Maladies vasculaires [ Publications ]

maladies vasculaires [ Publications ]

Publications > maladies vasculaires

  • Près de 70 % des patients en attente de transplantation hépatique (TH) présentent une dyspnée. Deux anomalies vasculaires pulmonaires peuvent compliquer l’hypertension portale et les maladies hépatiques : l’hypertension porto-pulmonaire (HTPoP) liée à un remodelage obstruant les petites artères pulmonaires et le syndrome hépato-pulmonaire (SHP) caractérisé par une dilatation et une prolifération du lit capillaire pulmonaire. L’HTPoP est définie par l’association d’une hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) (pression artérielle pulmonaire moyenne [PAPm] ≥ 25 mmHg, pression artérielle pulmonaire d’occlusion ≤ 15 mmHg et résistances vasculaires pulmonaires [RVP] &gt, 3 unités Wood [UW]) et d’une hypertension portale. Le SHP est une triade définie par la présence de dilatations vasculaires pulmonaires, d’une hypoxémie (augmentation du gradient alvéolo-artériel en oxygène) et d’une maladie hépatique chronique. Les mécanismes physiopathologiques des maladies vasculaires pulmonaires associées à l’hypertension portale sont complexes et mal éclaircis. L’HTPoP et le SHP ont un impact sur le pronostic fonctionnel et vital des patients présentant une hypertension portale. La TH est le traitement de référence du SHP sévère. La prise en charge de l’HTPoP s’est considérablement améliorée ces dernières années, de par l’utilisation des traitements spécifiques de l’HTAP malgré l’absence d’essais randomisés confirmant le bien-fondé de leur utilisation dans cette indication. La TH peut s’envisager dans l’HTPoP permettant une stabilisation, une amélioration voire une guérison de l’HTAP chez des patients sélectionnés (PAPm &lt, 35 mmHg sans dysfonction ventriculaire droite sévère et RVP &lt, 4 UW).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les traitements de l'hypertension artérielle pulmonaire à l'heure de la T2A : Recommandations du groupe de travail Maladies vasculaires pulmonaires de la société de pneumologie de langue française

  • ○ La tarification à l'activité ou T2A a pour but d'obtenir une équité de rémunération des activités entre les secteurs hospitaliers public et privé et une harmonisation des tarifs entre les 2 secteurs. ○ L'élément majeur de la T2A est le forfait au séjour fondé sur le groupe homogène de séjours ou GHS. Le paiement des médicaments est habituellement inclus dans le tarif du GHS, mais certains médicaments coûteux font l'objet d'un remboursement qui s'ajoute à ce tarif sous réserve de la mise en oeuvre d'un contrat de bon usage. ○ Quatre médicaments utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire entrent dans ce cadre: 3 dérivés de la prostacycline (l'époproténol intraveineux, l'iloprost en aérosol et le tréprostinil sous-cutané), un antagoniste des récepteurs de l'endothéline, le bosentan oral. ○ Des recommandations pour un bon usage de ces médicaments ont été établies par le groupe de travail Maladies vasculaires pulmonaires de la Société de pneumologie de langue française.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Maladies vasculaires rares, mise en place d’un centre multidisciplinaire spécialisé au CHUV.

  • Les maladies vasculaires rares (MVR) englobent différents types d’atteintes des vaisseaux. Certaines engendrent une dilatation ou une tortuosité de la paroi artérielle, d’autres une fragilisation de la paroi, d’autres encore entraînent une obstruction du vaisseau, une calcification excessive des parois, ou des malformations vasculaires. Comme pour toutes les maladies rares, le parcours des patients vers un diagnostic est souvent long et complexe. Afin de permettre un diagnostic le plus précoce possible, ainsi qu’un suivi coordonné et une prise en charge multidisciplinaire médicale et sociale, un centre des MVR a été mis en place au CHUV, dans le cadre du concept national des maladies rares.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La modulation de l'angiogenèse. Un nouvel outil thérapeutique pour les maladies vasculaires.

  • L'angiogenèse permet la génération de nouveaux vaisseaux. Ce processus peut être modifié au cours de certains phénomènes pathologiques comme le cancer, l'athérosclérose ou le diabète. Après des rappels sur la physiopathologie de l'angiogenèse, les possibilités de traitement des maladies cardio-vasculaires sont envisagées. Les résultats des premiers essais thérapeutiques dans la maladie coronaire et l'artériopathie oblitérante des membres inférieurs sont détaillés, ainsi que les perspectives futures.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov