Parasitoses pulmonaires [ Publications ]

parasitoses pulmonaires [ Publications ]

Publications > parasitoses pulmonaires

  • Les parasitoses pulmonaires sont des pathologies rares en France et de diagnostic difficile. Si de nombreux parasites peuvent être responsables de manifestations respiratoires, seuls quelques uns peuvent se développer dans le parenchyme et y entraîner des complications relevant d’une prise en charge chirurgicale. L’exemple le plus commun est le kyste hydatique du poumon. Les auteurs passent en revue les cycles, les formes cliniques, le diagnostic et les principes thérapeutiques des principaux parasites pulmonaires qui relèvent d’une prise en charge chirurgicale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les parasitoses pulmonaires. Généralités.

  • Les parasitoses pulmonaires constituent un ensemble nosologique riche et divers. Les principales parasitoses pulmonaires (paludisme, amibiase, bilharziose, distomatose, hydatidose), ainsi que le poumon éosinophile parasitaire, font l'objet d'un article spécifique de la revue. Les autres parasitoses pulmonaires sont abordées dans cet article, après l'étude des généralités.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les mycoses et parasitoses pulmonaires.

  • Le poumon peut être la cible de nombreux agents fongiques et parasitaires. Certains ont une localisation spécifiquement pulmonaire (Pneumocystis), d'autres, au cours de leur cycle, peuvent y migrer (Ascaris) ou s'y fixer (Paragonimus Echinococcus), ils sont parfois à l'origine de phénomènes d'hypersensibilité (mycètes).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov