Mortinatalite [ Publications ]

mortinatalite [ Publications ]

Publications > mortinatalite

  • Des informations sont recueillies en routine par tous les services hospitaliers, publics et privés, pour chaque hospitalisation de court séjour, dans le cadre du Programme Médicalisé des Systèmes d'Information. Les événements comme la naissance représentent des exemples d'une possible utilisation de cette information dans un but épidémiologique et non pas seulement médico-économique. L'objectif de cet article est de proposer des recommandations en vue de l'utilisation en épidémiologie périnatale des informations recueillies pour les cas de mortinatalité et d'interruptions de grossesse, interruptions volontaires ou pour motif thérapeutique. C'est en raison du manque crucial d'information à l'heure actuelle pour ces deux événements, qu'ils ont été choisis comme cible première de recommandations. Devant l'amélioration du diagnostic prénatal responsable d'une augmentation des interruptions de grossesse, un recueil minimum commun d'information devrait permettre d'assurer la surveillance épidémiologique de ces événements, sans avoir recours à un recueil supplémentaire de données spécifiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La mortinatalité au Centre hospitalier régional de Sokodé, Togo.

  • 129 cas de mortinatalité sur 1 231 accouchements soit une fréquence de 104,79 pour 1 000 naissances totales, ont été colligés en 10 mois d'activité obstétricale au CHR de Sokodé. C'est une fréquence qui va croissant. Les principaux facteurs de risque sont: -La mauvaise conduite voire la négligence des consultations prénatales et de la surveillance per-partum. Près de la moitié des grossesses n'ont jamais été suivies. Le taux des morts fœtales per-partum est de 65,12%. -L'accouchement à domicile: 19,38%. La réduction de la fréquence de la mortinatalité relève d'une action populaire engageant aussi bien les décideurs de la santé de la population que la collectivité.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov