Maladie grave [ Niveau Expert ]

maladie grave [ Niveau Expert ]

Expert > maladie grave

  • \Cette étude avait pour objectif d'étudier les raisons des difficultés par les hématologues français à annoncer une mauvaise nouvelle à un patient atteint d'hémopathie maligne. Un questionnaire comprenant trois parties a été envoyé aux 917 membres de la Société française d'hématologie (SFH) par courrier électronique. La première partie incluait des renseignements socio-démographiques. La deuxième comprenait 14 items évaluant le niveau de difficultés à annoncer une mauvaise nouvelle et les raisons de ces difficultés : était-ce lié à la peur de provoquer des réactions chez les patients ou à la peur de se mettre en danger ? La troisième partie évaluait le ressenti des médecins avant, pendant et après l'annonce, et les médecins devaient qualifier leurs compétences et leur formation en communication ...\

  • Source : jle.com

Soins palliatifs et accompagnement + Annexe - Etat des connaissances : mai 2009 - Patients atteints de maladie grave ou en fin de vie

  • Ce document, destiné aux professionnels de santé, rappelle que toute personne atteinte d'une maladie grave évolutive ou terminale doit pouvoir bénéficier de soins, qu'ils soient curatifs ou palliatifs et qu'un plan national de développement des soins palliatifs a été annoncé en juin 2008. Il explique ce que sont les soins palliatifs et l'accompagnement, comment prendre en compte les souhaits du patient, comment mettre en oeuvre les soins palliatifs à domicile, quels sont les recommandations (Anaes, Affsaps, ministère de la Santé) en la matière, ce que dit la loi, comment prendre un congé d'accompagnement, etc.

  • Source : inpes.santepubliquefrance.fr

Bougeons-nous contre : nl'Arthrose, une maladie grave !ndes propositions souvent inéditesnpar les patients etnles professionnels de santé ! - nLivre blanc des États généraux de l arthrose 2014-2015

  • L Alliance Nationale Contre l Arthrose, collectif ninformel de toutes les parties prenantes de la nprise en charge de l arthrose (collectif réuni nsous l impulsion de l association de patients nAFLAR - Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale) s est mobilisée en 2014 et 2015 npour la conduite des premiers états généraux nde l arthrose

  • Source : ljscope.com

Du droit du patient atteint d une maladie grave de ne pas savoir

  • En médecine, l annonce d une mauvaise nouvelle nécessite l instauration d une relation de qualité, permettant une bonne communication entre le patient et son médecin. Si l information du patient est un devoir du médecin inscrit dans la loi, au titre du principe d autonomie, le patient est en droit de choisir de ne pas être informé et de ne pas savoir. Il existe un apparent paradoxe entre ce devoir du médecin et ce droit du patient. Cette décision comporte le risque de restreindre le champ d action des équipes médicales, et de faire perdre des chances au patient quant à la prise en charge de sa pathologie.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Les interventions visant à réduire les complications neuromusculaires acquises pendant la phase aiguë d'une maladie grave

  • Question de la revuennNous avons examiné les preuves concernant les effets des traitements pour prévenir ou réduire les complications affectant les nerfs et les muscles, pendant la phase précoce de la criticité d'une maladie grave. Ces complications sont appelées polyneuropathie de réanimation (PNR) et myopathie de réanimation (MPR) et peuvent affecter les nerfs, les muscles ou les deux.n

  • Source : cochrane.org

L'annonce d'une maladie grave - L'information d'un enfant atteint de maladie chronique et de sa famille - - Examen Classant National : Question(s) 1 Module(s) 1 -

La relation médecin-malade. L'annonce d'une maladie grave - - Examen Classant National : Question(s) 1 Module(s) 1 -

Annonce d'une maladie grave (L') - - Examen Classant National : Question(s) 1 Module(s) 1 -

  • aspects réglementaires, annonce du handicap aux blessés médullaires adultes, neccessité de l'annonce, effets négatitifs et effets positifs

  • Source : cofemer.fr