Immobilisation [ Niveau Expert ]

immobilisation [ Niveau Expert ]

Expert > immobilisation

  • L\ attelle à plaque palmaire de l\ avant-bras désigne une coquille de plâtre non circulaire utilisée pour immobiliser temporairement des fractures et des blessures à l\ avant-bras et au poignet. Elle sert à soulager la douleur en attendant l\ application d\ un plâtre circulaire ou le traitement chirurgical définitif. Lorsqu\ un plâtre circulaire est utilisé, il peut s\ ensuivre une ischémie ou un syndrome des loges dans la région blessée en présence d\ une enflure importante causée par la pression exercée par le plâtre1. Les attelles à plaque palmaire empêchent la rotation de l\ avant-bras et la mobilité du poignet. Elles peuvent être très utiles aux médecins de famille qui travaillent à l\ urgence, pour une prise en charge temporaire sur le terrain, ou dans d\ autres circonstances nécessitant un transport sécuritaire vers un traitement définitif.

  • Source : cfp.ca

Entorse aiguë de la cheville : quelle immobilisation ?

  • L'entorse aiguë de la cheville est l'événement traumatique le plus fréquent du système ostéo-articulaire. Elle représente 4% des motifs de consultation des services d'urgences en Suisse. L'entorse de la cheville aboutit à une lésion des ligaments latéraux (talofibulaire antérieur et calcanéo-fibulaire). L'entorse de grade I est un étirement ligamentaire sans rupture. Elle est traitée par des mesures antiphlogistiques et une contention simple, telle qu'une bande élastique ou une orthèse de type Aircast. L'entorse de grade II ou III est une rupture ou une avulsion ligamentaire. Une contention plus rigide est alors recommandée, sous forme d'attelle jambière en plâtre de Paris ou en résine, car les résultats fonctionnels et en termes de douleurs résiduelles sont meilleurs ainsi qu'à la suite d'une immobilisation articulaire moins stricte.

  • Source : revmed.ch

Syndrome d'immobilisation - Fiche clinique « Autonomie » - Approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier

  • Chaque fiche est organisée en quatre étapes successives : présentation avec justification du bien-fondé et définition de la dimension clinique ciblée en regard de la personne âgée vulnérable, éléments d'évaluation et d'intervention appropriés aux paliers systématiques initial, spécifique et spécialisé s'y rapportant, bibliographie suggérée, annexes contenant des outils cliniques validés ou des suggestions du type « trucs du métier ».

  • Source : publications.msss.gouv.qc.ca

Immobilisation du membre inférieur : attelle-toi !

  • La première chose à retenir d'une immobilisation en urgence est qu'elle devrait aider le patient, et non lui nuire. Certains dangers guettent une immobilisation mal faite, dont les résultats peuvent être encore plus catastrophiques que l'absence de toute immobilisation. Des traumatismes mineurs, tels qu'une entorse de la cheville, une fracture de la base du cinquième métatarse, une fracture d'un orteil, n'ont pas besoin d'être immobilisés. , 5 pages

  • Source : fmoq.org

Fractures non déplacées du scaphoïde : chirurgie ou immobilisation simple du poignet

  • En cas de fracture non déplacée de l'os scaphoïde, ajouter l'immobilisation du coude ou de la première phalange du pouce à celle du poignet ne semble pas augmenter le taux de consolidation...

  • Source : prescrire.org

Syndrome d'immobilisation

  • circonstances nécessitant impérativement un alitement, causes d'immobilisation, retentissement sur l'organisme, prévention des complications, conclusion

  • Source : campus.cerimes.fr