Nevrite [ Niveau Expert ]

nevrite [ Niveau Expert ]

Expert > nevrite

  • \La polyradiculonévrite démyélinisante inflammatoire aiguë (PDIA) est une neuropathie inflammatoire appartenant au spectre clinique du syndrome de Guillain-Barré (SGB, voir ce terme). L'incidence annuelle globale du SGB est estimée de 1/91.000 à 1/55.000. La PDIA représente 90% des cas de SGB en Europe et en Amérique du Nord , c'est pourquoi les termes SGB et PDIA sont utilisés comme synonymes dans les pays occidentaux. La maladie survient à tout âge et touche 1,5 fois plus d'hommes que de femmes. Son 'évolution clinique se fait en trois phases. La 1e phase (de quelques semaines) est caractérisée par une faiblesse musculaire rapidement progressive (en général débutant aux pieds et progressant vers le haut du corps).\

  • Source : orpha.net

Neuropathies périphériques, polyradiculonévrite aiguë inflammatoire (syndrome de Guillain Barré), radiculalgie et syndrome canalaire - recommandation ANAES 2000 pour lombosciatique aiguë , recommandation ANAES 1997 pour le syndrome du canal carpien - Examen Classant National : Question(s) 122,265,279 Module(s) 8 -

  • Référentiel National - Collège des Enseignants de Neurologie : connaissances requises, objectifs pratiques, points forts , rappels, diagnostic positif d'une neuropathie, diagnostic différentiel, orientation du diagnostic étiologique, polyneuropathies (clinique, orientation étiologique, causes), polyradiculonévrites aiguës (épidémiologie, physiopathologie, aspects cliniques, examens complémentaires, traitement), syndromes canalaires (mécanisme, clinique, électromyogramme, grands syndromes), radiculopathies (traitement, signes cliniques), atteintes plexuelles

  • Source : medecine-pharmacie.univ-rouen.fr

Névrite du nerf optique : diagnostic, traitement et implications cliniques

  • La névrite du nerf optique (NNO) est l un des diagnostics différentiels principaux dans l évaluation d une baisse aiguë de la vision chez le jeune adulte et celui d âge moyen. Son diagnostic se fait cliniquement.Le pronostic fonctionnel est favorable. Les corticostéroïdes raccourcissent l intervalle de récupération, mais ne changent pas le pronostic fonctionnel à long terme. L examen complémentaire le plus important pour évoquer le risque associé de développer une sclérose en plaques est l IRM.La tomographie en cohérence optique (OCT) apporte des informations supplémentaires relatives à l évolution et au pronostic fonctionnel de la NNO. A l avenir, l OCT pourrait permettre de mieux définir la relation entre la NNO et une possible sclérose en plaques.

  • Source : revmed.ch

Polyradiculonévrites aigues

  • Le syndrome de Guillain-Barré (SGB), ou polyradiculoneuropathie aigue inflammatoire, est devenu, depuis l'éradication de la poliomyélite antérieure aigue, la principale cause de paralysie aigue extensive dans les pays développés. Compte tenu du risque de gravité à court terme, il s'agit d'une urgence neurologique. La myasthénie est une maladie auto-immune, de la jonction neuromusculaire souvent associée à une pathologie thymique. En tant que pathologie de la jonction neuromusculaire, elle se caractérise par un déficit périphérique moteur pur fluctuant et aggravé par l'effort (i.e. fatiguabilité), un décrément à l'électroneuromyogramme (qui peut ne pas être mis en évidence) et une amélioration par l'administration d'anti-cholinestérasiques (en sachant que cette amélioration n'est ni systématique ni pathognomique).

  • Source : wiki.side-sante.fr

Le syndrome de Guillain Barré - Polyradiculonévrite aiguë inflammatoirernPolyradiculonévrite aiguë post-infectieuse

  • Le syndrome de Guillain-Barré est une atteinte des nerfs périphériques (voir plus loin)rncaractérisée par une faiblesse voire une paralysie progressive, débutant le plus souventrnau niveau des jambes et remontant parfois jusqu'à atteindre les muscles de la respirationrnpuis les nerfs de la tête et du cou. Ce syndrome est aussi appelé polyradiculonévrite aiguërninfl ammatoire, ou encore polyradiculonévrite aiguë post-infectieuse car il survient souventrnaprès une infection. Dans la majorité des cas, les personnes atteintes récupèrent leursrncapacités physiques au bout de 6 à 12 mois. 10 pages

  • Source : orpha.net

Radiculalgies et syndromes canalaires - Neuropathies périphériques - polyradiculonévrite aiguë inflammatoire (syndrome de Guillain-Barré) - - Examen Classant National : Question(s) 265 -

  • Diagnostic positif, diagnostic différentiel, orientation du diagnostic étiologique, polyneuropathies axonales longueur-dépendantes, principales polyneuropathies démyélinisantes, neuropathies sensitives, mononeuropathies multiples

  • Source : cen-neurologie.fr

Névrite vestibulaire : traitement et pronostic

  • La névrite vestibulaire est un déficit vestibulaire périphérique unilatéral brusque sans atteinte auditive associée, d origine indéterminée. C est la deuxième cause de vertiges périphériques après le vertige paroxystique positionnel bénin. Son étiologie reste peu claire et certains traitements sont encore controversés. Le pronostic est bon. Le diagnostic différentiel de la pathologie se fait principalement avec un vertige aigu d origine centrale. Cet article a pour but de faire le point sur cette maladie et sa prise en charge.

  • Source : revmed.ch

Corticostéroïdes pour le traitement du dysfonctionnement vestibulaire aigu idiopathique (névrite vestibulaire)

  • Le dysfonctionnement vestibulaire aigu idiopathique (névrite vestibulaire) est la deuxième cause la plus fréquente de vertiges périphériques, après le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB). 7 % des patients se rendant dans des cliniques ambulatoires spécialisées dans le traitement des étourdissements y vont pour ce motif. L'étiologie exacte de la maladie est inconnue et les effets que les corticostéroïdes ont sur elle et sur sa guérison sont incertains.

  • Source : cochrane.org

Polyradiculonévrite aiguë - - Examen Classant National : Question(s) 122 Module(s) 8 -

  • description de la forme clinique classique (phase d'extension des paralysies, phase de plateau, phase de récupération, aspects électrophysiologiques, analyse du liquide céphalo-rachidien), éléments du pronostic, variantes cliniques et électrophysiologiques, traitement (traitement du conflit immunologique, prise en charge du décubitus au stade aigu, rééducation), physiopathologie

  • Source : campus.cerimes.fr

Foix-Alajouanine, syndrome de - Synonyme(s) : Artérioveineuse spinale, malformation - Myélopathie nécrotique subaiguë - Névrite nécrotique subaiguë

  • Le syndrome de Foix-Alajouanine, appelé encore myélite ascendante nécrosante sub-aigue, est le résultat d¹une congestion chronique des veines piales extrinsèques de la moelle épinière et du réseau intrinsèque sous-pial ...

  • Source : orpha.net

Névrites Diabetiques - Renseignements aux patients et leur famille

  • De nombreux diabétiques ne ressentent que peu ou aucun effet de leur diabète au cours de leur vie. Cependant, de la même façon que le diabète peut endommager certains organes du corps, il peut également endommager les nerfs périphériques en créant une variété de polynévrites.

  • Source : infoneuro.mcgill.ca

La névrite vestibulaire

  • C'est la survenue brutale et prolongée d'une dysfonction du système vestibulaire périphérique. Elle se traduit par la survenue en quelques minutes d un violent vertige rotatoire avec nausées et vomissements ma...

  • Source : orl-hopital-lariboisiere.com

Corticostéroïdes pour le traitement de la névrite optique

  • Évaluer les effets des corticostéroïdes sur la récupération visuelle des patients atteints de névrite optique aiguë.

  • Source : cochrane.org