Leiomyome [ Publications ]

leiomyome [ Publications ]

Publications > leiomyome

  • Introduction. Le léiomyome dartoïque est une tumeur musculaire lisse bénigne, rare, solitaire, particulière par son caractère indolore. La localisation de cette tumeur au mamelon est exceptionnelle surtout chez l'homme. Observations. Un homme de 47 ans, avait depuis deux ans une lésion papulonodulaire bien limitée, mesurant 2 cm de diamètre, érythémateuse, prurigineuse, indolore, localisée au mamelon droit. Un homme de 37 ans, avait depuis cinq ans une plaque papulonodulaire de couleur chair, de 1,5 cm de diamètre, prurigineuse, indolore de l'aréole mammaire gauche. L'examen anatomopathologique de la biopsie de ces deux tumeurs cutanées permettait de retenir le diagnostic de léiomyome dartoïque. En l'absence de symptomatologie fonctionnelle douloureuse, l'abstention thérapeutique chirurgicale était décidée. Commentaires. Les léiomyomes cutanés sont des tumeurs bénignes développées à partir des muscles lisses du derme. Ils sont classés en trois groupes : les piloléiomyomes dérivant des muscles arrecteurs du poil, les angioléiomyomes dérivant de la média des petites veines dermiques et les léiomyomes dartoïques ou léiomyomes génitaux dérivant des muscles lisses du scrotum, de la vulve et du mamelon. La présentation clinique du léiomyome dartoïque est celle d'un nodule unique intradermique, érythémateux, centimétrique. Certains auteurs insistent sur le caractère indolore du léiomyome dartoïque, le différenciant des autres types de léiomyomes. La symptomatologie prurigineuse existant dans ces deux observations est un élément particulier que nous rapportons. L'exérèse chirurgicale est le traitement habituellement proposé.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome de l'oesophage.

  • INTRODUCTION : Le léiomyome de l'oesophage est une tumeur bénigne rare ne représentant que moins de 1 % de l'ensemble des tumeurs oesophagiennes. OBSERVATION : Il s'agit d'une patiente âgée de 70 ans, ayant une tumeur pariétale symptomatique de l'oesophage thoracique et énuclée par thoracotomie droite. L'histologie confirme un léiomyome. L'évolution ultérieure est favorable. COMMENTAIRES : Le léiomyome se développe souvent à partir de la musculeuse et exceptionnellement à partir de la musculaire muqueuse, se traduisant respectivement par une tumeur pariétale et une tumeur endoluminale pédiculée. En dehors des léiomyomes asymptomatiques où l'abstention chirurgicale est discutée, les autres cas sont opérés. L'énucléation est le geste idéal et peut être réalisé par vidéothoracoscopie. La résection oesophagienne est discutée en cas d'impossibilité d'énucléation, de léiomyome géant ou annulaire de la jonction oesogastrique ou en cas de plaie muqueuse irréparable. Quant à l'exérèse endoscopique, elle reste justifiée pour le léiomyome pédiculé. La transformation maligne du léiomyome est exceptionnelle mais l'association avec une myomatose oesophagienne ou un carcinome de l'oesophage est possible, incitant certains auteurs à opérer même les léiomyomes asymptomatiques et de petite taille.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome utérin avec infiltration lymphocytaire massive : une observation

  • L’infiltration lymphocytaire massive des léiomyomes utérins est une entité rare , à notre connaissance, seuls 20 cas ont été rapportés dans la littérature. Nous rapportons une nouvelle observation chez une patiente âgée de 35 ans ayant bénéficié d’une myomectomie. Macroscopiquement, la tumeur était de consistance ferme et de couleur blanchâtre. À l’histologie, elle était formée par une prolifération fusocellulaire de faible densité parsemée d’un infiltrat lymphocytaire assez abondant associé à des amas lymphoïdes et à quelques plasmocytes. À l’étude immunohistochimique, l’infiltrat lymphocytaire était formé surtout de lymphocytes T exprimant CD8. Les cellules fusiformes avaient exprimé l’actine muscle lisse, la desmine et H-caldesmone confirmant leur nature musculaire lisse. La pathogénie de cette entité rare est mal élucidée mais c’est une lésion qui mérite d’être connue par le pathologiste puisqu’elle peut poser un problème de diagnostic différentiel en particulier avec un lymphome utérin, une pseudotumeur inflammatoire ou plus rarement un pyomyome.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome du corps ciliaire - À propos de trois cas

  • Cette étude rapporte les cas de trois patients, âgés respectivement de 16, 28 et 44 ans, atteints de léiomyomes du corps ciliaire. Chez deux patients, les tumeurs étaient localisées à l’œil gauche et au côté temporal du corps ciliaire. L’extension en chambre antérieure était documentée dans un cas. Deux yeux étaient énucléés et une iridocyclochoroïdectomie était effectuée sur le troisième. Des études immunohistochimiques ont montré une réaction positive à la « muscle specific actin », « smooth muscle actin » et à la desmine, tandis qu’une absence de coloration était observée à la vimentine, à l’HMB-45, et à la protéine S-100. Bien qu’il n’existe aucun signe distinctif du léiomyome intraoculaire, cette tumeur devrait être inclue dans le diagnostic différentiel devant une masse pigmentée du corps ciliaire, particulièrement chez des jeunes femmes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome vésical entraînant la destruction d'un rein.

  • Le léiomyome de la vessie est une tumeur bénigne rare réputée avoir un bon pronostic après traitement chirurgical. Ceci n'est malheureusement pas toujours vrai. Nous rapportons le cas d'une patiente âgée de 33 ans qui a consulté pour des douleurs lombaires droites. Les explorations réalisées ont conclu à une tumeur solide du plancher vésical avec, en amont, un rein droit non fonctionnel et des voies urinaires gauches dilatées. La cystoscopie a objectivé une tumeur solide de la vessie périméatique droite. Des biopsies tumorales ont été faites en même temps qu'une montée de sonde double J gauche. L’étude anatomopathologique a conclu à un léiomyome vésical. Elle a eu une myomectomie par voie transvésicale. Les suites opératoires étaient simples. La patiente a toutefois gardé comme séquelle un rein totalement détruit.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome abdomino-pelvien du ligament rond: apport de l'iconographie.

  • Le cas clinique d'un volumineux léiomyome abdomino-pelvien du ligament rond est rapporté avec l'iconographie de l'imagerie médicale par scanner et IRM (imagerie par résonance magnétique). Le léiomyome apparaît comme une tumeur bien encapsulée, hétérogène après injection de gadolinium en IRM ou même en contraste spontané au scanner. Le manque de spécificité fait que le diagnostic n'est souvent réalisé que lors de l'intervention chirurgicale. Le léiomyome du ligament rond, forme histologique la plus fréquente des tumeurs du ligament rond, doit être connu comme étiologie possible d'une masse inguinale ou d'une tumeur pelvienne située au voisinage du paramètre.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le léiomyome rétro-péritonéal: à propos de 2 cas.

  • Les tumeurs bénignes du muscle lisse sont fréquentes dans le tractus gastro-intestinal et génito-urinaire, et rares au niveau rétro péritonéal. Leur prévalence parmi les tumeurs rétropéritonéales primitives a été estimée entre de 0,5 à 1,2%. Une situation qui conduit à des erreurs de diagnostic. On rapporte dans cet article deux cas de léiomyome rétropéritonéal (LRP) retrouvés chez des femmes âgées entre 47et 54 ans. L'imagerie a mis en évidence une masse rétro-péritonéale, ce qui a motivé une exérèse totale de la tumeur. L'examen anatomopathologique de la pièce opératoire a posé le diagnostic de léiomyome rétro-péritonéal. L’évolution sans récidive était bonne.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une complication rare des léiomyomes utérins: hémopéritoine massif par rupture de varices.

  • Les léiomyomes utérins sont des causes exceptionnelles d'hémopéritoine. Nous rapportons ici le cas d'une femme de 46 ans nullipare, en instance d'une hystérectomie totale indiquée pour utérus polymyomateux symptomatique. Elle a été opérée en urgence pour hémopéritoine aigu et massif compliqué de choc hémorragique. L'origine de l'hémopéritoine était la rupture spontanée d'une varice du léiomyome. Quoique rare l'éventualité d'un hémopéritoine causé par un fibrome utérin devrait être évoquée devant tout abdomen aigu spontané chez une femme en âge de procréer. La présence de varices sur les fibromes augmenterait le risque d'hémorragie spontanée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome géant de la trompe utérine : une cause rare de tumeur abdominale

  • Les léiomyomes de la trompe utérine sont des tumeurs mésenchymateuses extrêmement rares. Leur découverte est souvent autopsique ou fortuite lors d’intervention chirurgicale. Nous rapportons un cas révélé par une volumineuse tumeur abdominale, qui nous a posé un problème diagnostique chez une patiente de 35 ans. Ni l’échographie, ni le scanner, ni même la laparoscopie exploratrice n’avaient permis de préciser l’origine tubaire de la tumeur. Le diagnostic a été finalement porté à la laparotomie. Une annexectomie avait été réalisée. L’examen histologique de la pièce avait conclu à un léiomyome sans atypie cellulaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémopéritoine secondaire à la rupture des veines superficielles d’un léiomyome utérin

  • Les hémopéritoines d’origine gynécologique sont souvent secondaires à la rupture d’une grossesse extra-utérine. Les léiomyomes utérins demeurent une cause rare d’hémorragies intrapéritonéales. Nous rapportons un cas d’hémopéritoine secondaire à la rupture des veines superficielles d’un léiomyome utérin. Une myomectomie respectant l’utérus était réalisée avec des suites favorables. Le léiomyome utérin peut se révéler par un hémopéritoine massif et doit être suspecté chez toute femme présentant une masse pelvienne avec état de choc.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Leiomyome de l'urethre feminin (à propos d'un cas et revue de la littérature).

  • Le léiomyome est une tumeur bénigne, sa localisation au niveau de l'urèthre féminin est exceptionnelle. Cette tumeur est habituellement asymptomatique, mais peut être à l'origine d'une dysurie, d'une pollakiurie, ou d'une rétention urinaire et, parfois, d'une dyspareunie. Le diagnostic, rarement évoqué en préopératoire, peut être actuellement envisagé grâce à l'échographie transvaginale. Le traitement est chirurgical et consiste en une excision complète de la tumeur. Un peu plus d'une trentaine de cas ont été rapportés dans la littérature. Nous en rapportons un nouveau cas.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome primitif du foie: une tumeur bénigne exceptionnelle.

  • Le léiomyome hépatique primitif est une tumeur exceptionnelle liée à une prolifération musculaire lisse bénigne. La localisation hépatique primitive est plus fréquemment observée chez la femme à l'âge adulte. Nous rapportons l'observation d'une femme âgée de 36 ans se plaignant de douleurs de l'hypocondre droit dues à une tumeur hépatique. Elle était opérée et le diagnostic était un léiomyome primitif. La présentation clinique et la démarche diagnostique sont discutées, tout particulièrement le rôle de l'étude immunohistochimique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome vasculaire de la main. Présentation d'un cas clinique et revue de la littérature à propos d'une pathologie rare

  • Le léiomyome vasculaire est une tumeur bénigne douloureuse qui siège classiquement au membre inférieur. Nous en rapportons un cas inhabituel siégeant à la main. Seule l'exérèse chirurgicale permet d'établir le diagnostic histopathologique. Une revue de la littérature atteste de la rareté de cette tumeur à la main. Cette observation a également l'intérêt de rappeler les diagnostics différentiels devant une tumeur douloureuse de la main.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome vasculaire de l'avant bras: présentation d'un cas clinique et revue de la littérature.

  • Le léiomyome est une tumeur bénigne vasculaire qui peut se présenter sous la forme d'une masse localisée, cependant le diagnostic ne peut en être clinique. Le diagnostic définitif repose sur la réalisation de multiples examens d'imagerie radiologique et sur le résultat de l'examen histologique.une fois traitée par une excision large, passant en zone saine sur le vaisseau, la tumeur à un faible taux de récidive. Nous en rapportant un cas de patiente ayant un léiomyome siégeant au niveau de l'avant bras.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome géant de l'oesophage détecté par échocardiographie et confirmé par tomodensitométrie et chirurgie.

  • Une observation de léiomyome géant du tiers inférieur de l'œsophage est rapportée chez un homme de 44 ans. La tumeur est découverte à l'occasion de douleurs thoraciques par l'intermédiaire d'un échocardiogramme. Sa nature est précisée par un examen tomodensitométrique et l'analyse histologique de la pièce d'exérèse chirurgicale d'un poids de 501,5 grammes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome rétro-péritonéal: à propos d'un cas

  • Le léiomyome rétro-péritonéal est une tumeur bénigne rare du rétro-péritoine. Nous rapportons le cas clinique d'une patiente âgée de 43 ans, qui a eu des lombalgies gauches dans un contexte d'amaigrissement. L'imagerie a mis en évidence une masse rétro-péritonéale, ensuite la patiente a eu une exérèse totale de cette tumeur. L'examen anatomopathologique de la pièce opératoire a posé le diagnostic de léiomyome rétro-péritonéal. L'évolution a été bonne sans récidive avec un recul de 12 mois.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Complication rare d’un léiomyome utérin : énucléation spontanée avec hémopéritoine

  • Une femme nulligeste de 25 ans est prise en charge pour hémopéritoine secondaire à une énucléation spontanée d’un léiomyome utérin. Une myomectomie est réalisée. Il s’agit d’une complication inhabituelle pouvant engager le pronostic vital. Nous présentons ici, à partir d’un cas, une revue de la littérature sur les hémopéritoines pouvant compliquer les léiomyomes utérins.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les tumeurs conjontives du corps utérin en dehors des leïomyomes. A propos de 11 cas.

  • Les auteurs rapportent 11 cas de tumeurs conjonctives du corps utérin. 1/5 sont des tumeurs bénignes, correspondant au nodule du chorion cytogène et les 4/5 sont des tumeurs malignes dont les leiomyosarcomes et les tumeurs mixtes mullériennes malignes viennent au premier plan. L'utilisation de l'index mitotique est d'une aide précieuse pour affirmer la malignité.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une cause rare d'hémorragie digestive haute le leiomyome duodénal.

  • Le leiomyome duodénal est une tumeur bénigne musculaire. Il se manifeste le plus souvent par une hémorragie digestive. Il pose de multiples problèmes cliniques, diagnostiques, anatomopathologiques, thérapeutiques . Nous rapportons un cas découvert à l'occasion d'une hémorragie digestive haute et nous en rappelons par la suite les différents aspects cliniques, les moyens diagnostiques et thérapeutiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Léiomyome scrotal multiple. A propos d'une observation.

  • Les tumeurs scrotales mésenchymateuses sont rares. Les léiomyomes dartoïques sont exceptionnels. Les auteurs rapportent un nouveau cas de leiomyome scrotal multiple survenant chez un patient de 33 ans. C'est une lésion bénigne, qui se localise au niveau du dartos dans 8% des cas. Le diagnostic est histologique après exérèse. Lévolution est souvent bonne sans récidive.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov