Membre fantome [ Publications ]

membre fantome [ Publications ]

Publications > membre fantome

  • Décrite pour la première fois en 1545, la douleur de membre fantôme est une complication fréquente de l’amputation de membre, ressentie par 60 à 85 % des patients. Douleur du moignon, sensation de membre fantôme et douleur de membre fantôme sont souvent intriquées. La physiopathologie est complexe, faisant intervenir des mécanismes nerveux périphériques, médullaires, sous-corticaux et corticaux. La prévention pharmacologique a des résultats inégaux. Les techniques d’anesthésie locorégionale centrale ou périphérique ont également des résultats divers. Les traitements de la douleur de membre fantôme sont multiples et doivent être adaptés à chaque patient. La réhabilitation des patients amputés dépend en grande partie de la prise en charge de leur douleur.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Atténuation temporaire des douleurs de membre fantôme après rachianesthésie associant bupivacaïne et clonidine

  • Les douleurs de membre fantôme survenant chez les amputés sont difficiles à traiter. Une rémission prolongée de ces douleurs a été obtenue chez deux patients après rachianesthésie associant bupivacaïne et clonidine, pratiquée à l'occasion d'une révision de moignon. Ces cas cliniques suggèrent que les agonistes α2 adrénergiques peuvent bloquer la transmission de douleurs de membre fantôme.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Douleurs du membre fantôme

  • Dans l’expérience radicale d’une amputation, l’adaptation de l’image corporelle est souvent incomplète. D’où le constat de perceptions corporelles fantômes, souvent douloureuses, difficile à traiter chez certaines personnes après amputation d’un membre.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov