Issue fatale [ Niveau Expert ]

issue fatale [ Niveau Expert ]

Expert > issue fatale

  • \Des erreurs médicamenteuses, notamment des surdosages, ont été signalées avec Prodilantin (fosphénytoïne sodique) , ils peuvent être responsables d\ arrêts cardiaques et/ou de décès. Certains signalements font mention de l\ utilisation de Prodilantin (fosphénytoïne sodique) hors AMM chez des enfants de moins de 5 ans, associée à un pourcentage plus élevé, en comparaison des autres groupes d\ âge, de cas de surdosages d\ issue fatale. Pour rappel, Prodilantin (fosphénytoïne sodique) n\ est pas indiqué chez l\ enfant de moins de 5 ans et la sécurité et l\ efficacité n\ ont pas été établies dans cette population. L\ état de mal épileptique chez l\ enfant de moins de 5 ans peut être traité par la spécialité Dilantin (phénytoïne sodique). Les prescriptions et l\ administration de Prodilantin (fosphénytoïne sodique) doivent toujours être réalisées en équivalent de phénytoïne sodique (EP). Chaque flacon de 10 ml de Prodilantin 75 mg/ml (fosphénytoïne sodique) contient 500 mg de phénytoïne sodique (EP)...\

  • Source : ansm.sante.fr

Association du panitumumab (Vectibix®) avec des complications infectieuses de réactions dermatologiques sévères, engageant le pronostic vital ou d'issue fatale, dont des cas de fasciite nécrosante - Lettre aux professionnels de santé

  • Des réactions dermatologiques sévères (grade 3) ont été rapportées très fréquemment chez des patients traités par Vectibix®. Cinq cas de fasciite nécrosante, dont trois d'issue fatale, ont été rapportés chez des patients traités par Vectibix®. L'apparition de complications infectieuses ou inflammatoires (dont la cellulite, la septicémie et la fasciite nécrosante) doit être surveillée chez les patients traités par Vectibix® et présentant des réactions dermatologiques sévères ou une aggravation de réactions dermatologiques. Un traitement adapté doit alors être mis en place rapidement. Il convient de suspendre ou d'arrêter le traitement par Vectibix® en cas de toxicité dermatologique accompagnée de complications inflammatoires ou infectieuses sévères ou engageant le pronostic vital...

  • Source : ansm.sante.fr

Association du panitumumab (Vectibix®), AMGEN, avec des complications infectieuses de réactions dermatologiques sévères, engageant le pronostic vital ou d'issue fatale, dont des cas de fasciite nécrosante - Lettre aux professionnels de santé

  • Des réactions dermatologiques sévères (grade 3) ont été rapportées très fréquemment chez des patients traités par Vectibix®. Cinq cas de fasciite nécrosante, dont trois d'issue fatale, ont été rapportés chez des patients traités par Vectibix®. L'apparition de complications infectieuses ou inflammatoires (dont la cellulite, la septicémie et la fasciite nécrosante) doit être surveillée chez les patients traités par Vectibix® et présentant des réactions dermatologiques sévères ou une aggravation de réactions dermatologiques. Un traitement adapté doit alors être mis en place rapidement. Il convient de suspendre ou d'arrêter le traitement par Vectibix® en cas de toxicité dermatologique accompagnée de complications inflammatoires ou infectieuses sévères ou engageant le pronostic vital...

  • Source : ansm.sante.fr

Docétaxel - cas d entérocolites d issue fatale : l INCa en lien avec l ANSM recommande à titre de précaution d éviter temporairement l utilisation du docetaxel dans les cancers du sein localisés, opérables - Point d'Information

  • Cette recommandation ne concerne pas, à ce stade, l utilisation du docetaxel dans ses autres indications thérapeutiques. La plus grande vigilance reste néanmoins nécessaire et chaque indication doit être individuellement évaluée avec information des patients sur les différentes options thérapeutiques...

  • Source : ansm.sante.fr

Docetaxel - Cas d entérocolites d issue fatale - Lettre aux professionnels de santé

  • L Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été informée de la survenue de 6 cas d entérocolites sur terrain neutropénique, dont 5 ayant conduit au décès, chez des patientes traitées par docétaxel. Tous ces cas concernaient des femmes, âgées de 46 à 73 ans, atteintes d un cancer du sein. Une enquête de pharmacovigilance, ouverte en septembre dernier, est en cours de finalisation...

  • Source : ansm.sante.fr