Maladie de parkinson [ Niveau Expert ]

maladie de parkinson [ Niveau Expert ]

Expert > maladie de parkinson

  • Les bienfaits de l'orthophonie dans la maladie de Parkinson semblent encore trop peu reconnus. Les patients parkinsoniens et leurs aidants font part de leur souhait d'obtenir des conseils à mettre en place au quotidien, pour améliorer leur qualité de vie, réduire la fatigue et l'anxiété liés à la maladie. Pour répondre à ce besoin, nous avons créé une brochure orthophonique relatant des astuces à appliquer à la maison, afin de réduire l'impact des symptômes. Nous nous sommes concentrés sur trois domaines de l'orthophonie : la dysphagie, la micrographie, et la dysarthrie. La pertinence et la qualité de notre brochure ont été testées à l'aide d'un questionnaire de satisfaction, fourni aux patients parkinsoniens et à leurs aidants. Le livret d'information semble adapté, et répondre aux attentes. Toutefois, quelques points restent encore à améliorer, grâce aux réponses obtenues. The benefits of the speech therapy in the Parkinson's disease seem still too little recognized. The patients and their carers look for daily advice in order to improve their quality of life, reduce fatigue and anxiety. To answer this need, we created a information leaflet giving councils to apply at home, to reduce the impact of the symptoms. We focused your attention on three fields : the dysphagia, the micrographia, and the dysarthria. The relevance and the quality of our information leaflet has been tested by a feedback questionnaire, supplied to the patients and their carers. The information leaflet seems adapted, and meet patients's expectations. Nevertheless, thanks to the feedback questionnaire, some points still requiring improvement.

  • Source : sudoc.fr

Fréquence de la maladie de Parkinson en France

  • Objectifs : En France, les données sur la fréquence de la maladie de Parkinson (MP) ne concernent le plus souvent qu une zone géographique ou des populations spécifiques. L objectif de ce rapport est d estimer la fréquence (incidence et prévalence) de la MP en France pour l ensemble de la population.nMéthodes : À partir des données de remboursement de médicaments antiparkinsoniens, nous avons utilisé une approche validée pour identifier les personnes traitées pour MP entre 2010 et 2015. Nous avons également estimé le nombre de personnes nouvellement traitées chaque année. Les fréquences ont été décrites par âge, sexe, région et département.nRésultats : Fin 2015, 166 712 personnes étaient traitées pour MP en France, soit 2,50 patients pour 1 000 personnes. Dans le courant de l année, 25 842 personnes étaient nouvellement traitées, soit 0,39 patients pour 1 000 personnes-années. La fréquence augmente progressivement avec l âge jusqu à 80 ans , plus de la moitié des patients ont plus de 75 ans. Les hommes sont atteints environ 1,5 fois plus souvent que les femmes. La distribution géographique de la maladie est caractérisée par une certaine hétérogénéité spatiale.nConclusion : Il s agit de la première étude sur la fréquence de la MP à couvrir l ensemble du territoire français et plusieurs régimes d assurance maladie. Ces données contribuent à une meilleure connaissance du poids de la MP au niveau national et infranational.

  • Source : invs.santepubliquefrance.fr

Stimulation cérébrale profonde lors de maladie de Parkinson et autres troubles du mouvement : indications, résultats et complications

  • De nombreuses pathologies du mouvement telles que la maladie de Parkinson (MP), le tremblement essentiel (TE) et les dystonies peuvent bénéficier d un traitement par stimulation cérébrale profonde (SCP). Ce traitement n est envisagé qu en cas de symptômes invalidants malgré une pharmacothérapie optimisée. Il est contre-indiqué en cas de démence, de pathologie psychiatrique non contrôlée et/ou d affection concomitante à potentiel évolutif à moyen terme. Les principales cibles sont le noyau sous-thalamique pour la MP, le noyau intermédiaire du thalamus pour le TE et le pallidum interne pour les dystonies. La SCP est remarquablement efficace sur les symptômes. Le bon positionnement des électrodes limite le risque de survenue d effets indésirables qui peuvent être généralement évités par l ajustement des paramètres de stimulation.

  • Source : revmed.ch

Stimulation cérébrale non invasive : évolution d un nouveau concept pour la thérapie de la maladie de Parkinson

  • La maladie de Parkinson (MP) est un problème socio-économique actuel et futur conséquent, surtout dans le contexte d une population vieillissante. Aux stades avancés de la MP, l émergence des symptômes réfractaires aux thérapies conventionnelles pose un défi thérapeutique. Le succès de la stimulation cérébrale profonde (SCP) et les progrès dans la compréhension de la physiopathologie de la MP ont montré l intérêt des techniques de stimulation cérébrale non invasive qui pourront offrir une potentielle alternative thérapeutique. Le traitement du blocage de la marche (freezing of gait), une cause majeure d instabilité et de chutes pour les patients avec MP, pourrait être amélioré par la stimulation transcrânienne à courant direct. Une étude clinique est en cours au Service de neurologie du CHUV.

  • Source : revmed.ch

Le cannabis thérapeutique, application à la maladie de Parkinson et essai de mise en forme galénique

  • Le chanvre ou Cannabis Sativa L. est une plante originaire d'Asie, connue depuis 6000 ans en Chine. Longtemps utilisé dans un but thérapeutique, il a été à partir du XXe siècle retiré et interdit dans de nombreux pays en raison de ses propriétés psychotropes. À l heure actuelle, les études portant sur les dérivés du cannabis et le système cannabinoïde se multiplient. Elles permettent jour après jour de révéler beaucoup d inconnues concernant cette famille de molécules, mais aussi de déceler le potentiel thérapeutique de certains dérivés dans de nombreuses pathologies, dont certaines pour lesquelles l arsenal thérapeutique actuel est limité. Par exemple, la tétrahydrocannabivarine, un phytocannabinoïde, a montré des propriétés intéressantes concernant la maladie de Parkinson. Dans cette thèse, nous exploiterons ces propriétés dans le cadre d un essai de mise en forme galénique

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Effets bénéfiques moteurs et non-moteurs et considérations économiques de la stimulation cérébrale profonde dans la maladie de Parkinson

  • Le doctorant a effectué un travail de revue approfondi concernant les effets moteurs et non-moteurs bénéfiques de la stimulation cérébrale profonde dans la maladie de Parkinson en parcourant en revue les articles scientifiques médicaux parlant des trois cibles principales utilisées actuellement dans cette procédure que sont le noyau sous-thalamique, le globus pallidus internus et le noyau ventral intermédiaire du thalamus. Il a essayé de tirer des conclusions quant au choix optimal de telle ou telle cible en fonction des caractéristiques cliniques de chaque patient. Le doctorant a également cherché à évaluer par le biais d une recherche de la littérature les implications économiques de cette technique de médecine hautement spécialisée (MHS) et son rapport coût-efficacité.

  • Source : dx.doi.org

Trivastal par voie orale : restriction de ses indications au traitement de la maladie de Parkinson - Point d'Information

  • Dans le cadre de la réévaluation du rapport bénéfice/risque des spécialités Trivastal 20 mg comprimé enrobé et Trivastal 50 mg comprimé enrobé à libération prolongée, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a considéré que les études relatives aux indications vasculaires (déficit pathologique cognitif et neurosensoriel, artériopathie des membres inférieurs et manifestations ischémiques en ophtalmologie) ne permettent plus de répondre aux critères diagnostiques et d'efficacité actuels.En conséquence, ces deux spécialités orales de Trivastal sont désormais réservées uniquement au traitement de la maladie de Parkinson...

  • Source : ansm.sante.fr

Prévalence et facteurs de risque professionnels de la maladie de Parkinson parmi les affiliés à la Mutualité Sociale Agricole

  • La maladie de Parkinson est l'une des principales pathologies neurodégénératives, mais il existe peu de données françaises sur sa fréquence. Des études antérieures suggèrent que l'exposition aux pesticides est un facteur de risque de maladie de Parkinson , la population agricole représente donc une population particulièrement intéressante. Nous avons étudié l intérêt d une méthode utilisant les remboursements de médicaments antiparkinsoniens pour identifier les patients parkinsoniens parmi les affiliés de la Mutualité Sociale Agricole dans cinq départements en 2007 en développant, à partir de 1 114 consommateurs de médicaments antiparkinsoniens, un modèle prédictif dont nous avons estimé les performances (sensibilité =92,5 %, spécificité = 86,4 %, statistique c = 0,953 %)

  • Source : tel.archives-ouvertes.fr

t La maladie de Parkinson : rôle des aidants et des réseaux de soins. Quelle place pour le pharmacien d'officine au sein de cette prise en charge ?

  • tnLa maladie de Parkinson est une pathologie qui touche majoritairement le sujet âgé. Suite au vieillissement de la population, le pharmacien y sera de plus en plus confronté dans les années à venir. Pour bien prendre en charge ces patients à l officine, il paraît important d appréhender tous les moyens d accompagner le patient. D une part, cela passe par les aidants dont leur rôle et les aides disponibles seront identifiés et détaillés grâce à divers témoignages. D autre part, il est essentiel de se rendre compte que les soins doivent être coordonnés par tous les professionnels afin d être optimisés. Dans cette optique, des réseaux de soins commencent à se développer, mais restent encore trop peu nombreux pour cette pathologie.

  • Source : sudoc.fr

La kinésithérapie dans le traitement de la maladie de Parkinson

  • Contexte : nnMalgré les traitements médicaux et les interventions chirurgicales pour la maladie de Parkinson (MP), les patients développent une invalidité croissante. Le rôle de la kinésithérapie est de maximiser la capacité fonctionnelle et minimiser les complications secondaires à travers la rééducation des mouvements dans un contexte d'éducation et de soutien de la personne dans sa totalité. L'objectif global est d'optimiser l'autonomie, la sécurité et le bien-être, et ainsi améliorer la qualité de vie. Des essais ont montré que la kinésithérapie a des effets bénéfiques à court terme dans la MP. Cependant, l'intervention de kinésithérapie la plus efficace est encore indéterminée.nObjectifs : nnÉvaluer l'efficacité d'une intervention de kinésithérapie par rapport à une autre chez les patients atteints de MP.

  • Source : cochrane.org

La thérapie par observation d action (TOA) dans la maladie de Parkinson

  • Problématique: La maladie de Parkinson (MP) est une pathologie neurodégénérative affectant les noyaux gris centraux et est caractérisée par quatre signes moteurs cardinaux: tremblements au repos, bradykinésie/akinésie, rigidité et instabilité posturale. Les symptômes limitent la performance aux tâches fonctionnelles et augmentent le risque de chutes. Actuellement, les interventions en physiothérapie avec les personnes parkinsoniennes sont limitées. La thérapie par observation d action (TOA) est une approche de rééducation prometteuse. Objectifs: Décrire la physiopathologie de la MP, les outils cliniques pour évaluer les parkinsoniens, les particularités liées aux tâches fonctionnelles et les bases neurophysiologiques sous-tendant la TOA dans le but de déterminer les lignes directrices de cette thérapie auprès des parkinsoniens

  • Source : papyrus.bib.umontreal.ca

Troubles du comportement observés avec des médicaments dopaminergiques indiqués essentiellement dans la maladie de Parkinson ou le syndrome des jambes sans repos

  • Des troubles du comportement (dépendance aux jeux, comportements répétitifs, achats compulsifs, hypersexualité) ont été rapportés chez des patients traités par des médicaments dopaminergiques indiqués essentiellement dans la maladie de Parkinson. L'Afssaps souhaite attirer l'attention des patients et de leur entourage sur ces effets indésirables et recommande une consultation médicale en cas de modification du comportement des patients traités par ces médicaments...

  • Source : ansm.sante.fr

Effets de la stimulation magnétique transcrânienne dans la maladie de Parkinson avec déficits cognitifs légers

  • Beaucoup de patients atteints de la maladie de Parkinson (MP) peuvent souffrir de troubles cognitifs dès les étapes initiales de la maladie et jusqu à 80% d entre eux vont développer une démence. Des altérations fonctionnelles au niveau du cortex préfrontal dorsolatéral (CPFDL), possiblement en relation avec le noyau caudé, seraient à l origine de certains de ces déficits cognitifs. Des résultats antérieurs de notre groupe ont montré une augmentation de l activité et de la connectivité dans la boucle cortico-striatale cognitive suite à la stimulation magnétique transcrânienne (SMT) utilisant des paramètres « theta burst » intermittent (iTBS) sur le CPFDL gauche

  • Source : papyrus.bib.umontreal.ca

La douleur dans la maladie de Parkinson

  • Plus des deux tiers des patients Parkinsoniens se plaignent de douleurs. Deux types de douleurs liées à la maladie de Parkinson peuvent être identifiés : des douleurs par excès de nociception (douleurs musculosquelettiques, dystoniques et radiculaires) et des douleurs neuropathiques.Des études ont montré qu'il existait un dysfonctionnement central de la perception douloureuse responsable d'un abaissement du seuil nociceptif chez le Parkinsonien. Le système dopaminergique pourrait être impliqué dans ce dysfonctionnement ainsi que d'autres neurotransmetteurs comme la noradrénaline et les opioïdes. La consommation chronique de médicaments antalgiques (opioïdes, paracétamol, antiépileptiques et antidépresseurs) est plus élevée chez les Parkinsoniens par rapport à la population générale.

  • Source : john-libbey-eurotext.fr

La stimulation cérébrale profonde, l équilibre, la marche et les troubles cognitifs légers chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

  • nIntroduction : Chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson (PAMP), l équilibre et la marche sont affectés par les signes cardinaux de cette pathologie. On peut également retrouver chez cette clientèle des troubles cognitifs légers (TCL). En complément du traitement pharmacologique, la stimulation cérébrale profonde (SCP) peut être envisagée, mais son impact sur la marche, l équilibre et les TCL fait l objet de résultats contradictoires dans la littérature. Objectif : Décrire la SCP, l équilibre, la marche et les TCL chez les PAMP

  • Source : papyrus.bib.umontreal.ca

Effets d une rééducation vocale classique intensive sur la dysphonie chez des patients atteints de la maladie de parkinson. Etudes de cas

  • La maladie de Parkinson entraine des troubles vocaux à l origine d une altération des relations sociales. Les rééducations orthophoniques traditionnelles se sont révélées peu efficaces sur les troubles vocaux tandis que le traitement intensif de référence Lee Silverman Voice Treatment (LSVT®) a permis de mettre en évidence des améliorations à court et long terme. A partir de ce constat, nous nous sommes interrogées sur l impact d une prise en charge vocale classique intensive de la dysphonie proposant un contenu rééducatif traditionnel

  • Source : petale.univ-lorraine.fr

Prévalence et facteurs de risque professionnels de la maladie de Parkinson parmi les affiliés à la Mutualité Sociale Agricole - Université Paris Sud - Paris XI

  • La maladie de Parkinson est l'une des principales pathologies neurodégénératives, mais il existe peu de données françaises sur sa fréquence. Des études antérieures suggèrent que l'exposition aux pesticides est un facteur de risque de maladie de Parkinson , la population agricole représente donc une population particulièrement intéressante. Nous avons étudié l'intérêt d'une méthode utilisant les remboursements de médicaments antiparkinsoniens pour identifier les patients parkinsoniens parmi les affiliés de la Mutualité Sociale Agricole...

  • Source : tel.archives-ouvertes.fr

Incidence de la maladie de Parkinson chez les agriculteurs et en population générale en fonction des caractéristiques agricoles des cantons français

  • Cet article se fixe deux objectifs. Le premier est de quantifier l excès de risque de MP chez les agriculteurs français. Le deuxième est d étudier, à travers une approche écologique, la relation entre les différentes activités agricoles et l incidence de la MP dans les cantons français. Il s agit de déterminer si les personnes vivant dans des zones présentant des activités agricoles fortement utilisatrices de pesticides ont un risque plus élevé de MP, même lorsqu elles n exercent pas le métier d agriculteur.

  • Source : invs.santepubliquefrance.fr

Maladie de Parkinson et expositions environnementales : état des connaissances - In Environnement, Risques & Santé, Volume 16, numéro 2, Mars-Avril 2017

  • Plusieurs types d expositions environnementales ont été associées à la maladie de Parkinson, mais les études épidémiologiques sont rarement cohérentes et les données disponibles concernent souvent des classes de produits ou des familles chimiques. Quelles substances spécifiques peuvent être raisonnablement incriminées ou innocentées au vu des données humaines et de laboratoire ? Quelles sont celles pour lesquelles il est nécessaire de continuer les recherches ?...

  • Source : jle.com

Les syndromes parkinsoniens et la maladie de Parkinson

  • La maladie de Parkinson ne relève pas uniquement d un trouble moteur, elle affectenaussi précocement le psychisme, la cognition et le système nerveux végétatif (symptômesndits non moteurs). Plus qu un trouble des neurones dopaminergiques au niveaunde la substance noire, elle touche de nombreux neurotransmetteurs et, lors denson évolution, des neurones de l ensemble du cerveau ainsi que des neurones extracérébraux,nnotamment gastro-intestinaux. Les possibilités thérapeutiques se limitentncertes encore au traitement symptomatique, mais celui-ci ne consiste pasn(plus) seulement en une substitution de la dopamine, mais en de multiples optionsnthérapeutiques pharmacologiques, physiothérapeutiques et chirurgicales.

  • Source : medicalforum.ch