Hyperuricemie [ Niveau Expert ]

hyperuricemie [ Niveau Expert ]

Expert > hyperuricemie

  • Les associations entre hyperuricémie et comorbidités comme l\ hypertension (HTA), l\ obésité et le syndrome métabolique (SM) ont été démontrées dans de nombreuses études épidémiologiques. Les interactions entre l\ uricémie et les autres comorbidités métaboliques augmentent le risque de goutte. L\ IMC est associé à une augmentation du risque de goutte selon un effet dose dépendant. La prévalence du SM est remarquablement élevée chez les sujets goutteux et augmente substantiellement avec l\ importance du taux d\ uricémie. On a montré que plusieurs composantes du SM étaient des facteurs de risque indépendants pour la survenue de la goutte. L\ obésité et l\ hypertriglycéridémie peuvent potentialiser l\ effet de l\ uricémie dans le développement de la goutte.

  • Source : hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr

Hyperuricémie et risque potentiel de pathologie cardio-vasculaire et rénale - La vignette thérapeutique de l étudiant

  • S il ne fait pas de doute qu il faille traiter l hyperuricémie associée à la maladie goutteuse pour prévenir les crises,nquelques larges études observationnelles et de petites étudesnprospectives thérapeutiques ont insisté sur l intérêt de normaliser aussi le taux d acide urique en cas d hyperuricémienasymptomatique. Le but est, ici, de réduire le risque cardiovasculaire et rénal, notamment par inhibition de la xanthine oxydase, enzyme intervenant dans la synthèse d acide urique. Cet article passe en revue cette littérature potentiellement prometteuse, mais qui mérite d être encore validée de façon prospective.

  • Source : rmlg.ulg.ac.be

Maladie kystique de la médullaire autosomique dominante, avec ou sans hyperuricémie - Synonyme(s) Néphronophtise autosomique dominante

  • La maladie kystique de la médullaire rénale de type autosomique dominante (MKMAD) est une néphropathie chronique tubulo-interstitielle, qui appartient, avec la néphronophthise (NPH), à un groupe hétérogène de néphrites tubulo-interstitielles héréditaires, regroupées sous l'appellation de complexe NPH-MKM ...

  • Source : orpha.net

Syndrome de Lyse Tumorale, Hyperuricémie : Tolérance rénale des traitements associés

  • Le syndrome de lyse tumorale (SLT) apparait en cas nde pathologie maligne, spontanément ou suite à l initiation d une radiothérapie et/ou chimiothérapie. Le relargage du contenu des cellules tumorales entraine une hyperuricémie, une hyperkaliémie, une hyperphosphatémie et une hypocalcémie secondaire. L apparition d une insuffisance rénale aiguë (IRA) au décours d un SLT est un facteur de risque de mortalité.

  • Source : sfndt.org

Hyperuricémie symptomatique : risques allergiques graves avec l'allopurinol

  • Dans le traitement de l'hyperuricémie symptomatique et de la goutte, mieux vaut augmenter progressivement les doses d'allopurinol en début de traitement , et savoir l'arrêter vite en cas d'éruption...

  • Source : prescrire.org