Membrane epiretinienne [ Publications ]

membrane epiretinienne [ Publications ]

Publications > membrane epiretinienne

  • Introduction Le but de notre étude a été de comparer l'incidence de l'oedème maculaire (OM) angiographique lors de chirurgie combinée pelage de membrane, /phacoémulsification et pelage simple. Patients étudiés Deux groupes de 12 patients ayant subi soit un pelage simple soit une chirurgie combinée ont eu une angiographie préopératoire et au moins 3 mois après l'intervention. Résultats Dans le groupe traité par pelage simple, 50 % des patients avaient un OM préopératoire et 25 % des patients présentaient un OM postopératoire. Pour 3 % d 'entre eux, l'œdème préopératoire était aggravé. Dans le groupe des patients traités par chirurgie combinée, 25 % présentaient un OM préopératoire et 50 % présentaient un OM 8 mois en moyenne après la chirurgie, avec dans 1 cas une inflammation du segment antérieure. 50 % des OM associés aux membranes épirétiniennes régressent après pelage simple. L'intervention combinée semble favoriser la présence d'un OM postopératoire tardif La rupture de la barrière hémato-oculaire, décrite après phacoémulsification, s'accompagne d'une production de cytokines pro-inflammatoires qui pourrait avoir un effet péjoratif sur l'OM. Conclusion La chirurgie Combinée pelage de membrane/phacoémulsification améliore le confort du patient. Elle pourrait retarder, voire compromettre le résultat visuel par l'incidence plus grande de l'OM postopératoire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Analyse maculaire en tomographie à cohérence optique après chirurgie de membrane épirétinienne

  • Introduction : L'objectif de cette étude est d'analyser les anomalies postopératoires observées en tomographie à cohérence optique sur les yeux opérés de membrane épirétinienne (MER). L'objectif secondaire est d'évaluer les résultats fonctionnels de cette chirurgie. Patients et méthodes : Nous avons mené une étude rétrospective incluant 32 yeux opérés de MER idiopathique entre janvier 2004 et juin 2006. Un suivi en tomographie à cohérence optique (OCT-3) à 8 jours, 1 mois, puis tous les 3 mois a été réalisé. Une analyse qualitative des profils maculaires OCT a été réalisée. Les critères fonctionnels d'efficacité retenue étaient l'acuité visuelle et l'épaisseur maculaire centrale moyenne. L'analyse statistique a été obtenue par un test T de Student avec une comparaison de moyennes sur séries appariées. Résultats : En postopératoire, 23 yeux (72 %) présentaient des anomalies de signal en OCT. Seuls 9 yeux (28 %) ont retrouvé ou conservé une dépression fovéolaire et une épaisseur maculaire quasi normale. Des anomalies de signal de la surface rétinienne étaient notées dans 14 yeux (43,7 %) correspondant à un aspect clivage des fibres ganglionnaires. L'acuité visuelle Log Mar était améliorée de 0,58 ±0,23 (2,92 ±1,33) en préopératoire à 0,25 ±0,24 (6,08 ± 2,64) en postopératoire (p

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Récidive d’une membrane épirétinienne idiopathique dite « vasocentrique » : particularités cliniques et chirurgicales

  • Les membranes épirétiniennes (MER) dites « vasocentriques » sont des MER centrées sur des vaisseaux rétiniens. Elles ont été décrites essentiellement chez le sujet jeune. Nous rapportons le cas d’un patient de 70 ans qui a consulté pour une baisse d’acuité visuelle (BAV) en rapport avec une membrane épirétinienne « vasocentrique » idiopathique. Après vitrectomie et ablation de la MER, il a présenté, quatre ans après la chirurgie, une récidive de MER contractile centrée sur le vaisseau temporal supérieur associée à des distorsions rétiniennes importantes au niveau du pôle postérieur. La reprise chirurgicale a associé une dissection élargie de la MER au niveau du vaisseau temporal, et un pelage de la membrane limitante interne (MLI) maculaire. Malgré l’amélioration de son acuité visuelle, le patient garde toujours des métamorphopsies deux ans après la chirurgie. Les MER « vasocentriques » ont un pronostic visuel plus réservé ainsi qu’un risque plus élevé de récidive par rapport aux autres MER. Nous discuterons à travers ce cas clinique les principales particularités cliniques et chirurgicales de ce type de membrane.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Retentissements anatomique et fonctionnel du pelage de limitante interne dans la chirurgie de membrane épirétinienne

  • Nous rapportons le cas d’une patiente de 67 ans opérée de membrane épirétinienne associée à un pelage de membrane limitante interne au cours d’une vitrectomie 23 gauges. Les répercussions anatomiques en OCT et rétinophotographies mettent en évidence deux modes de cicatrisation : une dissociation des fibres nerveuses rétiniennes présente sur toute la surface du pelage de la limitante interne et un gonflement arciforme de la couche des fibres nerveuses rétiniennes visible au niveau de la zone d’amorce du pelage. Sur le plan fonctionnel, la patiente présente, en postopératoire, une meilleure acuité de près, une diminution des métamorphopsies. La sensibilité rétinienne moyenne mesurée en micropérimétrie MP1 à trois mois diminue de plus de 30 %. Les microscotomes sont plus marqués sur la zone d’amorce du pelage.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Membrane épirétinienne bilatérale associée à un syndrome de Terson traitée par vitrectomie transconjonctivale sans suture à 25-gauges

  • Les membranes épirétiniennes secondaires à une prolifération vitréo-rétinienne sont des complications du syndrome de Terson. Nous rapportons le premier cas d’une membrane épirétinienne traitée par vitrectomie 25-gauges secondaire à un syndrome de Terson. Il s’agit d’un syndrome de Terson secondaire à un hématome sous-dural survenu dans l’enfance. À travers une revue de la littérature, nous exposons les mécanismes physiopathologiques à l’origine du syndrome de Terson et de ses complications vitréoprolifératives.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Evolution spontanément favorable d'une membrane épirétinienne.

  • Une patiente de 26 ans présente une membrane épimaculaire associé à une baisse de l'acuité visuelle à 4/10 cinq ans après une photocoagulation périphérique. L'évolution spontanée se fait vers la contraction et le détachement partiel de la membrane sur une période de 5 ans permettant une remonté de l'acuité à 10/10. Six angiographies ont été réalisées durant cette période et permettent de suivre cette évolution. Ce cas clinique nous rappelle que l'évolution d'une membrane peut être favorable chez le patient jeune et que l'indication opératoire doit être discutée en l'absence d'aggravation de la fonction visuelle.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Membrane épirétinienne et photocoagulation au laser à argon. Discussion de 3 observations.

  • La survenue d'une membrane épirétinienne après photocoagulation au L.A.S.E.R. à Argon est rapportée à propos de 3 observations. Les mécanismes physio-pathogéniques de la prolifération membranaire sont rappelés à la lumière des données de la littérature. L'analyse des facteurs de risque conduit à préciser la valeur du traitement préventif du décollement de la rétine.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov