Lesions de la coiffe des rotateurs [ Publications ]

lesions de la coiffe des rotateurs [ Publications ]

Publications > lesions de la coiffe des rotateurs

  • Objectifs. Décrire et évaluer le burso-scanner dans les ruptures partielles de la face superficielle de la coiffe des rotateurs. Matériels et méthode. Réalisation d'un burso-scanner associé à une injection de corticoïdes chez 15 patients adressés par le même rhumatologue pour des douleurs de l'épaule, évocatrices de tendinopathies postcalcifiantes ou de fissures de la coiffe. Résultats. Le burso-scanner s'est avéré normal chez 4 patients. Présence d'une rupture partielle de la face superficielle dans 7 cas [irrégularités (2), ulcération cratériforme (2), rupture feuillet superficiel (3)]. Rupture transfixiante chez 4 patients. Conclusion. Le burso-scanner permet de faire le diagnostic de façon assez facile et précise des lésions de la face superficielle de la coiffe. Il pourrait apparaître comme une alternative à l'IRM, en particulier chez les patients porteurs d'une contre-indication.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Apport de l'IRM dans le bilan pré-chirurgical des lésions de la coiffe des rotateurs.

  • Les auteurs rapportent une série de 38 dossiers de patients examinés en IRM puis opérés d'un syndrome de la coiffe des rotateurs. La corrélation entre la description des lésions de la coiffe en IRM et les constatations chirurgicales ont été excellentes pour 37 patients. Dans un cas l'IRM a décrit une fausse image de rupture du sus-épineux au niveau de son bord antérieur en rapport avec une lecture erronée des images liée à une mauvaise connaissance de l'anatomie tendino-ligamentaire antérieure de l'épaule et à une mauvaise inclinaison du plan de coupe frontal. Ce travail a été complété par une étude en IRM de 12 épaules fraîchement prélevées, secondairement contrôlées par une dissection.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov