Mydriatiques [ Publications ]

mydriatiques [ Publications ]

Publications > mydriatiques

  • Le fond d’œil (FO) est un examen indispensable pour dépister la rétinopathie du prématuré. Les collyres mydriatiques utilisés pour cet examen sont reconnus pour avoir des effets secondaires systémiques notamment digestifs. Nous rapportons l’observation d’un enfant prématuré, trisomique (T21) né à 28 semaines d’aménorrhée (SA) et 5 j. Cet enfant est décédé à 44 j de vie, suite à une entérocolite ulcéronécrosante (ECUN) survenue après l’instillation d’atropine 0,3 %. La chronologie des évènements, la méthode d’instillation et les signes cliniques d’imprégnation atropinique étaient en faveur d’un lien de cause à effet entre l’atropine et l’ECUN. La revue de la littérature réalisée à partir de cette observation montre l’existence d’effets secondaires récurrents des collyres mydriatiques chez les prématurés et soulève le problème de l’hypersensibilité de l’atropine chez les enfants porteurs d’une T21.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Effets systémiques des collyres mydriatiques atropiniques chez deux enfants

  • La survenue de symptômes inhabituels évoquant une cause médicamenteuse doit amener à rechercher un éventuel traitement topique, et notamment un collyre chez les jeunes enfants. Nous rapportons les observations de 2 enfants qui ont présenté les effets systémiques d’une administration de collyres mydriatiques à base d’atropine. Un garçon de 6 mois avait été amené à l’unité d’accueil des urgences dans un tableau de rétention aiguë d’urines régressif en 36 h. La recherche de la cause de cette rétention avait été négative à l’exception de l’instillation moins de 3 h plus tôt de 2 gouttes d’un collyre comportant de l’Isopto-Homatropine

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Collyres mydriatiques en pédiatrie : analyse des pratiques d’utilisation.

  • Les collyres mydriatiques sont indiqués pour la réalisation d’examens ophtalmologiques du fond d’œil et pour leur effet cycloplégiant à but diagnostique réfractif. Leur utilisation doit être optimale pour éviter des effets indésirables. Ceci est d’autant plus important en pédiatrie que peu d’études cliniques sont réalisées chez l’enfant au cours du développement des médicaments. Nous avons réalisé un travail de synthèse concernant l’utilisation des collyres mydriatiques en pédiatrie, en regroupant les informations des résumés caractéristiques produits depuis la base de données Thériaque

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov