Lipidoses [ Publications ]

lipidoses [ Publications ]

Publications > lipidoses

  • Les neurolipidoses peuvent parfois être responsables d'un tableau psychiatrique ou démentiel qui reste longtemps isolé, sans signes neurologiques, de ce fait, la relation avec la maladie métabolique, reste difficile à établir. Cette mise au point fait état de notre expérience clinique et biologique dans les neurolipidoses d'origine lysosomale ou peroxysomale, des données de la littérature et des éléments qui ont permis de proposer une stratégie diagnostique. Elle concerne particulièrement la leucodystrophie métachromatique, la gangliosidose à GM2, la maladie de Fabry, la maladie de Niemann-Pick de type C, la maladie de Kufs, l'adrénoleucodystrophie, la xanthomatose cérébrotendineuse. Dans les neurolipidoses, l'importance des signes psychiatriques peut masquer l'atteinte cognitive et une atteinte motrice discrète qu'il faudrait systématiquement rechercher, de manière répétée. Même si le scanner cérébral et l'IRM peuvent être normaux, il faut y penser. Les examens de dépistage biochimique sont précisés dans cette mise au point. Ils sont facilement réalisables. Les relations génotype-phénotype n'ont été clairement identifiées jusqu'à présent que dans la leucodystrophie métachromatique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov