Infarctus du territoire de l'artere cerebrale posterieure [ Publications ]

infarctus du territoire de l'artere cerebrale posterieure [ Publications ]

Publications > infarctus du territoire de l'artere cerebrale posterieure

  • Mis à part le syndrome de Korsakoff observé en pathologie carentielle, des syndromes amnésiques antérogrades ont été fréquemment rapportés lors d'infarctus dans le territoire de l'artère cérebrale postérieure. De nombreuses études pathologiques se sont efforcées de définir les structures lésées responsables (cortex temporal, thalamus) et d'en préciser l'extension (uni ou bilatérale). A l'inverse, les fabulations, rarement décrites dans les observations, n'ont jamais été formellement corrélées à une localisation précise. Nous avons étudié de façon rétrospective 76 patients présentant un infarctus dans le territoire de l'artère cérébrale postérieure. Un syndrome amnésique, aigu ou chronique, était présent chez 21 patients. Cinq d'entre eux fabulaient de façon spontanée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Infarctus hippocampo-thalamique: une forme limitée d'infarctus du territoire de l'artère cérébrale postérieure.

  • Les auteurs rapportent un cas d'infarctus limité à l'hippocampe et au noyau ventro-postéro-latéral du thalamus du côté droit. L'angiographie a montré une occlusion de l'artère cérébrale posterieure, près de son origine, immédiatement en aval de l'artère communicante postérieure. L'infarctus était limité au territoire des branches naissant de la partie la plus proximale de l'artère: pédicule thalamogenouillé, branches hippocampiques. Le territoire des branches plus distales, destinées à la scissure calcarine et aux circonvolutions temporo-occipitales, était respecté.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov