Leucoencephalopathie multifocale progressive [ Niveau Expert ]

leucoencephalopathie multifocale progressive [ Niveau Expert ]

Expert > leucoencephalopathie multifocale progressive

  • \ Gilenya (fingolimod) sert au traitement de la sclérose en plaques, une maladie du système nerveux. Il est utilisé chez les adultes atteints d'un type particulier de la sclérose en plaques (à périodes progressives et rémittentes) qui ne répondent pas bien ou qui sont intolérants à d'autres traitements (un ou plusieurs) contre la sclérose en plaques. Santé Canada a procédé à un examen de l'innocuité à la suite d\ une déclaration à l'étranger d'une infection cérébrale rare (leucoencéphalopathie multifocale progressive) survenue chez un patient traité avec Gilenya (fingolimod). Ce patient n'avait jamais été traité avec d'autres médicaments contre la sclérose en plaques connus pour accroître le risque de ce type d'infection du cerveau. D'après la preuve présentée, l'examen mené par Santé Canada a permis de conclu qu'un lien est possible entre la leucoencéphalopathie multifocale progressive et Gilenya (fingolimod). Pendant que l'examen avait lieu, le fabricant a mis à jour les renseignements sur Gilenya (fingolimod) pour signaler ce risque potentiel. Santé Canada a demandé au fabricant de continuer de surveiller ce risque possible et de lui fournir tout nouveau renseignement qui serait porté à sa connaissance relativement à ce problème d'innocuité...\

  • Source : hc-sc.gc.ca

Tecfidera (diméthyl fumarate) : un cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) survenu chez un patient présentant une lymphopénie sévère et prolongée - Lettre aux professionnels de santé

  • En octobre 2014, un cas de LEMP d évolution fatale a été rapporté chez un patient traité par Tecfidera depuis 4 ans et demi, dans un contexte de lymphopénie sévère et prolongée. C est le premier cas rapporté de LEMP associé à Tecfidera. Aussi, les patients doivent être informés qu il existe un risque de survenue de cette grave affection.nLa lymphopénie est un effet indésirable connu de Tecfidera et les patients traités doivent être régulièrementsurveillés afin de détecter tout signe ou symptôme de trouble neurologique.nL hémogramme, comprenant une numération des lymphocytes, doit être vérifié à intervalles réguliers et de façon rapprochée en fonction du tableau clinique.nLes patients traités par Tecfidera qui présentent une lymphopénie doivent être étroitement et fréquemmentsurveillés.nSi une LEMP est suspectée, le traitement par Tecfidera doit être immédiatement interrompu...

  • Source : ansm.sante.fr

Cladribine (Litak®, Leustatine® ) : Risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) - Lettre aux professionnels de santé - Information destinée aux Oncologues, Hématologues Internistes, Neurologues et Pharmaciens hospitaliers

  • es cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP), d'évolution parfois fatale, ont été rapportés chez des patients traités par la cladribine.nDes diagnostics de LEMP ont été signalés 6 mois à plusieurs années après le traitement par la cladribine.nUne association entre la cladribine et une lymphopénie prolongée a été rapportée dans plusieurs de ces cas.nLe diagnostic de LEMP doit être envisagé chez tout patient présentant des signes ou des symptômes neurologiques, cognitifs ou comportementaux de novo ou qui s'aggravent.nSi une LEMP est suspectée, les patients ne doivent pas poursuivre le traitement par la cladribine...

  • Source : ansm.sante.fr

TYSABRI (natalizumab) - Nouveaux renseignements en matière d'innocuité concernant la leucoencéphalopathie multifocale progressive (LMP) - Biogen Idec Canada Inc. - TYSABRI (natalizumab) - New Safety Information Regarding Progressive Multifocal Leukoencephalopathy (PML) - For Health Professionals

  • Le risque d'apparition de la LMP augmente avec la durée du traitement par TYSABRI. - Après l'administration de 24 perfusions mensuelles, il faut discuter avec le patient à nouveau au sujet des risques et bienfaits de la poursuite du traitement par TYSABRI. - Il faut exercer une vigilance clinique soutenue et une étroite surveillance des patients qui prennent TYSABRI au cas où des signes ou symptômes signaleraient l'apparition de la LMP. Les patients canadiens auxquels on a prescrit TYSABRI doivent se faire inscrire au Programme de soins Tysabri...

  • Source : healthycanadians.gc.ca

Cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) observés chez des - Lettre adressée par le laboratoire aux Médecins hospitaliers spécialisé en oncologie, en hématologie, aux médecins compétents en cancérologie, aux spécialistes en rhumatologies, neurologie ou en médecine interne, et les pharmaciens hospitaliers.

  • Deux cas fatals de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) ont été rapportés chez des patients atteints de lupus érythémateux disséminé (LED) traités par MabThera. Un cas de LEMP a également été rapporté chez un patient atteint de vascularite traité par MabThera...

  • Source : afssaps.sante.fr

Association de Raptiva (efalizumab) à des infections graves, incluant la leucoencéphalopathie multifocale progressive chez des patients atteints de psoriasis - Pour les professionnels de la santé - Association of Raptiva (efalizumab) with serious infections, including progressive multifocal leukoencephalopathy in patients with psoriasis - For Health Professionals

  • Des infections, dont certaines graves et menant à des hospitalisations ou à des décès, ont été signalées chez des patients traités avec Raptiva. Ces infections comprennent des septicémies d'origine bactérienne, des méningites virales, le zona, des maladies fongiques invasives, des infections causées par le virus John Cunningham (JC) ayant mené à la LEMP et d'autres infections opportunistes

  • Source : healthycanadians.gc.ca

BENLYSTA (belimumab) - Leucoencéphalopathie multifocale progressive signalée chez des patients - Pour les professionnels de la santé

  • Deux cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) ont été signalés dans le cadre de la pharmacovigilance chez des patients ayant reçu BENLYSTA et d'autres agents immunomodulateurs pour le traitement du LED. Un de ces cas fut mortel. Les professionnels de la santé doivent envisager le diagnostic de LEMP chez tout patient sous BENLYSTA qui présente de nouveaux troubles ou une détérioration de la fonction cognitive, du langage ou de la vision et/ou de la fonction motrice et de la démarche. Des convulsions peuvent également survenir. Si l'on soupçonne la présence de LEMP, un neurologue ou autre spécialiste approprié devra effectuer de toute urgence les examens qui s'imposent. Le cas échéant, on interrompra l'administration des médicaments immunosuppresseurs y compris BENLYSTA jusqu'à ce que la LEMP soit écartée...

  • Source : healthycanadians.gc.ca

TECFIDERA (fumarate de diméthyle) - Risque d'une condition rare du cerveau appelée leucoencéphalopathie multifocale progressive (LMP) - Pour les professionnels de la santé - ECFIDERA (dimethyl fumarate) - Risk of Rare Brain Condition Known as Progressive Multifocal Leukoencephalopathy (PML) - For Health Professionals

  • Un cas mortel de LMP a été signalé chez un patient ayant présenté une lymphopénie marquée et prolongée (numérations lymphocytaires le plus souvent inférieures à 0,5 x 109/L sur une période de 3 ans et demi). Le patient ne présentait aucune autre affection médicale susceptible d avoir compromis le fonctionnement du système immunitaire et n avait pris aucun autre médicament immunosuppresseur ou immunomodulateur en même temps que TECFIDERA...

  • Source : canadiensensante.gc.ca

Nouveaux renseignements sur l'innocuité concernant la leucoencéphalopathie multifocale progressive (LMP) associée à TYSABRI (natalizumab) - Biogen Idec Canada Inc - New Safety Information Regarding Progressive Multifocal Leukoencephalopathy (PML) Associated with Tysabri (natalizumab) - For Health Professionals

  • Biogen Idec Canada Inc., en collaboration avec Santé Canada, aimerait vous laisser savoir que les renseignements en matière d'innocuité qui vous avaient été communiqués concernant des rapports de LMP chez des patients traités en monothérapie avec TYSABRI® (natalizumab) suivant sa mise en marché, sont maintenant inclus dans la monographie canadienne de ce produit. La LMP est un risque connu associé au traitement avec TYSABRI...

  • Source : healthycanadians.gc.ca

Tysabri (natalizumab) et leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) - Point d'information

  • L'Afssaps souhaite informer les professionnels de santé des données du suivi national des cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) chez des patients traités par Tysabri® (natalizumab) pour une sclérose en plaques. A ce jour, 20 cas ont été déclarés en France. L'Afssaps rappelle aux professionnels de santé que le risque de LEMP est plus élevé chez certains patients, cumulant les 3 facteurs de risque identifiés à ce jour (traitement antérieur par immunosuppresseur, présence d'anticorps anti-virus JC et durée de traitement supérieure à 2 ans). L'Afssaps recommande donc la plus grande prudence lors de l'initiation du traitement et lors de la décision de poursuite de traitement par Tysabri® au-delà de 2 ans...

  • Source : ansm.sante.fr

Information importante de Pharmacovigilance : Données actualisées sur TYSABRI (natalizumab) et le risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) - Lettre aux professionnels de santé

  • En accord avec l'Agence Européenne du Médicament (EMA) et l'Afssaps, le laboratoire Biogen idec souhaite porter à la connaissance des prescripteurs des informations importantes concernant la surveillance de l'apparition d'une leucoencéphalopathie multifocal progressive (LEMP) chez les patients atteints d'une sclérose en plaques et en traitement par Tysabri...

  • Source : ansm.sante.fr

Lien entre Rituxan (rituximab) et la leucoencéphalopathie multifocale progressive (LMP) - Hoffmann-La Roche Limitée - Pour les professionnels de la santé - Association of Rituxan (rituximab) with Progressive Multifocal Leukoencephalopathy (PML)

  • L'incidence globale des cas de LMP chez les patients atteints de PR traités avec RITUXAN est faible (3 cas sur environ 100 000 patients). Le mécanisme potentiel derrière l'apparition de la LMP en relation avec RITUXAN demeure inconnu, mais un rôle contributif ne peut être écarté. Selon les données recueillies jusqu'à présent, les médecins devraient considérer que RITUXAN peut augmenter le risque de LMP chez les patients atteints de PR...

  • Source : healthycanadians.gc.ca

Tysabri (natalizumab) et leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) : nouvelles recommandations de l'agence européenne du médicament (EMA)

  • L'EMA a achevé l'évaluation du risque de LEMP associé à l'administration de Tysabri®. Ce médicament est indiqué dans le traitement des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) [1] . L'EMA a conclu que le rapport bénéfice-risque de ce médicament reste favorable compte-tenu de son efficacité démontrée et du nombre limité d'alternatives thérapeutiques. L'EMA diffuse de nouvelles recommandations concernant la surveillance du traitement et la prise en charge de la LEMP

  • Source : ansm.sante.fr

Leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) chez les patients traités par rituximab (Mabthera®) - point d'information

  • Un troisième cas de Leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) d?évolution fatale a été rapporté chez une patiente atteinte de polyarthrite rhumatoïde (PR) traitée par rituximab (Mabthera®). Cette patiente n?avait pas reçu de traitement antérieur par méthotrexate ou anti-TNF (inhibiteur du facteur de nécrose tumorale). Cent vingt six (126) cas de LEMP ont été rapportés dans le monde chez des patients traités par rituximab dans des indications oncologiqué

  • Source : ansm.sante.fr

Information importante de pharmacovigilance: Raptiva® (efalizumab) et leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP)

  • En septembre 2008, un cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) a été rapporté aux Etats-Unis chez un patient atteint de psoriasis en plaques traité par efalizumab (RAPTIVA®). Dans ce cas, le patient était traité par RAPTIVA® en monothérapie depuis environ 4 ans...

  • Source : ansm.sante.fr

Information importante de pharmacovigilance : Tysabri® (natalizumab) et leucoencephalopathie multifocale progressive (LEMP)

  • À la fin du mois de juillet 2008, deux cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) ont été rapportés en Europe chez des patients atteints de sclérose en plaques (SEP) recevant du natalizumab (TYSABRI®)...

  • Source : ansm.sante.fr