Nodule pulmonaire solitaire [ Publications ]

nodule pulmonaire solitaire [ Publications ]

Publications > nodule pulmonaire solitaire

  • Les nodules pulmonaires solitaires sont exceptionnels en pédiatrie. Les auteurs rapportent une observation d'hamartochondrome pulmonaire intraparenchymateux chez un enfant de onze ans suivi pour des manifestations respiratoires chroniques non spécifiques. La tomodensitométrie thoracique spiralée montrait un nodule pulmonaire du lobe moyen isolé, de 17 mm de diamètre, sans caractère spécifique. Chez l'adulte asymptomatique, la stratégie de prise en charge des nodules pulmonaires, dominée par la crainte du cancer bronchique, a fait l'objet de recommandations. Cette observation nous conduit à discuter une stratégie de prise en charge des nodules pulmonaires en pédiatrie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le nodule pulmonaire solitaire.

  • La découverte fortuite d'un nodule pulmonaire solitaire est un événement de plus en plus fréquent avec l'utilisation extensive de la tomodensitométrie numérisée du thorax. Si le diagnostic différentiel est très large, la problématique principale est d'affirmer ou d'exclure une lésion néoplasique. L'analyse des facteurs de risque préexistants et les caractéristiques morphologiques radiologiques du nodule permettent dans un pourcentage significatif de cas soit d'écarter avec suffisamment de probabilités un cancer, soit de procéder au bilan préalable à l'exérèse d'une lésion tumorale. Dans les cas indéterminés, une surveillance attentive avec mesures volumétriques successives est nécessaire afin de guider le choix thérapeutique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pharma-clinics. Comment j'explore.... Le nodule pulmonaire solitaire.

  • Toute opacité pulmonaire arrondie, solitaire, découverte généralement de manière fortuite sur un examen radiographique du thorax pose le problème de sa nature. L'objectif de la prise en charge est de différencier les nodules bénins des nodules malins de manière à réduire le nombre de thoracotomies exploratrices, puisqu'à de rares exceptions près, les lésions bénignes ne nécessitent pas de sanction chirurgicale. Quelle que soit la situation où est découverte la lésion, une démarche diagnostique séquentielle s'impose dans tous les cas.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov