Lithiase [ Niveau Expert ]

lithiase [ Niveau Expert ]

Expert > lithiase

  • \L\ urolithiase est une maladie dont la prévalence, déjà très élevée, augmente constamment dans les pays industrialisés, récidivant dans un cas sur deux, avec un risque de complications non négligeable. Dans ce contexte, l\ apport du laboratoire est essentiel dans la détermination de l\ étiologie, ainsi que dans le suivi thérapeutique du patient lithiasique. L\ analyse morphoconstitutionnelle du calcul est l\ élément le plus important de l\ investigation étiologique. Elle comprend l\ examen minutieux de la morphologie du calcul à la loupe binoculaire et la détermination simultanée de sa composition cristalline. Cette dernière peut se faire par différentes techniques mais la spectrophotométrie infra-rouge est la plus performante. L\ analyse chimique doit quant à elle être définitivement proscrite. L\ analyse de la cristallurie, comprenant la recherche, l\ identification et le comptage des cristaux sur les urines fraîches du matin, est utile au diagnostic, mais surtout au suivi thérapeutique. Enfin, le bilan biochimique urinaire et sanguin, en première intention ou en fonction de la composition du calcul, est un volet important dans l\ exploration des causes sous-jacentes et l\ évaluation du traitement\

  • Source : amub.be

La lithiase rénale : un marqueur du risque cardiovasculaire

  • Si le passage d un calcul rénal est souvent considéré comme un événement médical mineur, quoique très douloureux, de plus en plus d études indiquent qu il doit être pris au sérieux puisqu il peut indiquer un risque cardiovasculaire augmenté. Nous revoyons ici les études qui associent risque cardiovasculaire et calcul rénal et les liens physiopathologiques qui les unissent. Nous montrons que la lithiase est un événement intervenant tôt dans la vie d un individu à risque de développer des complications cardiovasculaires. Ainsi, la lithiase ne doit pas être banalisée, mais doit être considérée comme une première alerte devant inciter le médecin traitant à recenser précocement les facteurs de risque cardiovasculaires et à mettre en place une stratégie de prévention. Cette approche pourrait permettre de diminuer l incidence d événements cardiovasculaires chez les patients formeurs de lithiases.

  • Source : revmed.ch

Approche pratique de la lithiase rénale : duo entre généralistes et spécialistes

  • a lithiase rénale est une pathologie fréquente, hautement récidivante, qui affecte près de 10% de la population du monde occidental. Bien que souvent banalisée et qualifiée d'«idiopathique», d'importants désordres peuvent s'y trouver associés tels que le syndrome métabolique, le diabète de type 2, l'hypertension artérielle et la fragilité osseuse. Ainsi, la lithiase rénale peut être considérée comme une maladie systémique nécessitant une prise en charge spécifique. Les patients présentant des épisodes récurrents de colique néphrétique ou des comorbidités significatives devraient donc pouvoir bénéficier d'une consultation spécialisée. Un diagnostic métabolique précis serait alors établi et une prise en charge personnalisée pourrait être proposée dans le but de prévenir la récidive lithiasique et favoriser le diagnostic précoce des comorbidités.

  • Source : revmed.ch

Prévention secondaire des lithiases urinaires

  • LES POINTS À RETENIRn- La lithiase rénale est étroitement associée au syndrome métabolique, à l hypertension artérielle et au diabète de type 2 et doit être considérée la plupart du temps comme une maladie systémique.n- Une évaluation approfondie est recommandée pour les patients souffrant de lithiases urinaires récidivantes (dès le 2ème épisode) ou les patients jeunes avec une histoire familiale, souffrant de comorbidités ou avec des calculs multiples.n- Cette évaluation comprend une anamnèse détaillée et un bilan métabolique.n- Son objectif est de proposer une prise en charge spécifique afin de prévenir une récidive qui peut engendrer comorbidités, complications potentiellement graves et importants coûts de santé.n- Les patients présentant des calculs transmis génétiquement (cystine par exemple) doivent toujours bénéficier d un bilan métabolique et d un avis spécialisé.

  • Source : hug-ge.ch

La cholécystite aiguë lithiasique, diagnostic, critères de gravité, traitement. Quand et comment chercher une lithiase de la voie biliaire principale? Comment traiter une lithiase de la voie biliaire principale, associée ou non à une lithiase vésiculaire?

  • Faire le diagnostic d une cholécystite aiguë lithiasique, Connaître les critères de gravité de la cholécystite aiguë lithiasique, Connaître le traitement de la cholécystite aiguë lithiasique

  • Source : fmcgastro.org

La lithiase rénale est-elle une maladie osseuse ?

  • La néphrolithiase calcique idiopathique affecte environ 10% de la population des pays occidentaux au cours de la vie et pose dans ces pays un réel problème de santé publique. Elle est associée à une altération du métabolisme osseux se tradui sant le plus souvent par une ostéopénie. Le type d'alimentation (excès de protéines carnées, restriction calcique) ainsi que cer tains médiateurs (cytokines, calcitriol) interviennent dans l'apparition des altérations osseuses. L'objet de cet article est de discuter le lien existant entre la lithiase calcique et la densité minérale osseuse, les facteurs incriminés dans la déminéralisa tion ainsi que la prise en charge thérapeutique qui en découle.

  • Source : revmed.ch

Migration intravésicale d'un dispositif intra-utérin compliquée d'une lithiase

  • La migration transutérine d'un dispositif intra-utérin (DIU) est une complication rare. Nous rapportons un cas de stérilet migré dans la vessie, qui s'est calcifié secondairement et qui a été pris à tort pour une lithiase vésicale. Il s'agit d'une femme âgée de 38 ans, porteuse d'un stérilet depuis 3 ans, qui consulte pour hématurie, avec des signes d'irritation vésicale. Le couple écho/AUSP a posé le diagnostic de lithiase vésicale. Le diagnostic positif du DIU migré et calcifié ne s est posé qu'après l'extraction chirurgicale du calcul.

  • Source : urofrance.org

L'échographie comparée aux tests de la fonction hépatique pour le diagnostic de la lithiase du cholédoque

  • Contexte : nnChez les personnes soupçonnées d'avoir des calculs du cholédoque, l'échographie et les tests de la fonction hépatique (bilirubine et phosphatase alcaline sériques) sont utilisés comme tests de dépistage pour le diagnostic. La précision diagnostique de l'échographie et des tests de la fonction hépatique n'a pas fait l'objet d'une revue systématique antérieure.nObjectifs : nnDéterminer et comparer la précision de l'échographie par rapport aux tests de la fonction hépatique dans le diagnostic de lithiase cholédocienne.

  • Source : cochrane.org

Traitement médical de la lithiase urétérale : restriction versus chasse hydrique ?

  • Le traitement médical de la colique néphrétique repose principalement sur deux axes. Le premier est d'assurer une antalgie adéquate, le second de favoriser l'expulsion ou la dissolution du calcul. L'antalgie dans la prise en charge ambulatoire est effectuée principalement par les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Pour augmenter le taux d'expulsion, le praticien dispose de différents traitements comprenant les alphabloquants, les anticalciques, la chimiolyse et la restriction hydrique ou l'hyperhydratation.

  • Source : revmed.ch

La cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique comparée à la cholangiographie peropératoire pour diagnostiquer la lithiase du cholédoque

  • Contexte : nnLa cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) et la cholangiographie peropératoire (CPO) sont des tests utilisés dans le diagnostic de lithiase cholédocienne en cas de soupçon. La précision diagnostique de la CPRE et de la CPO n'a pas fait l'objet d'une revue systématique antérieure.nObjectifs : nnDéterminer et comparer la précision de la CPRE et de la CPO dans le diagnostic de lithiase cholédocienne.

  • Source : cochrane.org

La lithiase urinaire géante - À propos de deux cas

  • En général, le calcul urétéral est unique et inférieur à 2 cm de longueur. Exceptionnellement, les calculs urétéraux sont plus long que 5 cm et ou pesant plus que 50 grammes, on parle alors de lithiase urétérale géante. À travers deux observations personnelles et une revue de la littérature, nous avons essayé de faire le point sur les aspects épidémiologiques, étiopathogéniques, cliniques et thérapeutiques de cette affection et en insistant sur l importance du bilan étiologique.

  • Source : urofrance.org

Lithiase vésiculaire ou calculs biliaires : définition et facteurs favorisants

  • La lithiase vésiculaire est la formation de dépôts de consistance pierreuse, à partir de la bile, dans la vésicule biliaire. Elle reste asymptomatique dans la majorité des cas. Très fréquente, elle apparaît plus souvent chez les femmes, les personnes âgées ou en surpoids, et les patients présentant certaines pathologies (diabète, mucoviscidose, etc.)

  • Source : ameli-sante.fr

Maladie de Dent - synonymes : Néphrolithiase liée à l'X , Protéinurie de bas poids moléculaire avec hypercalciurie et néphrocalcinose , Syndrome de Dent , Syndrome de Fanconi rénal - néphrocalcinose - calculs rénaux

  • La maladie de Dent (MD) est une tubulopathie rénale génétique caractérisée par des manifestations liées à un dysfonctionnement du tubule proximal.

  • Source : orpha.net

Lithiase biliaire

  • 3 outils, élaborés sur la base des recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS), sont mis à votre disposition afin d'améliorer la prise en charge des patients chez qui a été diagnostiquée une lithiase biliaire, et la pertinence du recours à la cholécystectomie :n le référentiel Lithiase biliaire : quand réaliser une cholécystectomie ?n la fiche Cholécystectomie : durées indicatives d'arrêt de travail ,n un livret d'information à destination des patients chez qui une lithiase biliaire est suspectée ou détectée.

  • Source : ameli.fr

Lithiase biliaire (La) - - Examen Classant National : Question(s) 258 -

  • résumé, introduction, clinique de la lithiase (forme typique : lithiase biliaire symptomatique, complications, diagramme diagnostique de la lithiase biliaire), traitement (antispasmodique par voie IV ou IM associé dans les formes les plus douloureuses à un antalgique, lithiase biliaire simple, cholécystite aiguë, lithiase cholédocienne) , plan de la leçon, pré-requis, mots-clés, version imprimable, 5 pages

  • Source : sante.ujf-grenoble.fr

Micro-lithiases testiculaires et cancer du testicule

  • Un patient aux antécédents de cryptorchidie testiculaire suivi depuis 4 ans pour infertilité a développé un séminome. Il avait été retrouvé initialement des microlithiases testiculaires bilatérales à l échographie. Sur la base de cette observation et d'une revue de la littérature, l étiopathogénie et la prise en charge de ces micro-lithiases face à l apparition d un cancer sont abordées.

  • Source : urofrance.org

Lithiase biliaire à faible niveau de phospholipides - Cholélitiase par mutation du gène ABCB4

  • La lithiase biliaire à faible niveau de phospholipides (low phospholipid-associated cholelithiasis, LPAC) est caractérisée par l'association de mutations du gene ABCB4 et d'une faible concentration de phospholipides biliaires avec une lithiase symptomatique et récurrente. Ce syndrome est rare et survient dans un petit sous-groupe de patients atteints de lithiase biliaire.

  • Source : orpha.net

La lithiase urinaire : histoire et éthique

  • Cet exposé survole l'évolution du traitement du calcul urinaire, de la vessie essentiellement, de l'Antiquité au XIXe siècle en prenant en considération non seulement les progrès techniques, mais également le sens moral des thérapeutes, le contexte social, politique et religieux des époques traversées, l'appréciation des symptômes et du sens de la douleur par les médecins ou chirurgiens-barbiers , en définitive, un ensemble de facteurs qui concourt à l'évolution de la pensée médicale.

  • Source : revmed.ch

Mise au point et traitement des lithiases rénales et prévention des récidives

  • Nous présentons dans un premier tempsnquelques données épidémiologiques et quelquesndonnées de physiopathologie et dans un deuxièmentemps, nous abordons la prise en charge initiale puisnla prise en charge urologique (souvent en phase aiguë)net néphrologique (à distance de la colique néphrétiquenou d une procédure urologique).

  • Source : amub.be

Nouvelles recommandations de pratique clinique pour la prise en charge de la lithiase biliaire

  • Indication du niveau de preuve, Objectifs Mettre à jour les recommandations de la conférence de consensus sur la lithiase vésiculaire de 1991. Etablir des recommandations sur des points contreversés de la prise en charge de la lithiase de la voie biliaire principale et de la lithiase de la femme enceinte, sujets non abordés lors de la conférence de consensus.

  • Source : snfge.org