Immobilisation [ Publications ]

immobilisation [ Publications ]

Publications > immobilisation

  • L'entorse aiguë de la cheville est l'événement traumatique le plus fréquent du système ostéo-articulaire. Elle représente 4% des motifs de consultation des services d'urgences en Suisse. L'entorse de la cheville aboutit à une lésion des ligaments latéraux (talofibulaire antérieur et calcanéo-fibulaire). L'entorse de grade 1 est un étirement ligamentaire sans rupture. Elle est traitée par des mesures antiphlogistiques et une contention simple, telle qu'une bande élastique ou une orthèse de type Aircast. L'entorse de grade II ou III est une rupture ou une avulsion ligamentaire. Une contention plus rigide est alors recommandée, sous forme d'attelle jambière en plâtre de Paris ou en résine, car les résultats fonctionnels et en termes de douleurs résiduelles sont meilleurs ainsi qu'à la suite d'une immobilisation articulaire moins stricte.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traumatisme de la cheville sans fracture chez l’enfant : immobilisation plâtrée versus traitement symptomatique. Impact sur l’absentéisme et la qualité de vie

  • Les stratégies thérapeutiques de prise en charge du traumatisme de la cheville chez l’enfant sont multiples et ont des résultats d’efficacité relativement comparables. L’impact sur l’absentéisme et la qualité de vie est un critère intéressant à considérer pour orienter les médecins dans leur choix initial.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pose et surveillance d’une immobilisation plâtrée

  • La pratique infirmière en gypsothérapie amène notamment les professionnels à confectionner des dispositifs d’immobilisation plâtrée, de stabilisation, de correction ou de soutien de l’appareil locomoteur en cas de fracture, lésion tendineuse, ligamentaire ou musculaire. Cette pratique requiert une véritable expertise pour respecter l’efficacité des dispositifs, la sécurité et le confort du patient.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov