Lymphopenie [ Publications ]

lymphopenie [ Publications ]

Publications > lymphopenie

  • Le syndrome de Lymphopénie CD4+ Idiopathique (LCI) se définit par une déplétion stable des lymphocytes T CD4+ en l'absence de cause connue de déficit immunitaire. Il s'agit d'un syndrome rare chez l'adulte. Des déficits de prolifération aux mitogènes T ont été décrits chez certains de ces patients qui présentaient en outre des signes cliniques d'infection opportuniste. Nous avons émis l'hypothèse que des anomalies d'activation des lymphocytes T pourraient expliquer à la fois la déplétion CD4+ et le déficit immunitaire. Nous avons donc analysé, chez trois de ces patients, les événements biochimiques de la voie de signalisation CD3-TCR. Le patient 1 présentait une lymphopénie globale CD4+ et CD8+, alors que les patients 2 et 3 avaient une lymphopénie CD4+ sélective. Nous avons observé, chez tous les patients, un déficit prolifératif affectant uniquement la sous-population lymphocytaire T qui apparaissait déplétée. De plus, nous avons mis en évidence chez les patients 1 et 3 un défaut d'induction (d'intensité variable) des tyrosine phosphorylations protéiques dans les lymphocytes T CD4+, suggérant un déficit d'activation des tyrosine kinases, alors que les cellules T du patient 2 répondent normalement à la stimulation du CD3-TCR. Au total, ce travail démontre que l'hétérogénéité du syndrome de LCI se situe au niveau intracellulaire, et implique, dans deux des cas étudiés, des anomalies de protéines de la voie de signalisation CD3-TCR.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Association entre lymphopénie et mortalité chez les sujets âgés admis en unité de médecine aiguë gériatrique

  • La lymphopénie chez la personne âgée a été étudiée comme un facteur prédictif de mortalité à long et moyen terme avec des résultats divergents, mais il y a peu données sur sa significativité pronostique à court terme en situation aiguë hospitalière. Méthode: Tous les patients admis dans le service de médecine aiguë gériatrique de Chatin, CHU de Grenoble, France, de mai à octobre 2011 ont été évalués de manière biologique et clinique à l'admission. Les données ont été recueillies de manière rétrospective. Les critères d'exclusion étaient une hémopathie maligne ou une nouvelle hospitalisation dans la période d'inclusion répétée. La lymphopénie était définie par l'infériorité au seuil de Youden et la mortalité intra-hospitalière comme la survenue du décès avant la sortie du service. Résultats: 239 personnes âgées ont été évaluées. Une lymphopénie inférieure à 1,1 G/L était un facteur pronostique de mortalité hospitalière: OR = 3,44 (1,55-8,10), p = 0,003. La prévalence de la lymphopénie était de 39 % et le taux de mortalité était de 13 %. La dénutrition avec un taux d'albumine inférieur à 30 g/L était aussi un marqueur prédictif de mortalité: OR = 4,90 (2,17-11,86), p

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Mécanismes de la lymphopénie au cours de l'infection par le VIH.

  • Le taux de lymphocytes CD4+ reste l'élément pronostic majeur dans le suivi des sujets séropositifs pour le VIH. La rareté des cellules infectées contraste avec l'importance de la lymphopénie. Les différents mécanismes pouvant conduire à cette cytopénie sont répertoriés. L'effet cytopathique du VIH ne paraît pas prédominant, et peuvent intervenir: une cytotoxicité anticorps dépendante, une auto-immunité, un effet délétère des cytokines, l'intervention de superantigènes et/ou de cofacteurs infectieux. La pathogénie du SIDA apparaît vraisemblablement multifactorielle. La connaissance précise des mécanismes aboutissant à la lymphopénie CD4+ nécessite l'étude longitudinale d'une cohorte homogène de sujets encore asymptomatiques. Une thérapeutique adaptée au statut des sujets infectés serait alors possible.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fréquence, implication clinique et valeur pronostique de la lymphopénie au cours du lupus érythémateux systémique: étude cas témoin.

  • Le lupus érythémateux systémique (LES) est une maladie auto-immune dotée d'un grand polymorphisme clinique et caractérisée par la production d'une grande variété d'autoanticorps. Sa définition repose sur les critères de l'ACR dont fait partie la lymphopénie. Afin de déterminer s'il existe une corrélation entre la présence de la lymphopénie d'une part et les manifestations cliniques, immunologiques et l'activité du lupus érythémateux systémique d'autre part, nous avons réalisé une étude rétrospective, comparative portant sur 148 cas de LES colligés dans un service de médecine interne entre 2006 et 2012. Ces patients ont été subdivisés en 2 groupes: Groupe 1 avec lymphopénie (taux de lymphocytes

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Anomalies de l'axe de signalisation CXCL12 (SDF-1)/CXCR4 dans le syndrome WHIM et la lymphopénie T CD4(+) idiopathique.

  • La chimiokine CXC Stromal cell Derived Factor-1 (SDF-1/CXCL12) est l'unique ligand naturel de CXCR4, récepteur ubiquitaire a sept domaines transmembranaires couplé aux protéines G, et agit comme un facteur chimiotactique pour différentes populations leucocytaires. L'axe CXCL12/CXCR4 est impliqué dans des processus homéostatiques comme l'organogenèse, l'hématopoïèse et la domiciliation leucocytaire. Des dérégulations des voies de signalisation et/ou de l'expression de CXCR4 ont été décrites dans certaines pathologies infectieuses, inflammatoires, auto-immunes et tumorales. Cette revue fait une mise au point sur les anomalies de CXCR4 récemment identifiées dans le syndrome WHIM et la lymphopénie T CD4

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Lymphome intravasculaire à tropisme cérébral au cours d'un syndrome de lymphopénie T CD4+ idiopathique.

  • INTRODUCTION : Le lymphome intra-vasculaire se définit par une prolifération dans la lumière des petits vaisseaux de cellules lymphoïdes, le plus souvent de phénotype B. Il touche avec prédilection le système nerveux et l'appareil cutané. OBSERVATION: Le cas d'un homme atteint d'une forme neurologique est rapporté. Il existait depuis 3 ans une lymphopénie, sans étiologie en particulier virale. COMMENTAIRES: L'originalité de cette observation réside dans le fait qu'il s'agissait en fait d'un syndrome de lymphopénie CD4+ idiopathique. Le rôle probable de l'immunodépression dans le développement des lymphomes, notamment endovasculaires est souligné.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Cryptococcose cutanee et ganglionnaire au decours d'une lymphopenie transitoire chez une malade immunocompetente.

  • Introduction. La cryptococcose est une infection opportuniste dont la survenue chez un malade immunocompétent est rare. Observation. Une malade de 82 ans avait une pneumopathie bactérienne et une lymphopénie. Au cours de l'hospitalisation, elle développait une cryptococcose cutanée et ganglionnaire, tandis que la lymphopénie disparaissait avec le traitement de la pneumopathie. Un traitement par fluconazole permettait la guérison de la cryptococcose en 2 mois. Discussion. A notre connaissance, il s'agit du premier cas de cryptococcose au cours d'une lymphopénie transitoire survenant chez une malade immunocompétente.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Lymphome du MALT multifocal et gastrite aiguë à cytomégalovirus révélant une lymphopénie CD4 sans infection VIH.

  • Une femme de 63 ans était hospitalisée en 1996 pour des épigastralgies évoluant depuis 1990, associées à une altération de l'état général de constitution rapide. La gastroscopie montrait un aspect inflammatoire antro-fundique associé à des ulcérations. L'étude histologique montrait un infiltrat lymphoïde en rapport avec un lymphome du MALT de faible malignité et une gastrite à Cytomégalovirus sans infection à Helicobacter pylori. Le bilan complémentaire objectivait deux localisations pulmonaires lymphomateuses et une lymphopénie CD4 à 85/mm

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Lupus érythémateux systémique et lymphopénie : aspects cliniques et physiopathologiques

  • La lymphopénie est très fréquente au cours du lupus érythémateux systémique (LES), et profonde (

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov