Infection focale [ Publications ]

infection focale [ Publications ]

Publications > infection focale

  • L'infection focale d'origine buccodentaire signifie qu'un foyer infectieux oral peut être à l'origine de lésions à distance. Ce concept demeure controversé puisqu'il est difficile de prouver de façon absolue l'origine buccale des germes responsables d'une infection extrabuccale. L'expérimentation animale et les études cliniques ont suggéré plusieurs mécanismes physiopathologiques: la bactériémie, les mécanismes toxinique et immunologique, l'aspiration. Différentes manœuvres induisent le passage de la flore bactérienne (transcytose) et de ses toxines dans la circulation sanguine: les soins buccodentaires, la mastication ou le brossage dentaire. Elles sont aggravées par une mauvaise hygiène ou une infection. Habituellement, les germes sont détruits par le système réticuloendothélial de l'hôte, mais une valvulopathie ou un système immunitaire défaillant favorisent la fixation bactérienne. A côté de l'endocardite infectieuse, d'autres pathologies sont concernées: les maladies cardiovasculaires, les infections pulmonaires, la prématurité et l'hypotrophie, le diabète, les infections prothétiques, les abcès cérébraux... Cette mise à jour s'appuie sur une revue de la littérature, sélectionnée en fonction du niveau de preuve scientifique et sur les dernières conférences de consensus. L'attitude actuelle est de limiter l'antibioprophylaxie aux gestes à haut risque bactériémique et aux patients à haut risque d'infection focale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov