Otite [ Niveau Expert ]

otite [ Niveau Expert ]

Expert > otite

  • \ Ces médicaments ont l\ AMM dans le traitement local de l\ otite externe aiguë d\ origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l\ AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d\ origine bactérienne et/ou mycosique. L\ efficacité pour obtenir la guérison clinique de l\ otite aiguë externe n\ a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l\ exception de CILOXADEX. L\ intérêt d\ associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l\ otite externe aiguë n\ a été démontré pour aucun de ces médicaments. Compte tenu, notamment du long recul d\ utilisation, du risque d\ antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l\ absence d\ alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible. CILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d\ antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d\ antécédents de perforation tympanique. La place d\ AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d\ origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...\

  • Source : has-sante.fr

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : AURICULARUM (oxytétracycline, polymyxine B, nystatine, dexaméthasone) - Otite externe - Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

  • Ces médicaments ont l AMM dans le traitement local de l otite externe aiguë d origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d origine bactérienne et/ou mycosique.nnL efficacité pour obtenir la guérison clinique de l otite aiguë externe n a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l exception de CILOXADEX.nnL intérêt d associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l otite externe aiguë n a été démontré pour aucun de ces médicaments.nnCompte tenu, notamment du long recul d utilisation, du risque d antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l absence d alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.nnCILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d antécédents de perforation tympanique. La place d AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : CILOXADEX (ciprofloxacine, dexaméthasone) - Otite externe - Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

  • Ces médicaments ont l AMM dans le traitement local de l otite externe aiguë d origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d origine bactérienne et/ou mycosique.nnL efficacité pour obtenir la guérison clinique de l otite aiguë externe n a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l exception de CILOXADEX.nnL intérêt d associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l otite externe aiguë n a été démontré pour aucun de ces médicaments.nnCompte tenu, notamment du long recul d utilisation, du risque d antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l absence d alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.nnCILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d antécédents de perforation tympanique. La place d AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : ANTIBIO SYNALAR (néomycine, polymixine B, fluocinolone) - Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

  • Ces médicaments ont l AMM dans le traitement local de l otite externe aiguë d origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d origine bactérienne et/ou mycosique.nn L efficacité pour obtenir la guérison clinique de l otite aiguë externe n a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l exception de CILOXADEX.nn L intérêt d associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l otite externe aiguë n a été démontré pour aucun de ces médicaments.nn Compte tenu, notamment du long recul d utilisation, du risque d antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l absence d alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.nn CILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d antécédents de perforation tympanique. La place d AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : FRAMYXONE (framycétine, polymyxine B, dexaméthasone) - Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

  • Ces médicaments ont l AMM dans le traitement local de l otite externe aiguë d origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d origine bactérienne et/ou mycosique.nn L efficacité pour obtenir la guérison clinique de l otite aiguë externe n a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l exception de CILOXADEX.nn L intérêt d associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l otite externe aiguë n a été démontré pour aucun de ces médicaments.nn Compte tenu, notamment du long recul d utilisation, du risque d antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l absence d alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.nn CILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d antécédents de perforation tympanique. La place d AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

t Démarches cindyniques en médecine générale : proposition d'une méthode pour élaborer une conduite à tenir pour chaque résultat de consultation du Dictionnaire de la Société Française de médecine générale : test de faisabilité sur : anxiété - angoisse, arthrose, insomnie, otite moyenne et reflux - pyrosis - oesophagite

  • tnIntroduction : Dans plus de 70 % des cas le médecin généraliste se trouve en situation d'incertitude diagnostique en fin de consultation. Il doit faire face à deux dangers : le risque d'une erreur diagnostique et celui de ne pas évoquer un diagnostic grave. Le concept de résultat de consultation (RC) permet, en caractérisant les situations cliniques les plus fréquentes, de maîtriser le premier risque. Notre travail s'est attaché à la gestion du second risque, que nous avons appelé démarche cindynique. Notre objectif était de répondre à la question suivante : est-il possible de rédiger des démarches cindyniques, adaptée aux situations cliniques les plus fréquentes en médecine générale ?

  • Source : sudoc.fr

Démarches cindyniques en médecine générale. Proposition d une méthode d'élaboration de conduites à tenir pour chaque définition du DRC (4) - Test de faisabilité sur : anxiété-angoisse, arthrose, insomnie, otite moyenne et reflux-pyrosis-œsophagite

  • Dans plus de 70 % des cas le médecin généraliste se trouve en situation d incertitude diagnostique en fin de consultation. Il doit faire face à deux dangers : le risque d une erreur diagnostique et celui de ne pas évoquer un diagnostic grave. Le concept de Résultat de consultation (RC) permet, en caractérisant les situations cliniques les plus fréquentes, de maîtriser le premier risque. Notre travail s est attaché à la gestion du second risque, que nous avons appelé démarche cindynique. Notre objectif était de répondre à la question suivante : est-il possible de rédiger des démarches cindyniques, adaptée aux situations cliniques les plus fréquentes en médecine générale ?

  • Source : sfmg.org

Avis relatif à la réévaluation des recommandations vaccinales du vaccin anti-pneumococcique conjugué heptavalent dans les suites de l'extension d'AMM à la prévention des otites moyennes aiguës et des pneumonies à pneumocoque

  • En réponse à une saisine de la direction générale de la santé concernant le vaccin anti-pneumococcique conjugué heptavalent Prevenar®, recommandé en France à l'ensemble des enfants de moins de 2 ans afin de prévenir les infections invasives à pneumocoque, deux avis ont été élaborés par le Haut Conseil de la santé publique :rnrnl'un sur le schéma vaccinal applicable à ce vaccin (deux doses à 2 et 4 mois, suivies d'un rappel à l'âge de 12 mois, et nécessité d'obtenir une couverture vaccinale la plus élevée possible) , rnle second sur la réévaluation des recommandations vaccinales dans les suites de l'extension des indications thérapeutiques de ce vaccin aux otites moyennes aiguës et aux pneumonies à pneumocoques

  • Source : hcsp.fr

Efficacité des AINS dans l otite moyenne aiguë de l enfant - In Médecine, Volume 12, numéro 4, Avril 2016

  • Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) associés à un antibiotique sont souvent prescrits en première intention du traitement de l otite moyenne aiguë (OMA) mais ne font pas l objet d un consensus. Le but de cette revue est donc d évaluer leur intérêt dans le traitement de l OMA. Dans cette revue narrative menée principalement sur les bases Pubmed et Cochrane, seuls les essais contrôlés randomisés et les revues de la littérature traitant du rôle des AINS dans l OMA chez les enfants de 6 mois à 12 ans étaient éligibles. L objectif principal est d évaluer l efficacité antalgique des AINS versus paracétamol ou placebo dans cette indication. La recherche d un effet préventif sur la survenue d un épanchement séro-muqueux et l évaluation du rapport bénéfices/risques des AINS dans l OMA sont les objectifs secondaires...

  • Source : jle.com

AURICULARUM (oxytétracycline, polymyxine B, dexaméthasone, nystatine), anti-infectieux et corticoïde en association - Intérêt clinique faible dans le traitement local des otites chroniques en péri-opératoire

  • AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites chroniques : en préopératoire pour assèchement et en post-opératoire pour les cavités d évidement pétromastoïdiens avec ou sans tympanoplastie.nLes fluoroquinolones en gouttes auriculaires sont les traitements de première intention de l otite chronique. La place d AURICULARUM, comportant un antimycosique associé à deux antibiotiques non fluoroquinolones, est limitée dans la stratégie thérapeutique des otites externes, il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

Comment je traite u2026 L otite moyenne aiguë chez l enfant

  • L otite moyenne aiguë est une affection très fréquente chez les enfants de moins de 2 ans, dont la guérison sera spontanée dans plus de 80 % des cas. Dès lors, une antibiothérapie ne doit pas être systématique. Cette revue reprécise les critères de diagnostic sur base des dernières recommandations publiées pour une utilisation plus judicieuse des antibiotiques. La décision thérapeutique tiendra compte de l âge de l enfant, de la sévérité de l atteinte clinique, du caractère uni- ou bilatéral de l otite, de la présence d une otorrhée et d un éventuel facteur de risque. Une prescription différée d antibiotiques pourra être discutée dans certaines circonstances. L amoxicilline reste l antibiotique de premier choix, en adaptant la posologie pour rester efficace contre les pneumocoques de sensibilité diminuée. L évaluation de la douleur et le traitement antalgique sont essentiels, quel que soit le choix thérapeutique.

  • Source : rmlg.ulg.ac.be

Corticoïdes par voie systémique dans le traitement de l otite moyenne aiguë chez l enfant

  • Question de la revuenNous avons examiné les données concernant les effets des corticoïdes administrés par voie orale ou par injection pour les infections aiguës de l oreille moyenne (otites moyennes aiguës) chez les enfants, en particulier pour l amélioration des symptômes tels que douleurs auriculaires, fièvre, irritabilité, manque de sommeil et manque d appétit. Nous avons également examiné les effets secondaires des corticoïdes...

  • Source : cochrane.org

L'otite moyenne chronique chez l'enfant

  • La prévalence de l'otite sécrétoire, la plus fréquente des otites chroniques de l'enfant, est énorme entre 0 et 5 ans. Sa symptomatologie peut être absente ou comprendre des otites moyennes aiguës répétées, une hypoacousie influençant le développement et le comportement, des troubles d'équilibre. Le status est variable et devrait être complété par une otoscopie pneumatique ou une tympanométrie. Les conséquences sur le développement de l'enfant et les séquelles cicatricielles possibles de ses oreilles moyennes ne doivent pas être banalisées. Le traitement consiste en une abstention thérapeutique durant trois mois puis une chirurgie adénoïdienne et de drainage. Aucun médicament n'est efficace. Les autres types d'otite moyenne chronique peuvent causer des complications auditives et infectieuses graves et doivent être traitées chirurgicalement.

  • Source : revmed.ch

Otite moyenne aiguë : certains enfants sont-ils plus vulnérables ?

  • Plus de 8 enfants sur 10 font au moins un épisode d otite moyenne aiguë (OMA) avant 1 an, (Bibliomed 624), et les récurrences sont fréquentes jusqu à 7 ans, ce qui pose des problèmes toujours difficiles : la morbidité de la maladie reste importante malgré les progrès liés à l antibiothérapie et aux différentes prises en charge ORL (Bibliomed 624). De nombreux facteurs personnels, infectieux, allergiques et environnementaux contribuent au développement de l OMA. On ne peut rien sur la prématurité, l immunodéficience ou les antécédents familiaux. Mais sur d autres points, des conseils aux parents limitent le danger avec des niveaux de preuve (NP) convenables confortés dans des revues systématiques récentes.

  • Source : mbpu-unaformec.net

Otite moyenne aiguë et complications à court terme

  • L incidence des complications des otites moyennes aiguës a fortement été réduite depuis l avènement de l antibiothérapie dans la prise en charge de l otite moyenne aiguë. Ces complications restent cependant encore graves, pouvant mettre en jeu le pronostic vital ou être à l origine de graves séquelles chez l enfant. L accent est mis sur l importance du diagnostic de l otite moyenne aiguë qui reste parfois difficile et sur la connaissance des signes cliniques pouvant faire suspecter une évolution défavorable. Parallèlement aux avancées technologiques médicales, les études progressent quant au développement de nouveaux vaccins et à l utilisation ciblée de l antibiothérapie.

  • Source : revmed.ch

t Formation à la prise en charge des otites moyennes aigues chez les enfants de 0 à 10 ans : attentes des Médecins Généralistes

  • tnIntroduction : L Otite Moyenne Aigue (OMA) est l infection pédiatrique la plus fréquente, et la première cause de prescription d Antibiotiques (ATB) chez l enfant. 90% des OMA sont traitées par antibiothérapie en France, 4° pays plus gros prescripteur d ATB d Europe, contre 31% dans d autres pays. Dans le contexte actuel de maitrise et de diminution des traitements ATB, un projet de formation sur la prise en charge des OMA chez l enfant de 0 à 10 ans, dédiée aux Médecins Généralistes (MG), a vu le jour. L objectif de ce travail consiste à recueillir les attentes des MG à propos de cette formation

  • Source : sudoc.fr

Impact de la vaccination sur les otites moyennes aiguës

  • Les otites moyennes aiguës (OMA) sont une cause importante de consultation médicale chez l enfant et de prise d antibiotique, avec des complications possibles. Les vaccins conjugués contre les pneumocoques ont été développés dès 2000, avec l apparition d abord du vaccin conjugué 7-valent (PCV7), et dès 2011 du vaccin 13-valent (PCV13). Développés pour prévenir les infections invasives à pneumocoques, ils ont aussi contribué à la réduction du nombre d OMA. Le PCV13 a permis de réduire le portage nasopharyngé de la majorité des sérotypes retrouvés dans les OMA, contribuant ainsi à une réduction évaluée à 77 % du nombre d OMA à pneumocoques, selon une étude.

  • Source : revmed.ch

Otite moyenne aiguë

  • L'otite moyenne aiguë (OMA) touche surtout l'enfant et est l'une premières causes de prescription d'antibiotiques. Depuis quelques années une augmentation parallèle du nombre d'otites diagnostiquées et de la prescription d'anti-infectieux dans cette affection est observée. Le taux croissant de la résistance bactérienne aux antibiotiques utilisés, en particulier pour le pneumocoque, a conduit à redéfinir les schémas thérapeutiques, notamment l'indication de l'antibiothérapie et le choix des produits. La prise en compte de l'impact écologique de l'utilisation des antibiotiques en particulier dans l'OMA incite à mieux établir son diagnostic, en distinguant bien l'otite congestive de l'otite purulente, et en précisant les bénéfices attendus de l'antibiothérapie. , 18 pages

  • Source : conseil-scientifique.public.lu

Facteurs de risque de récidive d'otite séromuqueuse et complications à long terme après première pose d'aérateurs trans-tympaniques chez l'enfant

  • Introduction : Le but de notre étude était de rechercher chez les enfants ayant eu une première pose d aérateurs trans-tympaniques (ATT) des facteurs de risque prédictifs de récidive d otite séromuqueuse (OSM) et de complications à long terme. Matériels et méthode : Il s agissait d une étude rétrospective analytique monocentrique. Tous les enfants de moins de 12 ans, opérés d une première pose d ATT bilatérale entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2008 ont été inclus dans l étude et suivis jusqu au 31 décembre 2014.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Otite moyenne aiguë chez l enfant : balance bénéfices/risques des antibiotiques (mise à jour) - Analyse brève

  • Cette nouvelle mise à jour d une synthèse méthodique de la Cochrane Collaboration confirme les précédentes analyses concernant une antibiothérapie en cas d OMA chez l enfant. Versus placebo : bénéfice limité à une diminution de la durée de l otalgie au détriment d effets indésirables. Une antibiothérapie différée (conditionnelle) montre une efficacité égale avec moins d effets indésirables qu une antibiothérapie immédiate. Le bénéfice est potentiellement plus important pour les enfants âgés de moins de 2 ans et présentant une OMA bilatérale et pour les enfants présentant une OMA avec otorrhée.

  • Source : minerva-ebm.be