Lordose [ Publications ]

lordose [ Publications ]

Publications > lordose

  • L'objectif de cette étude est de décrire les formes et le mécanisme d'organisation de la lordose lombaire par rapport à la forme et à la position du bassin. En fonction de l'orientation du plateau sacré, une classification des lordoses lombaires est proposée. Cent soixante jeunes adultes volontaires sans antécédent ont été radiographiés de profil, dans une position debout standardisée. Le rachis et le bassin ont été analysés à l'aide d'un logiciel spécialisé. Les paramètres pelviens retenus étaient : l'incidence pelvienne, la pente sacrée, la version pelvienne. Le point qui séparait la cyphose thoracique et la lordose lombaire était appelé point d'inflexion. La lordose lombaire était limitée par le plateau sacré et le point d'inflexion. L'apex divisait la courbure lombaire en 2 arcs de cercle, quantifié par leur angle et leur nombre de vertèbres. L'arc inférieur était géométriquement égal à la pente sacrée. L'angle de bascule de la lordose était défini entre la verticale et les positions relatives du point d'inflexion et du plateau sacré. Les caractéristiques de la lordose lombaire étaient très variables. Les corrélations les plus fortes ont été trouvées entre la lordose lombaire et la pente sacrée et entre la pente sacrée et l'incidence pelvienne. L'angle de l'arc supérieur restait constant, alors que l'arc inférieur variait avec la pente sacrée. Il y avait une bonne corrélation de la pente sacrée avec la position de l'apex et avec l'angle de bascule de la lordose. Par rapport à la pente sacrée, la lordose lombaire a été classée en 4 types. Quand la pente sacrée est faible, la lordose lombaire peut soit être courte, incurvée et basculée en arrière, avec un apex bas (type 1), soit être longue, aplatie, et peu basculée (type 2). Quand la pente sacrée augmente, la lordose augmente en angle et en nombre de vertèbres, l'apex monte et la bascule de lordose tend vers l'avant (types 3 et 4). La pente sacrée étant liée à l'incidence pelvienne, la relation de la position et de la forme du bassin avec la lordose lombaire pourrait être le facteur mécanique prépondérant des pathologies dégénératives du rachis lombaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov