Osteomyelite [ Publications ]

Prise en charge de l’ostéomyélite chronique par antibiothérapie suppressive au long cours.

  • L’ostéomyélite chronique est une pathologie inflammatoire chronique induite par une infection osseuse. Elle peut être limitée à une seule portion d’os ou impliquer plusieurs zones telles que la moelle, la corticale, le périoste et les tissus mous adjacents. Pouvant persister pendant des semaines, des mois voire des années, elle reste un challenge thérapeutique en dépit des importantes avancées médicales et chirurgicales, avec une prise en charge prolongée et complexe compte tenu de la nature des interventions chirurgicales et des antibiothérapies requises. Nous rapportons un cas d’ostéomyélite chronique pris en charge par antibiothérapie suppressive au long cours, qui peut être une alternative raisonnable à la chirurgie dans des situations cliniques inopérables, mais en prenant en considération les risques qui y sont associés en termes d’effets secondaires et de sélection des germes résistants, ainsi que le coût du traitement et la qualité de vie du patient.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite dans la maladie des griffes du chat : à propos d’un cas et revue de la littérature

  • La maladie des griffes du chat est la zoonose la plus fréquente chez l’homme, sa forme classique étant une adénopathie régionale persistante, bénigne. Dans de rares cas, il existe des atteintes osseuses. Nous rapportons le cas d’une jeune fille de 13 ans et nous décrivons à travers une revue de la littérature des atteintes osseuses et ostéo-articulaires dans cette maladie. L’atteinte osseuse se manifestait par un tableau d’ostéomyélite infectieuse, uni- ou multifocale, très fébrile avec une altération de l’état général. La localisation osseuse la plus fréquente était le rachis. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) semblait être l’examen le plus sensible pour mettre en évidence les anomalies osseuses. La sérologie

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite vertébrale avec abcès épidural chez une enfant drépanocytaire.

  • Un cas de paraplégie en rapport avec abcès épidural chez une enfant drépanocytaire est rapporté. L'IRM et la TDM montraient, de plus, des anomalies de la vertèbre D6, compatibles avec une ostéomyélite. Une laminotomie, associée à une antibiothérapie, permit une récupération rapide. Bien qu'il n'ait pas été retrouvé de germes, l'infection était probablement due à des salmonelles. La salmonellose est une complication classique de la drépanocytose. Sa pathogénie fait intervenir des anomalies immunologiques associées à des obstructions vasculaires par les hématies anormales. Si l'étiologie des anomalies vertébrales chez ces enfants n'est pas toujours évidente, le diagnostic d'ostéomyélite se doit d'être évoqué, car seul un traitement urgent peut réduire le risque de compression médullaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite néonatale du col du fémur avec contamination articulaire.

  • Lostéomyélite aiguë hématogène est une affection de l'enfant. Lâge moyen varie selon les séries de 6 à 9 ans. Chez le nouveau-né, le processus infectieux intéresse presque simultanément l'os et l'articulation induisant une ostéoarthrite. Il existe cependant des ostéomyélites néonatales. Nous rapportons le cas d'une fillette qui a présenté une arthrite de la hanche suite à une ostéomyélite de l'extrémité proximale du fémur à germe virulent dans la période néonatale, avec relativement peu de séquelles sur l'articulation et l'épiphyse cartilagineuse. A propos de ce cas, nous discutons le cadre nosologique des ostéoarthrites et des ostéomyélites néonatales.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite aiguë gazogène non traumatique associée à une myonécrose de la cuisse : deux raisons d'utiliser l'oxygénothérapie hyperbare

  • Nous rapportons l'observation d'un patient de 50 ans qui présentait un choc septique avec septicémie à germes anaérobies contemporain d'une fasciite de la cuisse gauche. La tomodensitométrie centrée sur les cuisses confirme la fasciite fémorale gazogène et prouve l'existence associée d'une ostéomyélite. Le traitement associait antibiothérapie, chirurgie et oxygénothérapie hyperbare permettant de restaurer une fonction locomotrice normale, sans récidive deux ans plus tard. La recherche d'une porte d'entrée est restée négative. L'intérêt de l'oxygène hyperbare est discuté dans cette situation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Cause rare du syndrome aigu du canal carpien: ostéomyélite aiguë métacarpienne.

  • Le syndrome aigu du canal carpien causé par une ostéomyélite aiguë métacarpienne est une entité étiopathogénique exceptionnelle. Nous rapportons le cas d'un garçon de 6 ans, admis pour un syndrome aigu du canal carpien gauche rapporté à un traumatisme datant de 4 jours. Il a été réalisé en urgence une ouverture du canal carpien. L'exploration a retrouvé un nerf médian d'aspect pâle avec un tissu de voisinage infiltré. Lors de la libération, il y a eu issue de pus de la profondeur du canal carpien. Un abord postérieur a confirmé l'existence de pus et a décelé une diaphyse du 4

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Périostite ossifiante (Garrè) et ostéomyélite chronique sclérosante. Frontières diagnostiques et conduite thérapeutique.

  • La périostite ossifiante et l'ostéomyélite sclérosante sont deux formes rares de l'ostéomyélite chronique non suppurée, caractérisées essentiellement par l'existence d'une ossification sous périostée réactionnelle à une infection chronique atténuée rendant leur diagnostic difficile. En présentant deux observations cliniques, les auteurs tentent de dégager des critères permettant de distinguer ces formes car le pronostic et le traitement de ces affections sont différents.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite atypique de la base du crâne et otite maligne externe.

  • L'ostéomyélite de la base du crâne est une affection rare et grave, mais dont la fréquence tend à augmenter. Elle affecte la médullaire de l'os temporal, de l'occipital et du sphénoïde, et est le plus souvent secondaire à une atteinte du conduit auditif externe par le Pseudomonas aeruginosa. A l'occasion d'un cas clinique, les auteurs rappellent la difficulté du diagnostic positif, base essentiellement sur l'imagerie, ainsi que la confusion possible avec une pathologie tumorale d'où l'intérêt fondamental des prélèvements biopsiques. Une revue de la littérature est réalisée à cette occasion.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

L’ostéomyélite aiguë de la clavicule chez le nouveau-né : à propos d’un cas

  • L’ostéomyélite aiguë de la clavicule représente moins de 3 % des ostéomyélites, son siège habituel est le tiers moyen. Elle peut être hématogène ou par contiguïté, secondaire à un cathétérisme de la veine sous-clavière ou à un acte chirurgical au niveau du cou. Le diagnostic est souvent réalisé avec retard, le tableau clinique peut simuler une paralysie obstétricale du plexus brachial chez les enfants en bas âge. Nous rapportons un nouveau cas d’ostéomyélite de la clavicule chez un nourrisson de 30 jours.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite multifocale à BCG : à propos d’un cas

  • L’ostéomyélite multifocale est une des complications rares de la vaccination par le bacille de Calmette et Guérin (BCG). Elle touche particulièrement les enfants immunodéprimés et pose un problème de diagnostic. Nous rapportons le cas d’un enfant âgé de six mois qui avait reçu le vaccin du BCG à la naissance et a développé une bécégite osseuse multifocale, révélant un déficit immunitaire combiné sévère. Malgré une chimiothérapie antituberculeuse et une greffe de moelle osseuse, l’évolution a été fatale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite chronique multifocale récurrente: scintigraphie ou IRM. A propos de deux cas.

  • Nous rapportons deux cas d'ostéomyélite multifocale récurrente. Dans les deux cas, l'IRM a montré des lésions asymptomatiques concomitantes que la scintigraphie n'a pas pu détecter. Les lésions asymptomatiques détectées à l'IRM, siégeaient chez un patient sur le cotyle et chez l'autre patient au niveau de l'extrémité inférieure du fémur. A l'encontre des publications précédentes, l'IRM a été plus sensible que la scintigraphie dans ces deux cas.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite sur tibia pagétique.

  • L'ostéomyélite (OM) sur os pagétique est sans doute très rare puisqu'elle n'a été mentionnée qu'une fois, dans une localisation mandibulaire. Les auteurs ont observe trois cas d'OM sur tibia pagétique. L'infection était à point de départ cutané (escarre sous plâtre après ostéotomie, ulcère ou plaie de jambe), à germes Gram-, avec une surinfection anaérobie à Bacteroides melaninogenicus dans un cas. Une patiente a été perdue de vue sans être guérie, les 2 autres ont été suivies et traitées sans succès pendant 23 et 4 ans et ont du êre amputées.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite de l’ischion à Escherichia coli chez l’adulte : à propos d’une observation

  • Les ostéomyélites, infections osseuses d’origine hématogène, sont rares au niveau des os du bassin (2,3 %) et sont exceptionnelles au niveau de l’ischion. L’ostéomyélite ischiatique se voit surtout chez l’enfant et l’adolescent, elle a été plus rarement décrite chez l’adulte. Le tableau clinique est variable et le diagnostic repose sur l’imagerie par résonance magnétique nucléaire. Le germe le plus souvent isolé est le staphylocoque, exceptionnellement l’

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite pubienne à Salmonella Indiana. A propos d'un cas.

  • Les auteurs rapportent un cas d'ostéomyélite pubienne à Salmonella Indiana, chez une enfant de 12 ans, ne présentant aucun facteur favorisant. Ce cas est exceptionnel de par sa localisation, son terrain, et le germe en cause. On observe une augmentation des infections à Salmonelles mineures depuis 6 ans. Le diagnostic repose sur l'isolement du germe et le traitement sur une antibiothérapie adaptée. Le mode évolutif est difficile à apprécier devant l'absence de cas semblables répertoriés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite secondaire à une vaccination par le bacille de Calmette et Guérin : à propos d’un cas chez un ancien prématuré

  • L’ostéomyélite infectieuse secondaire à une vaccination par le bacille de Calmette et Guérin (BCG) est une complication rare et potentiellement grave. Nous rapportons le cas d’une ostéomyélite de la cheville droite survenue six mois après la vaccination chez un ancien prématuré. L’analyse histologique d’une biopsie osseuse puis l’analyse bactériologique et moléculaire ont confirmé l’infection à

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement chirurgical des ostéomyélites hématogènes chroniques. Une série de 420 cas.

  • Les auteurs rapportent les résultats du traitement chirurgical de 420 ostéomyélites hématogènes chroniques. Ils ont pratiqué 359 interventions osseuses éradicantes classiques, (trépanation, séquestrectomie, saucérisation), 22 opérations limitées aux parties molles et 39 résections osseuses. Les interventions éradicantes conservatrices ont été suivies d'un assèchement dans 72 p. 100 des cas, après la 1

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Granulomatose septique chronique révélée par une ostéomyélite à Serratia marcescens

  • La granulomatose septique chronique (GSC) est un déficit immunitaire primitif d’origine génétique, consécutif à un défaut du métabolisme oxydatif des phagocytes. Elle se caractérise par des infections bactériennes et fongiques répétées. Nous rapportons le cas d’un nourrisson de deux mois hospitalisé pour une ostéomyélite à

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite aiguë primitive du sternum associée à une médiastinite antérieure.

  • Un cas d'ostéomyélite aiguë primitive du sternum avec médiastinite antérieure est rapporté chez une adolescente de 14 ans. Il s'agit d'une localisation rare. Un traitement par antibiotiques ainsi qu'une sternectomie partielle et mise à plat de l'abcès médiastinal ont permi la guérison. L'attitude thérapeutique est discutée avec une revue de la littérature.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélites chroniques au CHU de Ouagadou- gou (Burkina Faso). Etude rétrospective de 102 cas (1996-2000).

  • Il s'agit d'une étude rétrospective sur dossier, menée dans le service de traumatologie-orthopédie du CHU Yalgado-Ouédraogo. Tous les patients ayant une ostéomyélite chronique (OMC), hospitalisés dans le service du 1

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Abcès périsigmoïdien révélé par une ostéomyélite à germes anaérobies

  • Nous rapportons le cas d’une patiente de 66 ans qui a été adressée dans l’unité de réanimation après une laminectomie de T4 à T7 pour compression médullaire, secondaire à une ostéomyélite. Les prélèvements peropératoires ont mis en évidence des cocci à Gram positif à l’examen direct et un

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov