Infections a enterovirus [ Publications ]

infections a enterovirus [ Publications ]

Publications > infections a enterovirus

  • Les entérovirus pathogènes (échovirus, coxsackie virus A et B. entérovirus non classés) sont responsables de tableaux variés, peu spécifiques et souvent bénins chez l'enfant (à l'exception des virus de la poliomyélite). Cependant, ces infections chez le nourrisson de moins de 3 mois peuvent évoluer dramatiquement, avec des atteintes cardiaques ou neurologiques graves. Dans cette tranche d'âge, elles posent également le difficile problème du diagnostic différentiel vis-à-vis des infections bactériennes néonatales à révélations retardées. Une contamination maternofœtale (ou néonatale par la mère) peut être à l'origine d'avortements spontanés ou d'infections périnatales graves. Le diagnostic repose classiquement sur l'isolement du virus en culture cellulaire et, depuis quelques années, sur les techniques d'amplification génique (polymerase chain reaction). Comme il n'existe à l'heure actuelle aucune classe thérapeutique commercialisée, efficace dans les infections à entérovirus, la prévention doit être au centre de la prise en charge chez le petit nourrisson. La place de traitements comme les immunoglobulines, les vaccinations ciblées, les antiprotéases. reste à définir, tout comme le bilan systématique nécessaire devant le diagnostic d'entérovirose.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov