Lymphadenite [ Publications ]

lymphadenite [ Publications ]

Publications > lymphadenite

  • Les auteurs rapportent les résultats épidémiologiques, cliniques et bactériologiques d'une enquête concernant la lymphadénite caséeuse des ovins dans 54 troupeaux situés dans la région de Sfax en Tunisie. L'étude a montré que le taux de morbidité moyen de la forme cutanée de la maladie dans ces troupeaux est de 5.1%. Cette forme touche les animaux âgés de plus de 3 mois et inférieur à 2 ans. Le taux de morbidité moyen de la forme viscérale rencontrée à l'abattoir est de 11.025. Au plan clinique, la forme superficielle se traduit, le plus souvent, par un seul abcès ganglionnaire localisé surtout dans les nœuds lymphatiques de la tête. Dans sa forme viscérale, la maladie s'exprime par la présence d'un seul abcès localisé dans les nœuds lymphatiques pulmonaires. Au plan lésiomiel macroscopique, la taille des abcès est comprise entre 4 et 10 cm. A la coupe, le pus est de couleur blanc jaunâtre à jaune grisâtre, d'aspect filant ou pâteux eu pelure d'oignon et microscopique. Les lésions sont caractérisées par une coque fibreuse, une membrane pyogène et un centre nécrotique. Enfin. la recherche bactériologique révèle que Corynebacterium pseudotuberculosis est le germe le plus fréquemment isolé, vient ensuite Staphylococcus aureus subsp anaerobius, ce dernier avant été isolé surtout chez les ovins âgés de 3 mois à 2 ans.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Efficacité de l'aspiration à l'aiguille au cours d'un cas d'hypertrophie paradoxale d'une lymphadénite tuberculeuse.

  • Introduction La survenue d'une hypertrophie paradoxale est une complication fréquente de l'atteinte ganglionnaire tuberculeuse. Néanmoins, sa prise en charge thérapeutique reste mal définie. Cas clinique Agée de 59 ans, une patiente était adressée pour prise en charge d'une hypertrophie paradoxale d'une adénopathie tuberculeuse us claviculaire droite s'étandant jusqu'en cervical antérieur alors qu'un traitement orale anti-tuberculeux était correctement pris depuis 4 mois. Cette adénopathie n'était pas compressive mais limitait la mobilisation cervicale. Trois pontions évacuatrices de caséum suivies d'instillation locale d'isoniazide ont été réalisées à 24 heures d'intervalle et réparties sur 3 sites ganglionnaires différents. Le traitement anti-tuberculeux a été repris par une association triple puis double pour une durée totale de 10 mois. L'évolution a été rapidement favorable sans séquelles fonctionnelles. Conclusion La survenue d'une hypertrophie paradoxale est une complication fréquente de l'atteinte ganglionnaire tuberculeuse. La réalisation d'aspirations évacuatrices à l'aiguille pourrait constituer une alternative à la chirurgie en cas d'évolution locale défavorable d'une adénite tuberculeuse.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Lymphadénite tuberculeuse cervicale et réaction paradoxale: diagnostic et traitem.

  • La lymphadénite tuberculeuse est une présentation fréquente des tuberculoses extrapulmonaires. Elle correspond à environ 10% des cas de tuberculose de l'adulte dans les pays développés, en recrudescence en raison du VIH, des migrants et des traitements immunosuppresseurs. Le diagnostic clinique est souvent difficile et les diagnostics différentiels vastes. Le patient se présente avec une tuméfaction lente d'une ou d'un groupe d'adénopathies cervicales, souvent non douloureuses. Les symptômes sont présents depuis trois semaines à huit mois avant la première consultation. Le traitement de choix est un traitement antituberculeux per os et n'est pas chirurgical. Cet article revoit les présentations cliniques, les méthodes diagnostiques et les traitements des lymphadénites tuberculeuses cervicales à travers deux cas.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La lymphadénite mésentérique d'origine tuberculeuse: à propos d'un cas.

  • Les auteurs rapportent un cas de tuberculose ganglionnaire mésentérique ayant simulé en imagerie un cystadénome pancréatique. La connaissance des aspects échographique et tomodensitométrique permet d'évoquer d'emblée le diagnostic de lymphadénite tuberculeuse et de pratiquer une ponction biopsie transpariétale afin d'instaurer le traitement adéquat. En cas d'échec, la laparotomie exploratrice constitue le seul moyen diagnostique. La place des différents moyens d'imagerie dans le diagnostic positif et le suivi post-thérapeutique sont précisés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Lymphadénite résorptive après embolisation portale pour cholangiocarcinome hilaire.

  • Le pronostic du cholangiocarcinome hilaire est sombre et seule la chirurgie radicale à visée curative, c'est-à-dire R0, peut apporter un bénéfice sur la survie. La présence de ganglions lymphatiques suspects sur le bilan morphologique est un problème de pratique courante dans la prise en charge. Nous rapportons le cas d'une femme prise en charge pour un cholangiocarcinome hilaire avec présence d'un ganglion para-aortique sur le bilan initial puis apparition de nouveaux ganglions après embolisation portale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Lymphadénite axillaire à Corynebacterium pseudotuberculosis chez une patiente de 63 ans

  • Une femme de 63 ans, vivant en France, en zone rurale, a présenté en 2004 une lymphadénite axillaire, granulomateuse, nécrosante et suppurée due à

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov