Insuffisance respiratoire [ Niveau Expert ]

insuffisance respiratoire [ Niveau Expert ]

Expert > insuffisance respiratoire

  • \La Commission prend acte du fait que le laboratoire ne demande pas l\ inscription des spécialités INNOHEP 2 500 UI, INNOHEP 3 500 UI et INNOHEP 4 500 UI dans cette indication et rappelle que de ce fait ces spécialités ne sont pas remboursables ni agréées aux collectivités dans l\ indication : « Traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients adultes immobilisés à cause d\ une pathologie médicale aiguë, notamment une insuffisance cardiaque aiguë, une insuffisance respiratoire aiguë, une infection sévère, un cancer actif ainsi qu\ une maladie rhumatismale en poussée »...\

  • Source : has-sante.fr

Organisation de la prise en charge de l'insuffisance respiratoire à domicile - Législation, aspects pratiques...

  • Procédure de mise en place de l'assistance respiratoire à domicile, Prestataires de service, Quel prestataire choisir?, AIR de Bretagne, Déroulement de l'appareillage, Appareils générateurs d'aérosols, Oxygénothérapie, Atelier d'entretien, Concentrateurs d'oxygène, Oxygène gazeux, Oxygénothérapie à long terme, Oxygène liquide, Oxygénothérapie à court terme, Bonnes pratiques de dispensation à domicile de l'oxygène à usage médical, Ventilation assistée, Désinfection du matériel, Ventilation assistée pour trachéotomisés, Ventilation assistée supérieure ou égale à 12 heures par jour ventilation non invasive, Ventilation assistée inférieure à 12 heures par jour ventilation non invasive, Ventilation assistée dans le cadre d une réhabilitation respiratoire ventilation à l'embout buccal, Autres forfaits, Autres dispositifs médicaux pour traitement de l'insuffisance respiratoire, Comment est calculé le tarif d un forfait, Autres prestations hors LPPR, Assistance respiratoire à domicile et HAD, Conclusion Rôle du prestataire de service

  • Source : cofemer.fr

Insuffisance respiratoire chronique grave de l'adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) - Guide maladie chronique ALD n° 14

  • Les actes et prestations sont un document de référence pour le médecin traitant et le praticien conseil de l'assurance maladie pour l'élaboration du protocole de soins en vue de l'admission en ALD 14 Insuffisance respiratoire chronique grave.n Le guide à l attention des patients est remis par le médecin traitant et vise à soutenir le dialogue médecin-malade.nLa HAS a fait évoluer le guide médecin ALD vers un guide du parcours de soins BPCO. Destiné aux différents professionnels impliqués, il privilégie une approche globale de la maladie dès le diagnostic et non plus seulement au seuil de gravité nécessitant l entrée en ALD.

  • Source : has-sante.fr

Ventilation non invasive : indications dans l'insuffisance respiratoire aiguë

  • La ventilation par masque ou non invasive (VNI) est utilisée dans la prise en charge des insuffisances respiratoires aiguës (IRA) : la bronchopneumopathie chronique obstructive en poussée et l'oedème pulmonaire cardiogénique grave sont les indications de choix car la VNI améliore le pronostic vital des patients. Elle est aussi utilisée dans les IRA hypoxémiantes, groupe assez hétérogène, avec des résultats plus variables. Pour être efficace, elle doit alors être instaurée tôt et ne pas retarder une éventuelle intubation. La VNI est également proposée après extubation pour prévenir une détérioration, et quand l'intensité des soins est limitée et l'intubation endotrachéale non souhaitée. Globalement, l'utilisation et l'efficacité de la VNI s'améliorent grâce à une meilleure connaissance de la technique et aux progrès technologiques.

  • Source : revmed.ch

Ventilation non invasive et insuffisance respiratoire chronique d'origine neuromusculaire : implications pour l'intensiviste - Aspects médico-légaux

  • Le cadre juridique dans lequel s inscrit la ventilation mécanique, tant en Suisse qu en France, n a pas de spécificité. La sécurité des malades et la responsabilité des soignants sont régies par la loi et, en règle générale comme dans le reste de la médecine, il existe pour les thérapeutes une obligation de moyens. Le dispositif législatif est plus flou quand on considère le matériel et les responsabilités réciproques des fabricants et des soignants. Toutefois, pour ces aspects, un consensus existe pour affirmer l existence d une obligation de résultat.

  • Source : revmed.ch

Ventilation avec pression extrathoracique négative continue ou ventilation spontanée avec pression expiratoire positive par rapport à la ventilation conventionnelle pour les enfants souffrant d'insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique

  • L'insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique (IRAH) est une importante cause de mortalité et de morbidité chez les enfants. La ventilation en pression positive constitue actuellement le traitement standard. Elle présente toutefois des complications. La ventilation avec pression extrathoracique négative continue (CNEP) ou la ventilation spontanée avec pression expiratoire positive appliquée selon des approches non invasives (CPAP-Ni) ont montré certains effets bénéfiques dans des essais non contrôlés réalisés sur des animaux et des humains.

  • Source : cochrane.org

La pneumologie fondée sur les preuves - Pathologies des voies aériennes et insuffisance respiratoire - Asthme de l adulte

  • L asthme est une maladie inflammatoire remodelant les voies aériennes. C est aujourd huinune des maladies chroniques les plus fréquentes et si son épidémiologie change, elle augmente toujours en incidence au plan mondial. Les traitements sont symptomatiques et glo-nbalement efficaces, cependant aucune guérison n est envisagée. Sa place de choix parminles premières pathologies chroniques contribue à son impact médicosocial et médico-économique. Sa définition est essentiellement descriptive et les données de la médecine fon-ndées sur les preuves sont plus solides pour les modalités de suivi et de thérapeutiques quenpour le diagnostic initial et le rôle des facteurs favorisants et des co-morbidités.

  • Source : splf.fr

Insuffisance respiratoire aiguë et maladies neuromusculaires

  • Les maladies neuromusculaires peuvent affecter tous les muscles respiratoires, conduisant à une insuffisance respiratoire aiguë (IRA). Celle-ci est la cause la plus fréquente de morbidité et de mortalité chez ces patients. Deux situations doivent être distinguées : 1) l IRA secondaire à une maladie neuromusculaire d expression aiguë avec une composante réversible (syndrome de Guillain-Barré, crise myasthéniqueu2026). 2) L IRA survenant chez un patient connu pour une maladie neuromusculaire déjà avancée et éventuellement évolutive (sclérose latérale amyotrophique, myopathie de Duchenneu2026). Cet article décrit l IRA d origine neuromusculaire dans ces différents aspects, discute la stratégie de prise en charge initiale aux urgences et identifie les paramètres de surveillance.

  • Source : revmed.ch

Ventilation Non Invasive au cours de l'insuffisance respiratoire aiguë (nouveau-né exclu) - 3e conférence de consensus commune de la SFAR, SPLF, SRLF avec la participation de l'ADARPEF, du GFRUP, du SAMU de France et de la SFMU

  • Indication du niveau de preuve, Cette conférence a pour mission de déterminer la place et les modalités de la ventilation non invasive (VNI) dans les différents types d'insuffisance respiratoire aiguë (IRA). La VS-PEP (ventilation spontanée avec pression expiratoire positive) sous-entend une pression positive continue (PPC). La VS-AI-PEP (ventilation spontanée avec aide inspiratoire et pression expiratoire positive) correspond à une ventilation avec deux niveaux de pression.

  • Source : sfmu.org

L'insuffisance respiratoire

  • L'insuffisance respiratoire est le résultat de l'incompétence du système respiratoire à assurer l'élimination du CO2 et à extraire l'O2 de l'atmosphère. Dans sa forme chronique elle se manifeste par : dyspnée, fatigue, céphalées, 'dèmes, polyglobulie mais aussi anxiété, dénutrition, isolement social. Négligée elle évolue vers l'hypertension artérielle pulmonaire et le c'ur pulmonaire rapidement fatal. La ventilation mécanique à domicile et l'oxygénothérapie constituent la base du traitement. Les enjeux majeurs de la prise en charge sont : le contrôle de la dyspnée, de l'anxiété, le maintien d'une activité physique régulière et d'une alimentation suffisante. Ces buts peuvent être atteints grâce à la prise en charge en réseau de ces patients complexes et à leur inclusion périodique dans un programme de réhabilitation pulmonaire.

  • Source : revmed.ch

La ventilation en pression positive non invasive comme stratégie de sevrage chez les adultes intubés présentant une insuffisance respiratoire

  • Contexte : La ventilation en pression positive non invasive (VPPN) permet une ventilation assistée sans avoir recours à une approche invasive des voies respiratoires. L'intérêt de l'utilisation de la VPPN s'est imposé pour faciliter le retrait anticipé d'un tube endotrachéal et réduire les complications associées à une intubation prolongée. Objectifs : Résumer les preuves comparant le sevrage par VPPN et par ventilation en pression positive invasive (VPPI) sur les critères cliniques chez les adultes intubés présentant une insuffisance respiratoire.

  • Source : cochrane.org

Ventilation non invasive et insuffisance respiratoire chronique d'origine neuromusculaire : implications pour l'intensiviste - Aspects éthiques

  • La ventilation non invasive (VNI) lors d insuffisance respiratoire chronique terminale, notamment d origine neuromusculaire, est un moyen de lutte contre la dyspnée et, en cas d apnées du sommeil, contre la fragmentation du sommeil associée. C est un traitement palliatif intéressant et il n est pas légitime sur le plan éthique d en priver les malades qui consentent à sa mise en route.

  • Source : revmed.ch

Oxyde nitrique inhalé pour le traitement de l'insuffisance respiratoire chez les nouveau-nés prématurés

  • Contexte : L'oxyde nitrique inhalé (ONi) est efficace chez les nourrissons nés à terme atteints d'insuffisance respiratoire hypoxique. La physiopathologie de l'insuffisance respiratoire et les risques potentiels de l'ONi varient considérablement chez les nouveau-nés prématurés, et d'autres études sont nécessaires chez cette population. Objectifs : Déterminer les effets de l'administration d'ONi sur les décès, la dysplasie broncho-pulmonaire (DBP), les hémorragies intraventriculaires (HIV) et les troubles du développement neurologique chez les nouveau-nés prématurés atteints de maladie respiratoire.

  • Source : cochrane.org

Donnez moi, donnez moi de l'oxygène - insuffisance respiratoire, Syndrome de détresse respiratoire de l'adulte

  • La chanson Oxygène,de Diane Dufresne,décrit une mécanique respiratoire sans faille et bien huilée. L auteur se doutait-il de l effort considérable que la respiration peut exiger de certains de nos patients, petits et grands,pour lesquels cet oxygène si vital se laisse péniblement désirer ? Et vous? Saurez-vous intervenir adéquatement lorsqu ils vous demanderont:« Docteur,donnez-moi de l oxygène» ?

  • Source : fmoq.org

Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme - Guide maladie chronique ALD n°14

  • L'objectif de ce guide est d'expliciter pour les professionnels de santé la prise en charge optimale et le parcours de soins d'un malade admis en ALD au titre de l'ALD 14 : insuffisance respiratoire chronique grave. Ce guide est limité à la prise en charge des patients présentant un asthme.nCe guide médecin est accompagné d un guide à l attention des patients, destiné à être remis par le médecin traitant et pouvant constituer un support de dialogue.

  • Source : has-sante.fr

La ventilation en pression positive non invasive pour l'insuffisance respiratoire aiguë après une chirurgie abdominale supérieure

  • Cette revue visait à déterminer l'efficacité et l'innocuité de la ventilation non invasive à pression positive (VNIPP) (pression aérienne positive continue (PAPC) ou VNIPP à deux niveaux) par rapport à l'oxygénothérapie seule chez les adultes souffrant d'insuffisance respiratoire aiguë après une chirurgie abdominale supérieure.

  • Source : cochrane.org

Référentiel-Actu: Recommandations de la BTS/ICS pour la prise en charge ventilatoire de l insuffisance respiratoire aigue hypercapnique de l adulte

  • nnLa commission des référentiels de la SRLF vous propose une revue traduite des récentes recommandations de la BTS et ICS pour la prise en charge de l insuffisance respiratoire aigue hypercapnique de l adulte.

  • Source : srlf.org

Insuffisance respiratoire chronique - - Examen Classant National : Question(s) 254 -

  • Objectifs : identifier et évaluer les déficiences, les incapacités et les handicaps qui en résultent, connaître les buts et techniques de la rééducation de l'insuffisance respiratoire chronique et en connaître les principales modalités de prescription, connaître les buts et techniques de la réadaptation de l' IRC

  • Source : cofemer.fr

Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme - Guide patient ALD n°14

  • Ce guide a pour objectif d'informer le patient admis en ALD, au titre d'un asthme grave, sur les principaux éléments du traitement et du suivi. Il fournit également plusieurs sources d'informations complémentaires. Ce guide est remis par le médecin traitant et peut constituer un support de dialogue.

  • Source : has-sante.fr

La ventilation non invasive en pression positive pour le traitement de l'insuffisance respiratoire due à des exacerbations aiguës sévères de l'asthme

  • Déterminer l'efficacité de la VNIPP chez les adultes souffrant d'asthme aigu grave en comparaison avec les soins médicaux habituels, pour ce qui concerne la mortalité, l'intubation trachéale, les changements dans les gaz du sang et la durée d'hospitalisation.

  • Source : cochrane.org