Lithiase vesiculaire [ Publications ]

lithiase vesiculaire [ Publications ]

Publications > lithiase vesiculaire

  • La lithiase biliaire a été longtemps considérée comme rare chez l’enfant. Son étiologie est dominée par les anémies hémolytiques chroniques, en particulier la drépanocytose et la sphérocytose. L’association lithiase vésiculaire et cavernome porte est rarement décrite chez l’adulte et encore moins chez l’enfant. Aussi, nous rapportons cette association chez 2 filles. La première était suivie pour un syndrome d’Evans associé à un déficit immunitaire. Le carvernome porte et la lithiase vésiculaire ont été découverts de façon concomitante, au décours de la splénectomie. La seconde était suivie depuis l’âge de 6 ans pour un cavernome porte ayant compliqué vraisemblablement un cathétérisme ombilical néonatal. La lithiase vésiculaire a été découverte à l’occasion d’un bilan de surveillance systématique. L’évolution a été fatale dans un tableau hémorragique sévère chez la première et favorable chez la seconde. Ces 2 observations originales permettent de discuter l’étiopathogénie de l’association d’unelithiase vésiculaire avec un cavernome porte et nous incitent à rechercher la lithiase vésiculaire chez tout enfant porteur de cavernome porte.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les résultats du traitement laparoscopique de la lithiase vésiculaire. A propos de 500 cas.

  • Prérequis :La cholécystectomie par voie laparoscopique dans le traitement de la lithiase vésiculaire est actuellement le « Gold standard ». But: Evaler les résultats de la cholécystectomie sous coelioscopie Méthodes: A propos d'une étude rétrospective d'une série de 500 cholécystectomies faites par voie coelioscopique pour lithiase vésiculaire durant une période allant de Janvier 1996 à Mars 2000, nous avons voulu évaluer notre propre expérience et comparer nos résultats à ceux de la littérature. Résultats: Notre série comporte 420 femmes et 80 hommes avec un sex-ratio de 0,19. L'âge moyen a été de 50 ans. 16,2% de nos patients sont obèses. 13 patients avaient des antécédents respiratoires et 122 des antécédents cardio-vasculaires particulièrement l'hypertension artérielle. Tous nos patients ont eu au moins une échographie hépato-biliaire avant l'intervention. L'antibioprophylaxie a été administrée dans 93,8 % des cas. Dans 23 cas (4,6 %), une conversion s'est imposée pour des causes diverses. On a noté 11 complications chirurgicales (2,2 %) dont 2 ont nécessité une reprise chirurgicale et 11 complications médicales dominées par les infections broncho-pulmonaires. Nous n'avons pas noté de décès.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Lithiase vésiculaire et ses complications.

  • La lithiase vésiculaire atteint en Europe plus de 10 % de la population, 2 fois plus souvent les femmes que les hommes. Fréquemment, elle est découverte fortuitement par une échographie abdominale chez des sujets n'ayant aucun symptôme biliaire. La plupart des sujets restent asymptomatiques toute leur vie.Aucun traitement n'est alors justifié. Chez les sujets ayant des symptômes, la cholécystectomie par laparoscopie est le traitement de choix qui peut presque toujours être réalisé. La cholécystite aiguë lithiasique est la complication la plus grave. Son traitement est une cholécystectomie dans les meilleurs délais, par laparoscopie. Les autres complications comme la fistule cholécysto-cholédocienne sont devenues très rares.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une complication rare de la lithiase vésiculaire. Ulcération de l'artère cystique associée à une fistule cholécysto-duodénale.

  • Nous rapportons une complication rare de la lithiase vésiculaire, l'hémorragie digestive cataclysmique. Ulcération de l'artère cystique par un calcul enclavé dans le collet, associée à une fistule cholécystoduodénale. C'est une cause exceptionnnelle d'hémorragie digestive grave, le traitement rejoint celui de la lithiase vésiculaire. Le plus souvent, les hémorragies d'origine biliaire sont occultes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La lithiase vésiculaire dans la drépanocytose homozygote. Revue de la littérature.

  • La lithiase vésiculaire est une complication fréquente de la drépanocytose homozygote. La prévalence moyenne est retrouvée à 27,4%. Elle est plus fréquente dans la deuxième décennie de la vie. Il s'agit d'une lithiase particulière faite de calculs pigmentaires purs ou mixtes due à la sursaturation de la bile en bilirubine non conjuguée. La recherche de cette lithiase par échographie annuelle doit faire partie dr la surveillance du drépanocytaire homozygote.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémobilie massive due à l'érosion de l'artère hépatique par une lithiase vésiculaire avec fistule cholécysto-duodénale.

  • Les auteurs présentent une observation d'hémorragie digestive due à une érosion de l'artère hépatique par un calcul enclavé dans le collet vésiculaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov