Leucemie myeloide [ Niveau Expert ]

leucemie myeloide [ Niveau Expert ]

Expert > leucemie myeloide

  • \La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un modèle d'étude de l'immunité antitumorale, dont le traitement de référence a longtemps été la greffe de moelle allogénique. Récemment, les inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK) dont l'imatinib est le chef de file, ont révolutionné la prise en charge et le devenir des patients. La persistance d'une maladie résiduelle au long cours associée à la présence de cellules leucémiques quiescentes et la survenue de rechutes associées à des phénomènes de résistance ont amené le développement d'ITK de 2 e génération et font discuter l'association de ces ITK à des thérapeutiques immunomodulatrices comme l'IFN&#945,, ou des protocoles de vaccination. Cette revue a pour objectif de faire le point sur les nombreuses observations parfois contradictoires d'interaction de l'imatinib avec les effecteurs du système immunitaire potentiellement impliqués dans le contrôle de la maladie. Si ces travaux rapportent essentiellement un rôle immunosuppresseur par le biais d'action sur les cellules présentatrices d'antigènes et des lymphocytes T, les cibles moléculaires directes de l'imatinib expliquant ces effets sont peu ou mal connues. Ainsi, l'association des inhibiteurs avec les immunothérapies référencées dans la LMC (IFN&#945,, allogreffe de CSH, réinjection de lymphocytes du donneur) ou en cours d'évaluation (vaccination dendritique, peptidique¿) justifie un monitoring immunologique spécifique dans le cadre de protocoles thérapeutiques.\

  • Source : jle.com

Tasigna - Nilotinib - Indication : Leucémie myéloïde chronique (LMC)

  • Le nilotinib est un médicament de la classe des inhibiteurs des tyrosines kinases qui inhibe de façon sélective l'activité de la protéine BCR-ABL impliquée dans la pathogénèse des leucémies à chromosome Philadelphie. Santé Canada a délivré à Tasigna un avis de conformité conditionnel pour « le traitement de la leucémie myéloïde chronique (LMC) en phase chronique nouvellement diagnostiquée chez les patients adultes porteurs du chromosome Philadelphie ». Il s'agit de la première évaluation de Tasigna, à une teneur de 150 mg, par l'INESSS pour le traitement de première intention de la LMC en phase chronique... En tenant compte de l'ensemble des critères prévus à la Loi, l'INESSS recommande l'ajout d'une indication reconnue à Tasigna, pour le traitement de première intention de la LMC en phase chronique. L'indication reconnue serait la suivante : pour le traitement de première intention de la leucémie myéloïde chronique en phase chronique, Les autorisations seront données à raison d'une dose quotidienne maximale de 600 mg pour une durée maximale de 6 mois. Pour la poursuite du traitement, le médecin devra fournir la preuve d'une réponse hématologique.

  • Source : inesss.qc.ca

Guide d'utilisation de l'imatinib (Gleevec) dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique

  • Indication du niveau de preuve, L'imatinib est un nouveau médicament inhibiteur spécifique de la tyrosine kinase bcr-abl. Son activité s'étend à d'autres tyrosines kinases telles le récepteur c-kit et le PDGFr (platelet derived growth factor receptor). Plusieurs études ont démontré qu'il possède une activité impressionnante contre les cellules leucémiques chez les personnes atteintes de leucémie myéloïde chronique (LMC) et ce, dans presque toutes les phases de la maladie. L'imatinib est aussi actif dans les leucémies lymphoblastiques aiguës avec présence du chromosome de Philadelphie (LLA Ph+). L'imatinib s'impose dans l'arsenal thérapeutique de la LMC. La revue de la littérature et de la documentation fournie par la compagnie Novartis nous ont permis de dégager des données probantes sur lesquelles nous nous sommes appuyés pour faire les recommandations suivantes , 20 pages

  • Source : msss.gouv.qc.ca

MYLERAN (busulfan), antinéoplasique - Intérêt clinique insuffisant dans la leucémie myéloïde chronique et dans les protocoles de conditionnement à la greffe de cellules souches

  • MYLERAN (busulfan par voie orale) a l AMM dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique en cas de résistance ou de contre-indication aux autres traitements et pour la préparation à la transplantation des cellules souches hématopoïétiques.n Dans les protocoles de conditionnement à la greffe de cellules souche, MYLERAN n a plus de place dans la stratégie thérapeutique en raison de la toxicité plus importante de la forme orale de busulfan que de la forme intraveineuse.n Dans la leucémie myéloïde chronique, en 2eme ligne et plus, MYLERAN n a plus de place dans la stratégie thérapeutique en raison de la présence d alternatives plus efficaces et mieux tolérées...

  • Source : has-sante.fr

Les facteurs de stimulation de colonies pour la prévention et le traitement des complications infectieuses chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë

  • La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est un cancer mortel de la moelle osseuse. Des facteurs de stimulation de colonies (CSF) sont fréquemment administrés pendant et après la chimiothérapie afin de réduire les complications. Cependant, en cas de LMA, leur sécurité au niveau des critères de résultat en rapport avec la maladie et de la survie n'est pas claire. C'est pourquoi nous avons effectué une revue systématique et une méta-analyse pour évaluer l'impact des CSF sur les résultats pour les patients, notamment la survie.

  • Source : cochrane.org

Recommandations 2015 du France Intergroupe Leucémie Myéloïde Chronique pour la gestion du risque d'évènements cardiovasculaires sous nilotinib au cours de la leucémie myéloïde chronique

  • Dans cet article, une revue exhaustive des données concernant l efficacité du nilotinib et sa toxicité cardiovasculaire est effectuée et des recommandations émanant du France Intergroupe des Leucémies Myéloïdes Chroniques sur les modalités pratiques de la gestion du risque d accident cardiovasculaire des patients traités par nilotinib sont proposées à la lumière des connaissances actuelles.

  • Source : sciencedirect.com

Leucémie myéloïde chronique - Qu est-ce que la leucémie myéloïde chronique ? Laissez-nous vous expliquer - ESMO/FAC Patient Guide Series basés sur les recommandations de pratique clinique de ESMO

  • Ce guide pour les patients a été préparé par Le Fonds Anticancer comme un service auxnpatients, afin de les aider ainsi que leurs proches à mieux comprendre la leucémie myéloïdenchronique (LMC) et à déterminer les meilleures options de traitement disponibles ennfonction du sous-type de LMC.

  • Source : esmo.org

Leucémie granulocytique chronique - Leucémie myélogène chronique - Leucémie myéloïde chronique - Philadelphie - Syndrome myéloprolifératif

  • La leucémie myéloïde chronique (LMC) est le syndrome myéloprolifératif le plus fréquent, représentant 15 à 20% de tous les cas de leucémie. Son incidence annuelle a été estimée à 1 à 1,5 cas pour 100 000 personnes, et sa prévalence à 1 sur 17 000. La maladie évolue typiquement en trois phases : une phase chronique (LMC-PC), une phase d'accélération (LMC-PA) et une phase de leucémie aiguë ou crise blastique (LMC-CB).

  • Source : orpha.net

Étude de mortalité de cinq cancers : mélanome cutané, cancer broncho-pulmonaire, leucémie myéloïde chronique, maladie de Hodgkin et cancer de l endomètre.

  • Pour chacun des cinq cancers, nous avons fait un rappel de l épidémiologie en Amérique du Nord, des classifications et des facteurs pronostics, la description des études, l étude commentée de la mortalité, et enfin la conclusion.

  • Source : papyrus.bib.umontreal.ca

Physiopathologie au développement de nouvelles thérapeutiques (De la) : l'exemple de la leucémie myéloïde chronique

  • réarrangement BCR-ABL, conséquences cellulaires (croissance et prolifération, effet anti-apoptotique, altération des propriétés d'adhésion, instabilité génomique), traitements de la leucémie myéloïde chronique (LMC), références bibliographiques

  • Source : john-libbey-eurotext.fr

Leucémie Myéloïde Chronique

  • Définition, épidémiologie et aspects cliniques, Hémogramme, Myélogramme, Caryotype, Biologie moléculaire, Autres examens biologiques, Diagnostic différentiel, Pronostic, Evolution: de la phase chronique à la phase blastique, Principaux aspects thérapeutiques

  • Source : hematocell.fr

Syndromes myéloprolifératifs - Diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique - Item 314 - UE9

  • Généralités, Diagnostic positif, Forme typique, Clinique, Biologie, Formes cliniques, Diagnostic différentiel, Myélémies, Hyperleucocytoses modérées, Syndromes myéloprolifératifs, Évolution, Complications, Transformation aiguë, Traitement

  • Source : hemato.chu-limoges.fr

La Leucémie Myéloïde Chronique : un modèle - DESC de Cancérologie, Module optionnel d'Hématologie

  • Les syndromes myéloprolifératifs, 1850 - description initiale, 1960 - le chromosome Philadelphie, 1973 - t(9,22) (q34,q11), 1983 - BCR-ABL, traitement : chimiothérapie, interféron, allogreffe, imatinib (GLIVEC®)

  • Source : medecine-pharmacie.univ-rouen.fr

Diagnostic et traitement de la leucémie myéloïde aiguë

  • La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est un groupe très hétérogène de maladies rares présentant la plus forte incidence à un âge avancé. P Un diagnostic élaboré, incluant une analytique cytogénétique, doit être pratiqué chez tout patient non moribond, car ces informations sont essentielles pour le diagnostic et une décision thérapeutique adéquate.

  • Source : medicalforum.ch

Leucemie myéloide chronique

  • Votre médecin vous a appris que vous étiez atteint d une « leucémie myéloïde chronique » (LMC). Le terme « leucémie » signifie qu il s agit d une maladie du sang qui se caractérise notamment par une augmentation importante du nombre de globules blancs.

  • Source : hematolim.fr

Traitement de la leucémie myéloïde chronique - Recommandations du groupe suisse de travail de la LMC

  • Le rapport évoque des recommandations relatives au diagnostic, au traitement initial et au suivi des patients, chez lesquels une leucémie myéloïde chronique vient d'être diagnostiquée.

  • Source : medicalforum.ch

Leucémie myéloïde chronique

  • Votre médecin vous a appris que vous étiez atteint d'une « leucémie myéloïde chronique » (LMC). Le terme « leucémie » signifie qu'il s'agit d'une maladie du sang qui se caractérise notamment par une augmentation importante du nombre de globules blancs.

  • Source : sfh.hematologie.net

LMC France - Leucémie Myéloïde Chronique

  • La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer rare du sang et de la moelle osseuse et représente 15 à 20 % des leucémies de l'adulte. En France, 5 000 personnes en sont atteintes et on compte chaque année environ 700 nouveaux cas.

  • Source : lmc-france.fr

Rechute de leucémie myéloïde chronique

  • Un patient présente une rechute de LMC. Constatant une évolution de la maladie, le traitement initial change. Il présente des effets indésirables iatrogènes

  • Source : unt-ori2.crihan.fr