Maladies hydriques [ Publications ]

maladies hydriques [ Publications ]

Publications > maladies hydriques

  • Ce travail avait pour objectif d'évaluer les facteurs associés à la qualité de l'eau de puits des ménages en vue de proposer des solutions pour son amélioration et d'étudier la prévalence des maladies hydriques dans cette communauté. La qualité des eaux de puits et la prévalence des maladies hydriques dans la commune avaient été étudiées à travers l'analyse des paramètres microbiologiques couramment utilisés pour la qualité de l'eau de consommation et l'étude rétrospective des maladies hydriques dans les centres de santé de la commune. L'ensemble des puits enquêtes étaient contaminés par les Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, Staphylococcus aureus, Salmonella spp, Clostridium perfringens et Streptocoques fécaux qui respectivement avaient une prévalence de 12,5, 12,2, 12,2, 12,1, 12 et 11,1 %. Les forts pourcentages des maladies enregistrées par l'étude rétrospective concernaient les diarrhées, les infections urinaires, les fièvres typhoïdes et les douleurs abdominales qui étaient en adéquation avec les résultats de la qualité de ces eaux de puits. En effet, les résultats acquis faisaient ressortir une forte influence de l'activité humaine sur la qualité des eaux. La dégradation de la qualité des eaux était fortement impactée par le défaut d'assainissement dans les différents arrondissements et quartiers. La mauvaise gestion des déchets ménagers, la faible profondeur de la nappe, la nature des sols et la perméabilité de l'aquifère exploité étaient les preuves de la vulnérabilité des eaux des puits. L'amélioration de la qualité de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène personnelle permettra de réduire considérablement la propagation de ces maladies et de plusieurs autres. Il était donc important, non seulement de mettre à la disposition des populations des équipements d'approvisionnement en eau potable, mais aussi de promouvoir l'éducation sanitaire pour éviter la pollution de l'eau. La recherche de solutions à ces problèmes aboutira à un plan d'action pour le futur.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov