Lombalgie [ Niveau Expert ]

lombalgie [ Niveau Expert ]

Expert > lombalgie

  • La lombalgie est une douleur fréquente durant la grossesse. En effet, elle se présente chez environ 45% des femmes. De plus, pour environ 25% d'entre elles, cette douleur se prolongera durant la période du post-partum. Souvent considérée comme faisant partie des \petits maux de la grossesse\, rappelant le \mal joli\ des anciens, elle apparait en tout cas comme un symptôme mineur pour la majorité des consultants. Diverses étiologies sont connues dont certaines sont d'ordre psychosocial. L'objectif de cette étude est d'étudier la gestion des lombalgies. Dans un premier temps sont évalués les modes de prévention de cette atteinte spinale. Puis nous avons analysé le taux et la qualité de la prise en charge des lombalgies chez la femme enceinte. Enfin, une évaluation de l'efficacité des solutions proposées est présentée. Une étude prospective a été menée à partir de 196 questionnaires distribués aux femmes enceintes dans 3 maternités parisiennes de différents types (type 1, 2 et 3) et de statuts différents (privé, public). Cette étude a démontré que toutes les femmes \lombalgiques\ durant la grossesse ne bénéficiaient pas d'une prise en charge de la douleur, et ce, indépendamment du type de maternité. En effet, aucune différence significative n'est ressortie dans la comparaison des taux de traitements dans ces trois maternités. Cependant, en comparant les résultats selon le statut de la maternité, nous avons pu constater que la proportion de femmes signalant leur mal et bénéficiant d'une prise en charge était significativement plus élevée dans la maternité privée. L'existence de moyens de prévention efficaces et simples pour lutter contre la survenue de ces lombalgies ont été mis en évidence. Les patientes suivies en type 1 connaissaient un taux de prévention significativement plus élevé que celles suivies en type 2 (X²= 6,45, significatif à 5%, a=5%) et 3 (X²= 9,9% significatif à 1%). Ce constat était le même lorsqu'on comparait maternité publique et privée. D'autre part, l'étude révélait que l'emploi des méthodes dites \classiques\ pour palier aux lombalgies était moins fréquent que l'emploi de la médecine alternative et complémentaire (37% vs 63%). Par ailleurs, la médecine alternative s'avérait être plus efficace que la médecine classique. Cette dernière n'était responsable d'une diminution de l'EN que dans 37,7% des cas. Au vu de nos résultats et des données de la littérature exposés dans ce travail, nous pouvons suggérer de rendre la prévention de la lombalgie systématique. La sage-femme apparaît alors comme un acteur principal de cette prévention par le biais des séances de préparation à la naissance, les consultations prénatales, l'entretien du 4ème mois. De plus, l'information des patientes comme des soignants sur les moyens thérapeutiques existants semble capital afin d'obtenir un suivi complet et efficace des femmes enceintes.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

MORPHINE LAVOISIER - Maintien du remboursement uniquement dans les douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible et dans les douleurs intenses et/ou rebelles rencontrées dans l arthrose du genou ou de la hanche et dans la lombalgie chronique en dernier recours

  • Le service médical rendu par MORPHINE (CHLORHYDRATE) LAVOISIER 10 mg/ml, solution injectable, MORPHINE (CHLORHYDRATE) LAVOISIER 20 mg/ml, solution injectable, MORPHINE (SULFATE) LAVOISIER 1 mg/ml, solution injectable, MORPHINE (SULFATE) LAVOISIER 50 mg/ml, solution injectable, est important dans : nn les douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible, n la prise en charge des douleurs intenses et/ou rebelles rencontrées dans l arthrose du genou ou de la hanche et dans la lombalgie chronique, comme traitement de dernier recours, à un stade où les solutions chirurgicales sont envisagées et chez des patients non candidats (refus ou contre-indication) à une chirurgie de remplacement prothétique (coxarthrose ou gonarthrose), pour une durée la plus courte possible du fait du risque d effet indésirable grave et de l absence de données à long terme.nnLa place de cette classe thérapeutique doit être la plus réduite possible, après échec des autres mesures médicamenteuses et du traitement physique recommandés dans ces indications. Le service médical rendu par MORPHINE (CHLORHYDRATE) LAVOISIER 10 mg/ml, solution injectable, MORPHINE (CHLORHYDRATE) LAVOISIER 20 mg/ml, solution injectable, MORPHINE (SULFATE) LAVOISIER 1 mg/ml, solution injectable, MORPHINE (SULFATE) LAVOISIER 50 mg/ml, solution injectable, est insuffisant dans les douleurs intenses et/ou rebelles rencontrées dans toutes les autres situations de douleurs chroniques non cancéreuses et non neuropathiques, notamment dans les rhumatismes inflammatoires chroniques, représentés principalement par la polyarthrite rhumatoïde et la spondyloarthrite....

  • Source : has-sante.fr

Comment les patients comprennent-ils la lombalgie chronique: une étude qualitative

  • Introduction : La lombalgie chronique commune est une pathologie bénigne dont le traitement repose principalement sur éducation et activité physique. Pourtant, il s agit d un problème de santé publique dont l impact socio-économique est considérable. Le modèle bio-psycho-social permet d expliquer ce paradoxe : les craintes et croyances des patients mènent à des conduites d évitement qui enkystent le patient dans ses comportements et contribuent à chroniciser les douleurs. Ces croyances méritent d être mieux connues et c est dans ce contexte qu a été développée notre étude. Population et Méthode : Étude qualitative sous forme d entretiens semi-directifs dont l analyse était thématique. Les patients étaient recrutés parmi les lombalgiques chroniques consultant en médecine Physique et Réadaptation au CHU de Montpellier. Résultats : Les patients sollicitent des explications du corps médical. Souvent peu comprises, les informations données par les soignants occupent une place centrale pour les patients. Les données qu elle véhiculent - positives ou non - laissent une empreinte tenace sur leur vécu. L activité physique était globalement perçue comme bénéfique, mais ses avantages s effaçaient dans le cas des lombalgies pour laisser place à une méfiance. Les « faux mouvements » et certains sports étaient jugés responsables de dommages rachidiens, à la physiopathologie imprécise en dehors d un mécanisme de tassement souvent évoqué. Les examens complémentaires étaient vus comme un moyen d expliquer la douleur et leurs résultats, loin de rassurer le patient, étaient sources de questionnements. Discussion : Les croyances des patients lombalgiques sont variées. Le travail d éducation visant à les réduire nécessite qu elles soient bien connues du corps médical. Plusieurs outils sont à disposition du soignant pour le soutenir dans cette démarche et constituent des solutions prometteuses

  • Source : sudoc.fr

Modulation de la douleur par la contrestimulation nociceptive hétérotopique et l'attention sélective chez des patients atteints de lombalgie chronique non spécifique

  • La douleur est une expérience subjective qui peut être modulée par des mécanismes neurophysiologiques régulateurs et des facteurs psychologiques. La douleur est un système d alarme ayant un rôle de protection, mais elle peut parfois persister au-delà du temps requis pour la guérison tissulaire et devenir chronique. Parmi les syndromes douloureux chroniques, la lombalgie chronique non spécifique est une condition très prévalente et incapacitante. Afin de mieux comprendre la physiopathologie de la chronicisation, il s avère crucial d'évaluer l'intégrité des mécanismes de modulation endogènes de la douleur. Ces derniers peuvent être évalués de manière expérimentale par un paradigme de contrestimulation nociceptive (inhibition d une douleur par une autre douleur). En premier lieu, nous avons mis au point un protocole expérimental permettant d évaluer la contribution de l attention à l analgésie induite par la contrestimulation nociceptive. Tout d abord, les participants volontaires sains recevaient une série de stimulations électriques douloureuses appliquées sur le trajet du nerf sural à une intensité ajustée afin d évoquer le réflexe nociceptif de flexion (RIII). La douleur était modulée dans un premier temps par une stimulation froide non douloureuse sur le bras (contrestimulation non nociceptive) et dans un deuxième temps par l application d un coussin de gel congelé provoquant une douleur sur l avant-bras (contrestimulation nociceptive). La direction de l attention était manipulée au cours de deux sessions. Tel qu attendu, la douleur induite par les stimulations électriques a été inhibée par la contrestimulation nociceptive, par rapport au niveau de base (p

  • Source : papyrus.bib.umontreal.ca

Modulation de la douleur par la contrestimulation nociceptive hétérotopique et l'attention sélective chez des patients atteints de lombalgie chronique non spécifique

  • La douleur est une expérience subjective qui peut être modulée par des mécanismes neurophysiologiques régulateurs et des facteurs psychologiques. La douleur est un système d alarme ayant un rôle de protection, mais elle peut parfois persister au-delà du temps requis pour la guérison tissulaire et devenir chronique. Parmi les syndromes douloureux chroniques, la lombalgie chronique non spécifique est une condition très prévalente et incapacitante. Afin de mieux comprendre la physiopathologie de la chronicisation, il s avère crucial d'évaluer l'intégrité des mécanismes de modulation endogènes de la douleur. Ces derniers peuvent être évalués de manière expérimentale par un paradigme de contrestimulation nociceptive (inhibition d une douleur par une autre douleur). En premier lieu, nous avons mis au point un protocole expérimental permettant d évaluer la contribution de l attention à l analgésie induite par la contrestimulation nociceptive. Tout d abord, les participants volontaires sains recevaient une série de stimulations électriques douloureuses appliquées sur le trajet du nerf sural à une intensité ajustée afin d évoquer le réflexe nociceptif de flexion (RIII). La douleur était modulée dans un premier temps par une stimulation froide non douloureuse sur le bras (contrestimulation non nociceptive) et dans un deuxième temps par l application d un coussin de gel congelé provoquant une douleur sur l avant-bras (contrestimulation nociceptive). La direction de l attention était manipulée au cours de deux sessions. Tel qu attendu, la douleur induite par les stimulations électriques a été inhibée par la contrestimulation nociceptive, par rapport au niveau de base (p

  • Source : papyrus.bib.umontreal.ca

MORPHINE (CHLORHYDRATE) COOPER - Maintien du remboursement uniquement dans les douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible et dans les douleurs intenses et/ou rebelles rencontrées dans l arthrose du genou ou de la hanche et dans la lombalgie chronique en dernier recours

  • Le service médical rendu par MORPHINE CHLORHYDRATE COOPER reste important dans : nn la prise en charge des douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible, des douleurs sévères d origine cancéreuse, des douleurs aiguës sévères non cancéreuses (douleurs post-opératoires), et des douleurs chroniques sévères d origine neuropathiques,n la prise en charge des douleurs intenses et/ou rebelles rencontrées dans l arthrose du genou ou de la hanche et dans la lombalgie chronique, comme traitement de dernier recours, à un stade où les solutions chirurgicales sont envisagées et chez des patients non candidats (refus ou contre-indication) à une chirurgie de remplacement prothétique (coxarthrose ou gonarthrose), pour une durée la plus courte possible du fait du risque d effet indésirable grave et de l absence de données à long terme. La place de cette classe thérapeutique doit être la plus réduite possible, après échec des autres mesures médicamenteuses et du traitement physique recommandés dans ces indications.

  • Source : has-sante.fr

Algorithme thérapeutique de la lombalgie

  • La lombalgie est devenue l un des plus grands problèmes de santé publique. La différenciation entre lombalgie spécifique et non spécifique est pertinente. Dans la lombalgie spécifique sont classées toutes les pathologies dont l étiologie est bien définie, le diagnostic rapide et précis : un traitement spécifique est nécessaire. Les autres types de lombalgie peuvent être considérés comme non spécifiques. La prise en charge des lombalgies aiguës repose essentiellement sur le traitement antalgique et sur la mobilisation précoce. Le maintien de l activité peut éviter la chronicisation de la lombalgie. Les facteurs de chronicité sont multiples, essentiellement psychosociaux et professionnels. Les objectifs du traitement de la lombalgie chronique sont la réduction de la douleur et une meilleure activité/participation pour parvenir à la prévention de l invalidité ainsi que le maintien de la capacité de travail. Analgésiques simples, AINS et relaxants musculaires peuvent réduire la douleur, améliorer et maintenir la fonction. Les programmes multidisciplinaires de traitement comprenant un traitement comportemental peuvent réduire la douleur et améliorer/maintenir la fonction dans la lombalgie chronique

  • Source : amub.be

Démarches cindyniques en médecine générale. Proposition d une méthode d'élaboration de conduites à tenir pour chaque définition du DRC (1) - test de faisabilité pour, angine, épaule (ténosynovite), humeur dépressive, lombalgie et rhinopharyngite

  • Dans plus de 70% des consultations le médecin de premier recours se trouve face à une incertitude diagnostique. Deux dangers hantent le médecin, celui de faire une erreur diagnostique et celui de passer à côté d'une maladie grave. Le concept de Résultat de consultation (RC) permet, en caractérisant les situations cliniques les plus fréquentes, de maitriser le premier danger. Notre travail s'est attaché à la gestion du second risque, que nous avons appelé démarche cindynique, en tentant de répondre à la question : est-il possible de rédiger des démarches cindyniques, adaptées aux situations cliniques les plus fréquentes en médecine générale ?

  • Source : sfmg.org

Démarches cindyniques en médecine générale. Proposition d une méthode d'élaboration de conduites à tenir pour chaque définition du DRC (1) - test de faisabilité pour, angine, épaule (ténosynovite), humeur dépressive, lombalgie et rhinopharyngite

  • Dans plus de 70% des consultations le médecin de premier recours se trouve face à une incertitude diagnostique. Deux dangers hantent le médecin, celui de faire une erreur diagnostique et celui de passer à côté d'une maladie grave. Le concept de Résultat de consultation (RC) permet, en caractérisant les situations cliniques les plus fréquentes, de maitriser le premier danger. Notre travail s'est attaché à la gestion du second risque, que nous avons appelé démarche cindynique, en tentant de répondre à la question : est-il possible de rédiger des démarches cindyniques, adaptées aux situations cliniques les plus fréquentes en médecine générale ?

  • Source : sfmg.org

Lombalgies en milieu professionnel - quels facteurs de risque et quelle prévention

  • le document est composé de deux parties distinctes, dont l'une est consacrée aux facteurs de risques : données générales sur la lombalgie (données chiffrées, prévalence'), rôle des facteurs personnels (âge, sexe, taille, poids, consommation de tabac, génétique, pratique sportive) et d'exposition physique (facteurs de pénibilité) au travail, facteurs de risque biomécaniques et physiologiques des lombalgies avec les conditions de travail (fonction de la colonne vertébrale, étiologie des douleurs et lésions lombaires, facteurs de risque professionnels), facteurs de risques psychosociaux , et l'autre à la prévention des lombalgies : enjeux, efficacité des actions portant sur le sujet ou sur son environnement, stratégies de prévention au passage à la chronicité (données générales sur la chronicité des lombalgies, recommandations actuelles sur la prise en charge de la lombalgie aiguë, programmes de prévention, écoles du dos), actions de réinsertion des lombalgies chroniques , synthèse (constats et recommandations) , annexes , document global de 139 pages mais l'accès se fait par chapitre

  • Source : lara.inist.fr

Impact de la lombalgie dégénérative sur la capacité opérationnelle d'une unité de commandos parachutistes de l air (CPA 30) : étude épidémiologique observationnelle descriptive transversale sur deux ans

  • Introduction : les lombalgies communes sont un problème de santé publique tant du fait de leur fréquence que du coût sociétal qu elles entraînent, en milieu civil comme en milieu militaire, où elles peuvent nuire au maintien de la capacité opérationnelle. Les Commandos Parachutistes de l Air n°30 (CPA 30), du fait de leur spécialité, sont particulièrement exposés à leur survenue. Notre objectif principal était l étude de la prévalence de l incapacité opérationnelle due aux lombalgies chez les CPA 30, définie par un arrêt de travail ou une inaptitude à la projection en opérations extérieures ou une inaptitude aux troupes aéroportées. Nos objectifs secondaires étaient l étude de la prévalence des lombalgies et la recherche des déterminants d incapacité opérationnelle due aux lombalgies

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

La face cachée des facettes. Lombalgies non spécifiques avec ou sans irradiations : les reconnaître pour mieux les traiter

  • Les lombalgies touchent 70 à 85 % des adultes, avec un pic de fréquence entre 40 et 60 ans, et représentent un problème tant médical qu économique majeur. Nous allons nous focaliser sur leur forme chronique, représentant une prévalence annuelle de 30 %, et plus particulièrement sur les lombalgies d origine mécanique, qu elles soient ou non accompagnées d irradiations douloureuses aux membres inférieurs (pseudo-sciatalgies). Leur prise en charge, lors d échec de traitement traditionnel associant médicaments et traitement physique, peut nécessiter une antalgie interventionnelle ciblant une cause articulaire facettaire impliquant une série de blocs diagnostiques, puis un traitement par radiofréquence. Ce traitement reste néanmoins purement symptomatique, d où l importance d une prise en charge globale avec reconditionnement physique du patient.

  • Source : revmed.ch

Les écoles du dos pour le traitement des lombalgies aspécifiques aiguës et subaiguës

  • ContextennDepuis leur introduction en Suède en 1969, les écoles du dos ont souvent été utilisées pour traiter les personnes souffrant de lombalgie. Leur teneur a cependant changé et semble varier considérablement aujourd hui. Dans cette revue, nous avons défini l école du dos comme un programme thérapeutique administré en groupe et incluant à la fois des séances d'éducation et des exercices. Cette revue est une mise à jour d une revue Cochrane publiée pour la première fois en 1999 et mise à jour en 2004. Pour cette mise à jour, nous avons divisé la revue en deux revues distinctes en séparant les lombalgies aiguës et chroniques.nObjectifsnnÉvaluer l efficacité des écoles du dos sur la douleur et l invalidité chez les personnes souffrant de lombalgies aspécifiques aiguës ou subaiguës. Nous avons également examiné l effet sur la capacité de travail et les événements indésirables.

  • Source : cochrane.org

Lombalgies « spécifiques » et « non spécifiques » - Prise en charge de la lombalgie chronique chez la personne âgée - In : la gazette médicale _ info@gériatrie

  • Les douleurs lombaires sont un des plus importants problèmesnde santé publique dans les pays économiquement développés,nentraînant le plus d années de vie vécues avec une incapacité. La prévalence chez les sujets âgés est d environ 40 %, enndiminution après 90 ans. On distingue les lombalgies « spécifiquesn», les lombalgies associées à une atteinte neurologiquenet celles dites « non spécifiques » ou « communes » . Aprèsn65 ans on s attend à une augmentation de la proportion denlombalgies spécifiques en particulier liées à l ostéoporose,nd origine tumorale ou secondaire à des problèmes statiques.nLes épisodes aigus de lombalgie commune guérissent en moinsnde 3 mois chez un peu plus de la moitié des patients. Lesnformes chroniques ou récidivantes sont les plus fréquentes

  • Source : tellmed.ch

Adhésion à un programme d exercices à domicile pour la lombalgie non-aiguë : une étude observationnelle.

  • Introduction : Les données probantes reconnaissent que les exercices constituent une modalité curative pour traiter la lombalgie non-aiguë. Or, les effets sont modestes, ce qui amène la communauté scientifique à se questionner, entre autre, sur le niveau d adhésion des patients à leur programme d exercices à domicile. Cette étude poursuit deux objectifs : (1) explorer l association entre l adhésion à un programme d exercices à domicile et les variables de résultats (primaires : douleur, incapacité , secondaires : les changements globaux, le sentiment d efficacité personnelle, la détresse psychologique), (2) explorer l association entre l adhésion à ce programme et les principales variables biopsychosociales sur lesquelles le thérapeute peut agir, en utilisant un cadre théorique explicatif incluant : le modèle de peur-évitement, le modèle du sens commun et le concept de l alliance de travail

  • Source : savoirs.usherbrooke.ca

Prévention des Lombalgies chroniques au stade subaigu en soins primaires: étude de faisabilité précoce du Carnet Lombalgie CORAIL

  • Contexte : Le carnet lombalgie CORAIL (Coordination, Recherche, Autogestion et Information des Lombalgiques) regroupe des outils validés scientifiquement ou recommandés pour soigner les patients souffrant de lombalgie commune subaigüe (PSLCS) en prévention de lombalgie chronique. Son usage en pratique n avait pas encore été expérimenté. Objectifs: Démontrer la faisabilité de l utilisation du carnet lombalgie CORAIL par la majorité des PSLCS sur prescription médicale de façon ordonnée et complète selon le mode d emploi du carnet. Les objectifs secondaires étaient d identifier et de décrire les déterminants qu on classera comme facilitant ou freinant l utilisation ordonnée et complète du carnet, appréhender son coût réel afin de préciser le modèle économique envisageable

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Indications à l imagerie dans la lombalgie chez l adulte

  • La lombalgie est une cause fréquente de consultation chez le médecin généraliste. En cas de lombalgie aiguë, seules les situations où l on se trouve en présence de signaux d alerte motivent la réalisation d une imagerie. Cet article précise quels sont les éléments de la présentation clinique et des antécédents du patient considérés comme des signaux d alerte et clarifie le type d imagerie à effectuer le cas échéant. De plus, il décrit les contextes psycho-sociaux favorisant la chronicisation et qu il est nécessaire d identifier afin d intervenir à bon escient. En cas de lombalgie qui se chronicise, les évidences scientifiques manquent à ce jour et les recommandations quant à l utilité d un bilan radiologique restent au niveau de l avis d expert. Un suivi clinique est essentiel.n

  • Source : revmed.ch

COLTRAMYL et génériques de thiocolchicoside, décontracturant musculaire - Intérêt clinique insuffisant dans la prise en charge des contractures musculaires douloureuses associées à la lombalgie aigüe

  • COLTRAMYL a l AMM en traitement d appoint des contractures douloureuses dans la lombalgie aigüe.n Son efficacité est au mieux modeste.n Un risque d aneuploïdie reconnu comme un facteur potentiel de risque de cancer et de tératogénicité, d embryotoxicité/d avortements spontanés et de baisse de la fertilité masculine a été associé à son utilisation.n Compte tenu de l existence d alternatives pour lesquelles ce risque n a pas été mis en évidence, l intérêt clinique du thiocolchicoside est désormais insuffisant pour justifier son remboursement...

  • Source : has-sante.fr

Hygiène posturale et économie rachidienne dans la lombalgie commune : une pratique à repenser

  • Ces dernières années, les connaissances scientifiques concernant la lombalgie ont considérablement progressé, bousculant parfois en profondeur des concepts que l'on pensait inébranlables. Si l'on considère l'hygiène posturale, dont les techniques ont été conceptualisées dans les années 1970, mais qui est toujours largement utilisée, non seulement certains axiomes ne se sont pas vérifiés mais d'autres éléments donnent à penser qu'elle pourrait parfois avoir des effets délétères. Après avoir passé en revue ces différents éléments, il apparaît qu'il n'existe pas de recette simple applicable à tout patient lombalgique. A la place, nous proposons des pistes de réflexion afin que chaque thérapeute puisse adapter sa pratique au cas par cas.

  • Source : revmed.ch

Lombalgie chronique de l adulte et chirurgie

  • Ces recommandations portent sur la lombalgie dégénérative d origine discogénique ou facettaire ou mixte. Elles ne concernent pas la lombalgie non dégénérative, le spondylolisthésis, le canal lombaire étroit et la lombalgie avec radiculalgie. La recommandation a pour objectif de répondre aux questions suivantes :n· Qu est-ce qu une lombalgie chronique ?n· Quelles sont les techniques chirurgicales disponibles et leur efficacité selon quels critères denjugement et pour quel type de lombalgie ?n· Quels sont les facteurs susceptibles d influer sur le résultat d un traitement chirurgical ?n· Quelles sont les complications de la chirurgie de la lombalgie ?n· Quand faut-il demander un avis chirurgical ? Et pour quelle forme clinique de lombalgienchronique ?n· Comment poser l indication opératoire ?

  • Source : has-sante.fr