiche mémo

  • Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d antibiotiques, afin de diminuer lesnrésistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l antibiotique, sa dose etnsa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.

  • Source : has-sante.fr

Rhinopharyngite aiguë et angine aiguë de l enfant

  • Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d antibiotiques, afin de diminuer les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques. Le choix de l antibiotique, sa dose et sa posologie sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.

  • Source : has-sante.fr

Complications locorégionales des pharyngites

  • Indication du niveau de preuve, Cette recommandation porte sur les complications cervicales infectieuses bactériennes desrnpharyngites (angines et rhinopharyngites) de l'adulte et de l'enfant :rn(i). adénites cervicales aiguës,rn(ii). phlegmons périamygdaliens,rn(iii). infections péripharyngées localisées,rn(iv). cellulites cervicales profondes extensives.

  • Source : cireol.online.fr

La rhinopharyngite

  • La rhinopharyngite est une inflammation des fosses nasales et du pharynx.n- Elle touche souvent les enfants de moins de 6 ans, avec 5 à 8 épisodes par an.n- L enfant développe ainsi son système immunitaire.n- Elle est d'origine virale.n- La transmission s effectue par les goutelettes de salive et les mains.n- Les facteurs favorisants sont : la vie en collectivité, le froid.

  • Source : medqual.fr

Rhinopharyngites, angines, bronchites : aider son corps à se défendre, ça s'apprend

  • les antibiotiques sont-ils bon ou mauvais pour la santé ? , quand les prendre ? , comment utiliser l'antibiotique ? , quand consulter le médecin ? , comment soulager l'enfant ? , questions de parents

  • Source : ameli-sante.fr

Rhinopharyngite chez l'enfant

  • Les rhinopharyngites sont les infections virales bénignes les plus fréquentes chez le nourrisson et le jeune enfant. Elles sont un problème de santé publique car elles induisent : des consultations médicales extrêmement fréquentes , de très nombreuses prescriptions antibiotiques inappropriées.

  • Source : campus.cerimes.fr

Amygdalectomie pour le syndrome PFAPA (fièvre intermittente, stomatite aphteuse, pharyngite et adénite cervicale)

  • Le syndrome PFAPA (fièvre intermittente, stomatite aphteuse, pharyngite et adénite cervicale) est un syndrome clinique rare dont la cause est inconnue et qui touche généralement les enfants.

  • Source : cochrane.org

Rhinopharyngite (rhume)

  • Des éternuements, un nez qui se bouche ou qui coule mais, aussi, parfois, une gorge qui gratte ou qui fait un peu mal, un peu de fièvre et de toux, de la fatigue et de légers maux de tête: c'est probablement une rhinopharyngite. Tous ces symptômes, apparus graduellement, vont persister de quelques jours à une bonne semaine.

  • Source : mongeneraliste.be

Rhinopharyngite de l'enfant

  • La rhinopharyngite ou rhume est une infection virale contagieuse, très fréquente chez le bébé et l'enfant. Elle guérit en moins de 10 jours. Un avis médical est nécessaire en cas de complications. Vous pouvez limiter la transmission du virus par quelques gestes simples.

  • Source : ameli.fr