Molluscum contagiosum [ Publications ]

molluscum contagiosum [ Publications ]

Publications > molluscum contagiosum

  • En Roumanie, le pourcentage des enfants infectés par le VIH ou atteints de SIDA est très élevé par rapport aux adultes: en 1991, 54% des enfants atteints de SIDA en Europe se trouvaient en Roumanie. Le Molluscum contagiosum est une infection virale bénigne chez l'enfant immuno-compétent, mais chez les enfants atteints de SIDA, les lésions cutanées sont nombreuses et disséminées. A l'orphelinat de Cernavoda, nous avons trouvé 74% de Molluscum contagiosum chez les 50 enfants atteints de SIDA que nous avons examinés. Les lésions les plus fréquentes siégeaient à la tête et au visage.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Molluscum contagiosum de la paupière inférieure

  • Le molluscum contagiosum est une lésion tumorale assez courante aux paupières. Elle atteint volontiers les enfants chez qui elle peut être multiple par autoinoculation. Son origine virale est établie, mais sa contagiosité semble surtout affecter l’individu déjà porteur de la lésion. Une patiente de 6 ans, affectée d’une localisation tumorale isolée située à la partie moyenne de la paupière inférieure évoluant progressivement depuis 8 mois a pu être examinée. La tumeur avait un aspect nodulaire de quelques millimètres de diamètre et était de couleur identique à l’épiderme sain voisin. Cette lésion fut opérée par la technique du prélèvement par abrasion («

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Histoplasmose à Histoplasma duboisii. Lésions cutanées simulant des molluscum contagiosum.

  • Les lésions cutanées observées chez une jeune camerounaise de 12 ans hospitalisée pour fractures pathologiques multiples illustrent bien cet aspect cutané très évocateur d'histoplasmose africaine simulant des molluscum contagiosum. L'état orthopédique gravissime de cette enfant a nécessité rapidement son transfert en centre spécialisé et les auteurs n'ont pu suivre l'évolution de la maladie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Perforation cornéenne spontanée et molluscum contagiosum conjonctival chez un patient sidéen.

  • Les auteurs rapportent le cas d'une perforation cornéenne spontanée chez un patient sidéen de 32 ans, présentant des molluscum contagiosum palpébraux et conjonctivaux. Après une revue de la littérature, ils discutent le mécanisme de cette perforation et insistent sur l'extrême rareté, la gravité et sur les difficultés diagnostiques de ces molluscum contagiosum.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Cryptococcose cutanée à forme de molluscum contagiosum au cours du SIDA: un cas.

  • Nous rapportons un autre cas de ce type révélateur d'une atteinte méningée totalement asymptomatique, chez un patient VIH positif.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov