Leiomyosarcome [ Niveau Expert ]

leiomyosarcome [ Niveau Expert ]

Expert > leiomyosarcome

  • \Les léiomyosarcomes du cordon spermatique sont des tumeurs rares. Nous rapportons le cas d\ un patient de 65 ans qui consultait pour une augmentation douloureuse du volume de sa bourse gauche avec ulcération scrotale. Une orchidectomie gauche par voie inguinale associée à une hémiscrotectomie gauche fut réalisée et l\ examen anatomo-pathologique de la pièce opératoire révéla un léiomyosarcome du cordon spermatique. L\ examen tomodensitométrique thoraco-abdomino-pelvien ne retrouvait pas de métastases. Un mois après la sortie de l\ hôpital, le patient revint consulter pour un retard de cicatrisation au niveau de la bourse. Une résection scrotale plus élargie fut alors réalisée associée à de la radiothérapie loco-régionale à visée adjuvante. L\ envahissement loco-régional est fréquent dans les léiomyosarcomes du cordon spermatique. En raison de ce risque élevé, le traitement passe par la chirurgie élargie et consistera en une orchidectomie par voie inguinale avec ligature haute du cordon. Les cas les plus à risque de rechute : tumeur de grande taille, récidive locale précoce, marges positives après résection chirurgicale pourront bénéficier d\ une radiothérapie adjuvante.\

  • Source : urofrance.org

Traitement du léiomyosarcome et du léiomyome chez l'enfant infecté par le VIH

  • Contexte : Une tumeur des muscles lisses (TML), qui inclut le léiomyome et le léiomyosarcome, a récemment été décrite chez de nombreux enfants infectés par le VIH. Le léiomyosarcome est aujourd'hui la deuxième malignité la plus fréquente chez les enfants atteints du VIH ou d'autres immunodéficiences aux États-Unis. Bien que le léiomyosarcome ne représente que 2 à 4 % des sarcomes des tissus mous chez l'enfant, son pronostic est plus défavorable chez les patients infectés par le VIH que chez les patients non infectés. Le développement d'une TML associée au virus d'Epstein-Barr (VEB) chez l'enfant atteint du syndrome d'immunodéficience acquise (sida) entraîne une aggravation de l'état de santé, une réduction de la qualité de vie et provoque souvent le décès du patient. De ce fait, certains chercheurs attribuent la majorité de ces décès à la TML plutôt qu'au sida. À l'heure actuelle, la stratégie thérapeutique optimale est sujette à débat, et il est nécessaire d'établir l'efficacité et l'innocuité des différentes interventions portant sur la TML associée au sida chez l'enfant en termes de survie globale et de survie sans maladie.

  • Source : cochrane.org

Le léiomyosarcome de la veine cave inférieure - Problème diagnostique et traitement

  • Nous rapportons l observation d une femme de 42 ans chez qui nous avons découvert une tumeur de la veine cave inférieure en peropératoire. Le diagnostic histologique de la pièce confirme qu il s agit d un léiomyosarcome. Les tumeurs malignes de lanveine cave inférieure sont très rares. Le léiomyosarcome en représente 95%. Le diagnostic préopératoire n est posé que dans 10% des cas. Les données de la TDM et de l IRM permettent un bilan précis de l extension tumorale. Un geste chirurgical agressif associé à une radio-chimiothérapie constitue le meilleur traitement du léiomyosarcome de la veine cave inférieure garantissant une longue survie. Les récidives sontnfréquentes.

  • Source : urofrance.org

Le léïomyosarcome du bassinet

  • Le léïomyosarcome du bassinet est une tumeur exceptionnelle, seulement 3 cas ont été décrits dans la littérature. Nous rapportons un nouveau cas, puis discutons les diagnostics différentiels et le pronostic de cette lésion.

  • Source : urofrance.org