Meningiome [ Niveau Expert ]

meningiome [ Niveau Expert ]

Expert > meningiome

  • \L\ acétate de chlormadinone et l\ acétate de nomégestrol sont des dérivés de la progestérone utilisés notamment dans la prise en charge de la ménopause, des troubles menstruels et de l\ endométriose. Des cas de méningiomes, associés à l\ utilisation d\ acétate de chlormadinone ou d\ acétate de nomégestrol ont été observés lors de l\ utilisation de ces médicaments à des doses thérapeutiques. Pour autant ces signalements ne permettent pas de conclure, à ce stade, que les femmes qui utilisent ces médicaments présentent un risque de méningiome plus élevé que celui observé dans la population générale. C\ est pourquoi une étude épidémiologique sera conduite dans les prochains mois par les épidémiologistes experts du Groupement d\ intérêt scientifique Epi-Phare afin de déterminer si l\ utilisation de ces deux progestatifs est associée à un sur-risque de développer un méningiome. Dans l\ attente des résultats, une lettre est adressée aux professionnels de santé afin, d\ une part, de leur préciser les nouvelles recommandations pour l\ utilisation de Lutéran, Lutenyl et de leurs génériques et, d\ autre part, de les informer de la modification des documents d\ informations (RCP et notice) associés à ces médicaments afin d\ y faire figurer ce risque...\

  • Source : ansm.sante.fr

Androcur et génériques (acétate de cyprotérone, 50 mg et 100 mg) et risque de méningiome : l ANSM publie des recommandations pour la prise en charge des patients - Point d'information

  • Les premiers résultats d une étude scientifique menée par l Assurance maladie et le service de neurochirurgie de l hôpital Lariboisière ont mis en évidence une augmentation du risque de survenue de méningiome chez les patients traités par acétate de cyprotérone à fortes doses (à partir de 6 mois de traitement) . Aussi, l ANSM a réuni pour la seconde fois le comité d experts indépendants (CSST) composé d endocrinologues, endocrinologues-pédiatres, gynécologues, neurochirurgiens, dermatologues et médecins généralistes afin d établir des recommandations d utilisation de l acétate de cyprotérone ainsi que des mesures d encadrement du risque de méningiome.nnLes membres du CSST ont rappelé en premier lieu l importance de ce traitement et l absence d alternative médicamenteuse autorisée pour la prise en charge des patientes présentant un hirsutisme sévère avec un retentissement sur leur vie psycho-affective et sociale.nnL ANSM rappelle aux professionnels de santé la nécessité de respecter les indications et conditions d utilisation de l autorisation de mise sur le marché (AMM) de chacun de ces médicaments...

  • Source : ansm.sante.fr

Acétate de cyprotérone (Androcur) et risque de méningiome : l ANSM poursuit ses actions pour renforcer l information des utilisateurs - Point d'Information

  • Le 16 novembre 2018, l ANSM a réuni les représentants des utilisateurs d acétate de cyprotérone (Androcur et génériques) et des professionnels de santé, en présence de l Assurance maladie, afin d échanger sur les modalités d information à l attention des utilisateurs et des prescripteurs sur les risques de méningiome liés à l utilisation de ces médicaments et les mesures à prendre.Plusieurs actions ont été proposées, telles que la création d'un formulaire d'accord de soins, l'élaboration d'un document pour les utilisateurs ou encore l'envoi de courriers, en lien avec la CNAM, adressés individuellement aux utilisateurs et aux prescripteurs d acétate de cyprotérone.Pour mener à bien ces projets, un groupe de travail rassemblant les différents acteurs concernés est créé...

  • Source : ansm.sante.fr

Androcur (acétate de cyprotérone) et génériques : risque de méningiome lors d une utilisation prolongée - Point d'information

  • Depuis 2009, l acétate de cyprotérone fait l objet d une surveillance particulière suite au signal émis par la France au niveau européen sur le risque d apparition de méningiome. L évaluation de ce signal par l Agence européenne des médicaments (EMA) a conduit à faire figurer ce risque dans la notice du médicament en 2011.nPour préciser la relation entre la prise du médicament et le risque de méningiome, l Assurance maladie a mené une étude pharmaco-épidémiologique. Les résultats de cette étude suggèrent que le risque de méningiome est multiplié par 7 pour les femmes traitées par de fortes doses sur une longue période (plus de 6 mois) et par 20 après 5 années de traitement...

  • Source : ansm.sante.fr

Acétate de cyprotérone (Androcur et génériques) et risque de méningiome : recommandations de l ANSM pour la prise en charge des patients- Lettre aux professionnels de santé

  • L'ANSM informe les professionnels de santé des recommandations d utilisation et d encadrement du risque de méningiome qui s appliquent à l ensemble des indications de la spécialité Androcur (acétate de cyprotérone) et génériques .nnElles sont basées sur l avis formulé par le comité pluridisciplinaire d experts indépendants (CSST)...

  • Source : ansm.sante.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Résultats, facteurs de risques de récidive, base de la surveillance - étudiant en neurochirurgie

  • résultats du traitement chirurgical, complications, survie globale, récidive (définition), facteurs pronostiques, qualité de l'exérèse, les méningiomes récidivants, hormones et méningiomes, pronostic en fonction du grade histologique, immunohistochimie, cytogénétique, fréquence des récidives selon Steudell et coll., base de surveillance

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Intervention pour exérèse d'un méningiome de la fosse cérébrale postérieure

  • Le méningiome est une prolifération cellulaire anormale, dite tumorale, mais en général bénigne c est-à-dire à croissance lente et évoluant sur plusieurs années. Cette tumeur se développe sur une enveloppe fibreuse que l on appelle méninge et qui est située à la face interne de l os crânien. Cette méninge, en l occurrence la dure-mère, protège et compartimente le cerveau.

  • Source : neurochirurgie.fr

Traitement chirurgical des méningiomes intracrâniens récidivants - À propos d'une série de 19 cas

  • Un peu d'histoire, Série de Beaujon : définition, qualité de l'exérèse, siège de la première localisation, résultats, délai et modalité de récidive, siège de la seconde localisation, prise en charge thérapeutique, difficultés opératoires, complications post-opératoires, résultats de la 2nde intervention, résultats anatomopathologiques, conclusion

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Les méningiomes de l'étage antérieur de la base du crâne - étudiant en neurochirurgie

  • anatomie, clinique, imagerie, avantages et inconvénients de l'abord chirurgical, bifrontal, sous-frontal unilatéral, ptérional, fronto-orbitaire, sous-crânien, trans-sinusien, extension trans-basale, indications, complications, résultats

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Chirurgie du méningiome du sinus caverneux et de la région clinoïdienne - étudiant en neurochirurgie

  • introduction, particularités biologiques, extension, particularités de l'exérèse, le décollement épidural, l'os : ostéomie et résections osseuses, accès trans-dural, quel volume réséquer, technologies

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Données épidémiologiques et anatomiques - étudiant en neurochirurgie

  • épidémiologie, facteurs de risque, sites des méningiomes, particularités anatomiques, aspect macroscopique, nodule à distance, envahissement cérébral, difficultés d'exérèse, classification de Simpson, conclusion

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Les méningiomes récidivants - Données générales : épidémiologie, bases biologiques. Suivi radiologique

  • Classification de Simpson, difficultés d'exérèse, classification OMS 2000, aspect macroscopique, index de prolifération, envahissement cérébral, nodules à distance, les récepteurs hormonaux, facteurs moléculaires, génétique, surveillance neuro-radio, conclusion

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Données évolutives, que faire devant un incidentalome ? - étudiant en neurochirurgie

Les méningiomes récidivants - Modèle animal

  • Knock-out du gène Nf2 chez la souris, le système Cre / FLOX 2, micro-injection d'adénovirus Cre dans la circulation du LCR, sous-types histologiques de méningiome, infiltration du cerveau par un méningiome bénin, microdissection par capture laser, progression tumorale des méningiomes humains, conclusions et directions futures

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Principes chirurgicaux - étudiant en neurochirurgie

  • tumeur extracérébrale, vascularisation, bilan préopératoire, bilan du terrain, installation, ouverture - exposition, insertion et grade de Simpson, suites opératoires

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Méningiomes Para-Sagitaux - étudiant en neurochirurgie

  • généralités, classification, bilan préopératoire, installation, incision et volet osseux, exérèse tumoral, stratégie vis-à-vis du SSS, conclusion

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Nouvelles techniques d'Imagerie - étudiant en neurochirurgie

  • les techniques classiques revisitées, IRM les nouvelles techniques, IRM diffusion perfusion spectro, ce qu'attend le neuro-chirurgien ?

  • Source : campus.neurochirurgie.fr

Progrès dans la prise en charge des méningiomes sus-tentoriels - Radiochirurgie et Radiothérapie - étudiant en neurochirurgie

Exérèse chirurgicale d'un méningiome de la convexité

  • Votre neurochirurgien vous a expliqué qu il avait été découvert un méningiome de la convexité et vous a proposé une intervention chirurgicale. Le méningiome est une tumeur des méninges qui sont les enveloppes du cerveau.

  • Source : neurochirurgie.fr

Méningiomes

  • Les méningiomes sont des tumeurs bénignes extraparenchymateuses développées à partir de la crête neurale. Ils représentent 20 % des tumeurs primitives cérébrales. Le sex-ratio est de 2 femmes/1 homme. Le pic de fréquence se situe vers la 5ème décennie.

  • Source : oncologik.fr