Oedeme corneen [ Publications ]

oedeme corneen [ Publications ]

Publications > oedeme corneen

  • L'oedème cornéen du pseudophake est une des plus fréquentes des affections cornéennes acquises. Cet oedème, encore appelé kératopathie bulleuse du pseudophake, peut devenir très invalidant. Le seul recours possible est alors la greffe de cornée. Le premier responsable de cette condition est la mise en place d'un implant de chambre antérieure attestant ainsi le caractère agressif voire délétère à terme de ce type d'implant sur l'endothélium cornéen. Cette complication potentiellement sévère peut survenir sur une cornée initialement tout à fait normale. Une implantation bilatérale chez un patient jeune peut conduire à une invalidité visuelle majeure que la greffe permet d'améliorer pendant la durée de survie du greffon. Le cas d'un patient âgé de 60 ans est rapporté. Opéré de cataracte des 2 côtés avec un implant de chambre antérieure à l'âge de 50 ans, la survenue d'un oedème a conduit à l'ablation de l'implant 6 ans plus tard à droite. Ce patient a ensuite dû être greffé du côté gauche, ne permettant qu'une très modeste amélioration fonctionnelle. Cette histoire anatomoclinique est une parfaite illustration de nombreuses situations semblables, montrant bien que la préservation du capital endothélial doit être la préoccupation majeure dans toute chirurgie de la cataracte, car la greffe de cornée ne peut restaurer à l'identique la déperdition endothéliale définitivement acquise, d'autant plus dommageable que le patient est plus jeune.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le traumatisme obstétrical, étiologie d'un oedème cornéen chronique. Etude clinique et en microscopie à balayage.

  • Les auteurs rapportent le cas d'une jeune femme présentant un œdème cornéen unilatéral associé à des plis réguliers de l'endothélio descemet. Ces lésions proviendraient d'un traumatisme oculaire au cours de la naissance par utilisation de forceps, ce qui est confirmé par la présence de cicatrices cutanées, empreintes des cuillères du forceps, sur les régions temporales. L'examen de la cornée en microscopie électronique à balayage révèle la présence de fissuration de l'endothélium, responsables de la décompensation œdémateuse tardive.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une cause d'oedème cornéen à ne pas méconnaître: un corps étranger de l'angle.

  • La découverte d'un œdème cornéen sans cause apparente doit faire rechercher un antécédent de traumatisme oculaire ou simplement facial d'autant plus que cet œdème est sectoriel et s'accompagne d'une cicatrice cornéenne. Il faut alors rechercher un corps étranger de l'angle irido-cornéen qui sera passé inaperçu alors que le corps étranger de la chambre antérieure de diagnostic facile aura déjà été identifié.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov