Lymphomes [ Niveau Expert ]

lymphomes [ Niveau Expert ]

Expert > lymphomes

  • Le 8 février 2018, le Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) de l\ ANSM dédié aux LAGC-AIM rendait ses conclusions, constatant notamment la surreprésentation des implants mammaires texturés dans les cas de LAGC-AIM. Au vu de ces nouvelles données, la Direction générale de la santé a saisi l\ INCa le 11 octobre 2018 afin d\ actualiser l\ avis rendu le 1er septembre 2016. La mise à jour du présent avis d\ experts tient compte des conclusions rendues par le CSST de nouveau réuni les 7 et 8 février 2019. Les conclusions des experts du CSST sont consultables en Annexe 5 du document ci-après. Le présent avis d\ experts a été rendu après une réunion plénière unique qui s\ est tenue le 13 février 2019, précédée et suivie de contributions et validation écrites des experts. Au 13 février 2019, 58 cas de LAGC associés à un implant mammaire étaient recensés par le réseau LYMPHOPATH , un 59e était en cours de confirmation. Un registre français des femmes porteuses d\ implants mammaires, porté par la SofCPRE, est en cours de structuration et sera lancé prochainement. Toute nouvelle implantation devra être enregistrée sur cette base.

  • Source : e-cancer.fr

Approche pratique des lymphomes : rôle majeur du médecin généraliste face à l'explosion des nouvelles thérapeutiques

  • Les lymphomes et les désordres apparentés représentent le groupe d'hémopathies malignes où les nouvelles thérapies ciblées ont permis des avancées spectaculaires ces dix dernières années. Parallèlement, la nouvelle classification O.M.S., basée sur l immunologie de la tumeur, et ses anomalies cytogénétiques, permet enfin de mieux identifier chaque lymphome et de comparer des populations homogènes dans les études cliniques. Leur augmentation liée au vieillissement de la population et à d autres facteurs encore à préciser, en fait un véritable défi thérapeutique pour demain. Nous avons tenté de rassembler les avancées les plus spectaculaires en mettant l accent sur la collaboration de plus en plus cruciale avec le médecin généraliste, Les différentes questions posées par les patients seront discutées.

  • Source : amub.be

Les spécificités de l onco-hématologie - Bilan d'extension et suivi: lymphomes et myélome

  • Lymphome, Lymphome: le rôle du cardiologue, Imagerie baseline, Imagerie: classification de Ann Arbor, Ce que l'hématologue attend de l'imagerie pour établir le pronostic, TEP et classification Ann Arbor, Les localisations nodales, Masse Bulky, Il ne faut pas oublier certains sites, Localisations viscérales, Urgences diagnostiques: lymphome de Burkitt et lymphome lymphoblastique, Suivi des lymphomes, Indications des biopsies, Le suivi post-traitement, Irradiation cumulative, Messages, Imagerie du myélome multiple, Myélome multiple, Myélome: radiologie standard, Les limites de la radiologie standard, Scanner: ostéolyse à l'emporte-pièce sans condensation péri-lésionnelle, IRM et myélome multiple: recommandations, Myélome: IRM, TEP-FDG et myélome, Myélomes ostéo-sclérotiques, Myélome: comparaison IRM et TEP-FDG, Messages imagerie et myélome

  • Source : umvf.cerimes.fr

Les lymphomes non hodgkiniens : apports considérables de l'immunothérapie.

  • Les lymphomes non hodgkiniens représentent le groupe d'hémopathies malignes où l'immunothérapie a permis des avancées spectaculaires ces dix dernières années. Parallèlement, la nouvelle classification de l'O.M.S., basée sur l'immunologie de la tumeur, son degré de différenciation et ses anomalies cytogénétiques, permet enfin de mieux identifier chaque lymphome et de comparer des populations homogènes dans les études cliniques. L'augmentation des lymphomes non hodgkiniens liée au vieillissement de la population et à d'autres facteurs encore à préciser, en fait un véritable défi thérapeutique pour demain. Nous avons tenté de rassembler les dernières données thérapeutiques en mettant l'accent sur l'apport de la (radio-) immunothérapie et des greffes de cellules souches hématopoïétiques

  • Source : amub.be

Chimiothérapie des lymphomes non hodgkiniens

  • Ce référentiel a été élaboré par le centre de référence dans le traitement des lymphomes en Haute Normandie : Centre HenrinBecquerel et l'Observatoire du Médicament, des Dispositifs médicaux et de l'Innovation Thérapeutique de Haute-Normandien(OMéDIT). Il fera l'objet d'une mise à jour annuelle prenant en compte les recommandations nationales de pratique clinique.nLe prescripteur se réserve le droit d'adapter la posologie et le rythme d'administration si l'état physiologique, la tolérance et/ounles traitements antérieurs reçus par le patient le justifient.nLe nombre de cycles est indiqué lorsque des données de la littérature ont été établies.nLa chronologie d'administration des molécules de chimiothérapie correspond à l'ordre d'apparition des molécules dans lesntableaux...

  • Source : omedit-hautenormandie.fr

Lymphomes B cutanés : diagnostic et prise en charge

  • Les lymphomes B cutanés primitifs (LBCP) se manifestent par des lésions cutanées sans évidence d atteinte extracutanée au moment du diagnostic. Cet article résume les caractéristiques cliniques et histopathologiques des trois principaux types de LBCP : le lymphome B cutané primitif de la zone marginale, le lymphome B cutané primitif centrofolliculaire et le lymphome B cutané primitif à grandes cellules, type membre inférieur. Il décrit les éléments du bilan initial, indispensable pour différencier un LBCP d un lymphome B systémique avec atteinte cutanée secondaire et se termine avec le traitement, local, peu agressif, des formes indolentes, et la polychimiothérapie des formes intermédiaires.

  • Source : revmed.ch

LOC - Réseau Expert National pour les Lymphomes Oculo-Cérébraux

  • Le réseau LOC a été créé en 2011, dans le cadre du Plan Cancer 2009-2013. Il s agit d un réseau expert national médical, reconnu et financé par l Institut National du Cancer (INCa). Son objectif est d améliorer la prise en charge et la recherche sur les lymphomes primitifs du système nerveux central (lymphomes cérébraux et/ou intra-oculaires primitifs), qui représentent une forme rare de tumeur de l adulte. Le réseau est constitué d un centre expert national en Ile de France, à l Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et à l Hôpital René Huguenin/ Institut Curie à Saint Cloud, et de vingt centres experts régionaux répartis dans toute la France.

  • Source : reseauloc.org

Prise en charge des lymphomes T cutanés : recommandations du Groupe français d' étude des lymphomes cutanés

  • Introduction La codification des moyens diagnostiques, du bilan initial et du traitement des lymphomes cutanés T primitifs, notamment des formes épidermotropes qui sont les plus fréquentes, est un enjeu important afin de mieux rationaliser les pratiques thérapeutiques et l'évaluation des résultats. Méthodes Une analyse de la littérature et des recommandations déjà existantes a été effectuée afin d'élaborer des recommandations concernant diagnostic, bilan initial et traitement des lymphomes cutanés T primitifs....

  • Source : sfdermato.org

MOZOBIL En association au G-CSF, progrès thérapeutique modéré dans certains lymphomes ou myélomes multiples

  • MOZOBIL est indiqué en association au G-CSF pour la mobilisation des cellules souches hématopoïétiques dans le sang périphérique avant leur collecte en vue d une autogreffe, chez les patients atteints de lymphome ou de myélome multiple dont les cellules se mobilisent mal.nEn association au G-CSF, il a démontré qu il représentait un progrès thérapeutique modéré pour la mobilisation des cellules souches hématopoïétiques dans le sang périphérique de ces patients, avant leur collecte en vue d une autogreffe...

  • Source : has-sante.fr

Comprendre les Lymphomes de l'Adolescent et le Jeune Adulte - Un guide d informationnpour les patients et leurs proches

  • Cette brochure, destinée aux patients et à leurs proches, a été écrite avecnla collaboration de spécialistes français des lymphomes des AJA. Vous yntrouverez l essentiel de ce qu il faut savoir pour comprendre ce qu est lenlymphome, les différentes formes de cette maladie, les traitements proposésnaujourd hui et l attention rigoureuse que le patient devra désormais porter à sansanté tout au long de sa vie.

  • Source : francelymphomeespoir.fr

Item 164 - Lymphomes malins : lymphomes cutanés - - Examen Classant National : Question(s) 164 Module(s) 10 -

  • Un lymphome cutané doit être évoqué devant : des papulo-nodules , des plaques infiltrées prurigineuses d'évolution chronique , une érythrodermie. - Les lymphomes cutanés primitifs ont des caractères cliniques et histopathologiques particuliers et leur pronostic est meilleur que celui des lymphomes ganglionnaires de même type histologique. - Lymphome cutané T épidermotrope d'évolution lente, le mycosis fongoïde est le plus fréquent des lymphomes cutanés. - Le traitement relève d'une équipe hospitalière dermatologique.

  • Source : em-consulte.com

GFELC - Groupe Français d'Etude des Lymphomes Cutanés

  • Cette Association a pour objet l'étude et la prise en charge des lymphomes cutanés et des hémopathies cutanées bénignes et malignes. Elle se donne pour objectifs de : Conduire et promouvoir la recherche dans ce domaine et toutes études pouvant s'y rattacher directement ou indirectement participer à la formation permanente de ses membres, participer à l'organisation de réunions d'enseignement, de formation continue ou de congrès dans ce domaine, organiser des réunions nationales de recours de concertation multidisciplinaire en onco-dermatologie dans ces domaines. publier et diffuser tous travaux se rattachant à l'objet de l'Association

  • Source : gfelc.org

Avis d experts sur les lymphomes anaplasiques à grandes cellules associés à un implant mammaire

  • L'Institut national du cancer avait réuni un groupe d'experts en mars 2014 afin de recueillir ses préconisations en termes de conduite à tenir auprès des femmes porteuses d'implants mammaires, indépendamment de leur marque.nnL'Institut a réuni un nouveau groupe d'experts le 4 mars 2015 pour actualiser ces recommandations sur la question du risque de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) associé aux implants mammaires

  • Source : e-cancer.fr

Comprendre les lymphomes du manteau - Un guide d information pour les patients et leurs proches

  • S il est assez aisé de trouver des informations sur les lymphomesnen général, il est plus diffi cile de se renseigner sur une maladie rare commenle lymphome du manteau. Cette brochure a été spécialement conçue pournrépondre aux questions des personnes souffrant d un lymphome du manteaunet de leur entourage, depuis la prise en charge de la pathologie par l équipenmédicale jusqu aux pistes de recherche la concernant.

  • Source : francelymphomeespoir.fr

Les lymphomes malins - causes, symptômes, diagnostic, traitement, pronostic

  • qu'est-ce que le cancer ? , la maladie de Hodgkin (fréquence, symptômes, causes, prévention et détection précoce, confirmation du diagnostic, traitement, suivi médical et séquelles, chances de guérison), lymphomes non Hodgkiniens (fréquence, symptômes, causes, prévention et détection précoce, confirmation du diagnostic, traitement, suivi médical et séquelles, chances de guérison), répartition des cas mortels en Suisse par groupe d'âge de quatre ans en moyenne, 1990-1993 pour la maladie de Hodgkin et le lymphome non Hodgkinien , non daté

  • Source : prevention.ch

Pathologie prédictive des lymphomes

  • La pathologie prédictive dans le diagnostic des lymphomes B est un champ en constante évolution. Notre compréhension de ces tumeurs progresse de la même façon que notre capacité à prédire leur évolution. Cela est vrai au sens traditionnel où un marqueur donné identifie un groupe de tumeurs de bon ou de mauvais pronostic, mais également du point de vue d'un patient donné. Grâce au développement de nouveaux médicaments qui ciblent l'activité de certaines protéines produites par la tumeur, l'ère tant attendue de la thérapie personnalisée devient une réalité un petit peu plus concrète.

  • Source : revmed.ch

Lymphomes et maladie de Hodgkin : C la Santé

  • Chaque année plus de 10 000 Français sont atteints d'un lymphome, un cancer peu connu qui s'attaque au système lymphatique, le système de défense de l'organisme et non à un organe en particulier. On distingue deux grands types de lymphomes : la maladie de Hodgkin et les lymphomes non hodgkiniens. Pour soigner ces affections, plusieurs traitements existent, comme la chimiothérapie, la radiothérapie ou encore la radio immunothérapie, mise au point depuis quelques années. Qui peut être touché par ces maladies ? Est-ce qu'on en guérit facilement ?

  • Source : youtube.com

Lymphomes - Zone marginale, folliculaire, manteau, Sézary/Mycosis fungoïdes, Lymphocytose à lymphocytes granuleux

  • Lymphomes de la zone marginale (LZM), Lymphome folliculaire, Lymphome de la zone manteau, Syndrome de Sézary (SS) et Mycosis fungoïdes (MF), Lymphocytoses à lymphocytes granuleux

  • Source : hematocell.fr

Les lymphomes non hodgkiniens

  • « Les lymphomes non-hodgkiniens » propose un état des connaissances sur la maladie et sa prise en charge : quels sont les facteurs de risque, les symptômes et outils de diagnostic ? Quels sont les traitements actuels et les principaux espoirs de la recherche ?nEdition 2014, en collaboration avec le Dr Solal-Céligny, directeur médical, directeur de la recherche clinique, institut de cancérologie de l ouest (Nantes u2013 Angers) et président du conseil scientifique de l association France Lymphome Espoir.

  • Source : fondation-arc.org

Traitement des lymphomes de l'adulte - Référentiel du Réseau Régional de Cancérologie Onco-Occitanie

  • Ce référentiel a pour objectif d aider les professionnels intervenant dans la prise en charge d un patient atteint d un lymphome à connaitre les éléments indispensables à une prise en charge de qualité. Son utilisation doit s effectuer sur le fondement des principes déontologiques d exercice personnel de la médecine.

  • Source : oncomip.org