Osteoporose [ Niveau Expert ]

Ostéoporose

  • La qualité de la prise en charge des patients avec ostéoporose varie considérablement d un pays à l autre. Les recommandations de l Association suisse contre l ostéoporose proposent des seuils d intervention thérapeutique basés sur l algorithme FRAX. Malgré des études d observation toujours plus nombreuses, avec plusieurs centaines de milliers de patients, il n est pas possible de conclure que les apports calciques augmentent les risques cardio-vasculaires. Un effet rémanent est observé même après une seule injection d acide zolédronique. Il n y a pas d augmentation du risque fracturaire dans les sept mois après arrêt du traitement de dénosumab.

  • Source : revmed.ch

Traitement médicamenteux de l ostéoporose: durée et procédure après la fin du traitement - Recommandations de l Association Suisse contre l Ostéoporose (SVGO/ASCO) - In Forum Med Suisse 2017,17(41):873-877

  • L Association Suisse contre l Ostéoporose (SVGO/ASCO) a récemment formulé desnrecommandations relatives à la durée du traitement de l ostéoporose et à la prisenen charge après son achèvement. Ci-après sont résumés les principaux aspectsnpour le quotidien clinique.

  • Source : medicalforum.ch

Rhumatologie: Stratification du risque dans le traitement de l'ostéoporose - Prévention et traitement de l ostéoporose induite par les glucocorticoïdes

  • Jamais auparavant, les principes actifs pour le traitement de l ostéoporose n ont été aussi nombreux et spécifiques et l inquiétude que ce traitement aie des effets indésirables aussi grande qu aujourd hui. Les raisons en sont les rapports de cas de nécrose aseptique de la mâchoire et de fractures proximales du fémur atypiques, ces dernières n étant documentées que sous bisphosphonates.

  • Source : medicalforum.ch

L'exercice en tant que moyen de prévention et de traitement de l'ostéoporose chez les femmes ménopausées

  • L ostéoporose est une maladie entraînant une augmentation du risque de fractures du squelette en raison de la réduction de la densité du tissu osseux. Le traitement de l ostéoporose implique généralement l utilisation d agents pharmaceutiques. En général, il est considéré que la non-utilisation (périodes prolongées d inactivité) et le déchargement du squelette favorise la réduction de la masse osseuse, contrairement à la charge mécanique via l exercice qui augmente la masse osseuse.

  • Source : cochrane.org

Ostéoporose

  • Pour le calcul du risque de fractures, l'outil FRAX présente des limitations qui sont modulables. Les suppléments de calcium restent au centre d'une polémique «cardiaque». Les effets favorables de la vitamine D s'enrichissent de propriétés immunologiques. Le dénosumab est efficace pour la prévention de toutes les fractures sans limitation rénale d'utilisation. Les fractures atypiques sous-trochantériennes sont plus fréquentes sous bisphosphonates. Le tériparatide se révèle efficace dans de multiples maladies osseuses. Un nouveau SERM, le bazédoxifène est maintenant disponible. Une méta-analyse sur l'effet antalgique de la vertébroplastie révèle les limites de cette procédure

  • Source : revmed.ch

Ostéoporose induite par les glucocorticoïdes : pathogenèse et traitement

  • Dans la première partie de cet article seront exposés les effets des glucocorticoïdes systémiques sur la densité minérale osseuse et la tendance aux fractures, la seconde partie détaillera les options thérapeutiques et les données actuellement disponibles sur le sujet et la troisième partie portera sur une discussion des Guidelines de l'International Osteoporosis Foundation (IOF), de l'American College of Rheumatology (ACR) et de l'American Society for Bone and Mineral Research (ASBMR) illustrée par quatre études de cas didactiques

  • Source : medicalforum.ch

Enseigner les recommandations pour la pratique : l'ostéoporose

  • En tant qu'enseignants de la médecine de famille, nous devons régulièrement adapter nos connaissances cliniques, dans le but d'améliorer notre pratique et de pouvoir enseigner des recommandations actualisées aux étudiants en médecine. Pour illustrer cette pratique, nous vous proposons de faire le point sur les recommandations simplifiées du dépistage, diagnostic et traitement de l'ostéoporose reposant sur les recommandations de l'Association suisse contre l'ostéoporose et suivant une présentation clinique

  • Source : revmed.ch

Traitement de l'ostéoporose : quel médicament et pour qui ? In : La gazette médicale - info@gériatrie. 2016, vol. 5, no. 2, p. 8-11

  • Avant tout traitement osseux de fond, il faut conseiller un sevragendes habitudes toxiques, telles que le tabagisme et les excèsnde consommation d alcool, recommander la pratique régulièrend un exercice physique en charge avec mise en place de procéduresnvisant à réduire le risque de chutes, enfin corriger sur lenplan nutritionnel d éventuelles carences ou insuffisances en calcium,nen vitamine D et en protéines.

  • Source : archive-ouverte.unige.ch

Ostéoporose u2013 mise à jour - Interventions diagnostiques et thérapeutiques

  • L évaluation du risque d ostéoporose avant la survenue d une fracture est compliquée. Une stratégie de «case-finding», basée sur le recensement des personnes dont le risque de fracture est clairement élevé, est aujourd hui recommandée. Un traitement médicamenteux est indiqué en cas de fracture déjà survenue, plus particulièrement en cas de fracture vertébrale, de fracture de la hanche, de fracture périphérique après un traumatisme mineur ou en cas de risque absolu de fracture élevé.

  • Source : medicalforum.ch

LCA - Rhumato - Fractures vertébrales & Ostéoporose - Effets du ranélate de strontium sur le risque de fractures vertébrales chez les femmes atteintes d'ostéoporose postménopausique

  • Les fractures vertébrales, conséquences graves de l'ostéoporose, entraînent des lombalgies aiguës et chroniques, des déformations rachidiennes, et une réduction de la survie équivalente à celle provoquée par les fractures de la hanche.

  • Source : medecine-pharmacie.univ-rouen.fr

Ostéoporose cortisonique - prévention et traitement

  • Tout traitement prolongé aux stéroïdes nécessite une prophylaxie voire une thérapie appropriée de l'ostéoporose, combinée - le cas échéant - avec une physiothérapie. - Avant le début d'un traitement prolongé aux stéroïdes, une ostéodensitométrie DEXA est indiquée. - Une substitution de calcium et de vitamine D est un minimum. - La mesure la plus efficace et la mieux étudiée consiste à traiter aux bisphosphonates et au tériparatide...

  • Source : rheuma-net.ch

Comment identifier le risque d'ostéoporose après un bypass gastrique ?

  • Le bypass gastrique engendre une réduction importante des apports en calcium et protéines et des carences en vitamine D avec une hyperparathyroïdie secondaire et une augmentation du risque d'ostéoporose. Une surveillance des apports protéiques et des taux de vitamine D et de l'hormone parathyroïdienne (PTH) est donc nécessaire. Une substitution doit être rapidement instaurée en cas de carence, ayant comme objectif le maintien du taux de PTH

  • Source : revmed.ch

L'ostéoporose masculine : importance de l'axe gonadotrope

  • L'ostéoporose masculine est sous-estimée aussi bien dans sa signification individuelle que dans une perspective d'économie de la santé. Ainsi, un tiers des fractures du col du fémur survient chez des hommes âgés de plus de 70 ans, avec une morbidité et une mortalité significativement plus élevées que chez la femme. L'ostéoporose masculine comporte par ailleurs un certain nombre de particularités dont il n'est pas, à ce jour, suffisamment tenu compte dans les démarches diagnostiques et thérapeutiques

  • Source : medicalforum.ch

Ranélate de strontium (Protelos) dans l'ostéoporose : à écarter des soins et à retirer du marché

  • Depuis 2005, Prescrire suit et actualise régulièrement le dossier de l'évaluation clinique des médicaments commercialisés pour prévenir les fractures liées à l'ostéoporose, dont le ranélate de strontium (Protelos). Le profil d'effets indésirables de ce médicament s'est rapidement précisé après sa commercialisation et s'alourdit régulièrement : ce médicament plus dangereux qu'utile est à écarter des soins...

  • Source : prescrire.org

La prévention de l ostéoporose en médecine générale : freins, facteurs favorisants et axes d amélioration

  • Contexte : L ostéoporose reste sous-considérée par les médecins généralistes (MG) et insuffisamment prise en charge, malgré le poids socio-économique majeur de ses conséquences fracturaires. Le but de cette étude était de rechercher des pistes pour améliorer la prévention de l ostéoporose en Médecine générale en identifiant ses freins et ses facteurs favorisants

  • Source : pepite.univ-lille2.fr

Analyse brève - Pas de preuve de l intérêt de traiter un déficit en vitamine D hors ostéoporose chez les femmes en post-ménopause

  • Cette RCT montre l absence d intérêt d administrer des doses de vitamine D permettant d atteindre un taux de 25(OH)D ≥ 30 ng/ml dans une population de femmes ménopausées âgées de moins de 75 ans et non ostéoporotiques. Elle confirme indirectement l absence d intérêt d un dosage systématique (non ciblé) du taux sanguin de vitamine D.

  • Source : minerva-ebm.be

Ostéoporose et exercice

  • Le but de cet article est de poser un regard sur les effets de l'exercice dans lentraitement et la prévention de l'ostéoporosenchez les athlètes de tous âges. Nousnaborderons des recommandations pour des programmes d'exercice comme outils pournaméliorer la santé des os. Nous passerons en revue le traitement médical denl'ostéoporose, particulièrement chez les femmes postménopausées. Cet articlenn'abordera pas spécifiquement la prise en charge des fractures de stress aussinappelées fractures de fatigue.

  • Source : casem-acmse.org

Ostéoporose

  • Le diabète de type 2 est associé à une augmentation du risque de fracture. Les suppléments de calcium restent au centre d'une polémique «cardio-vasculaire». Des recommandations suisses, émanant de la Commission fédérale de l'alimentation, sont disponibles pour l'apport de vitamine D. Le zolédronate présente un effet rémanent prolongé d'inhibition de la résorption osseuse. A cinq ans de traitement par dénosumab, l'incidence des fractures reste basse. Les fractures fémorales atypiques, associées au traitement de bisphosphonates, ont été évaluées à l'Hôpital universitaire de Genève.

  • Source : revmed.ch

L'ostéoporose chez les femmes ménopausées et chez les sujets traités par corticoïdes : méthodes diagnostiques et indications

  • Cette recommandation professionnelle n'est plus disponible (sauf sur demande) car elle a été actualisée et remplacée par la note de synthèse Prévention, diagnostic et traitement de l'ostéoporose et par le rapport Ostéodensitométrie sur deux sites par méthode biphotonique finalisés et rendus publics en juillet 2006 par la HAS

  • Source : has-sante.fr

t Étude de pratique des médecins généralistes concernant la prise en charge de l ostéoporose post-ménopausique dans trois départements bretons

  • L ostéoporose est un problème de santé publique majeur pour nos pays développés. Nous avons évalué la pratique des médecins généralistes (MG) dans la prise en charge de l ostéoporose post-ménopausique à partir de 2 cas cliniques simples.

  • Source : ecm.univ-rennes1.fr