Hypertension masquee [ Publications ]

hypertension masquee [ Publications ]

Publications > hypertension masquee

  • Rationnel : l'hypertension artérielle (HTA) masquée est d'aussi mauvais pronostic que l'hypertension artérielle non contrôlée. Le rôle des circonstances de mesure sur la prévalence de l'HTA masquée et sa reproductibilité est peu connu. Objectif: évaluer la prévalence et la reproductibilité de l'HTA masquée après élimination par standardisation des facteurs confondants : méthode et horaire de mesure de pression artérielle (PA), traitement antihypertenseur. Méthodes : chez 2 189 hypertendus (61 ±12 ans, hommes 57 %) traités depuis plus de 8 semaines en monothérapie par antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARAII), une mesure de la PA est réalisée par Omron-705CP : au cabinet médical : 3 mesures successives au cours de 2 consultations (C) espacées de 13 ± 9 jours, réalisées à la même heure de la journée (C1 : 149 ± 19/85 ±11 mmHg , C2 : 145 ± 19/83 ±11 mmHg) et par automesure tensionnelle(AMT) à domicile : 3 mesures le matin et le soir pendant 3 jours (AMT matin + soir : :n=18±1,142 ± 16/81 ± 9 mmHg) et 3 mesures à un horaire comparable à celui des consultations (AMT jour : n = 9 ± 1, 140 ± 16/80 ± 10 mmHg). Résultats : HTA C1 vsAMT C2vsAMT C1 vsAMT C2vs matin + soir matin + soir jour AMT jour Contrôlée n (%) 452(21) 546 (25) 227(23) 270(27) deconsultationn(%) 304(14) 210(10) 157(16) 114(11) Masquéen(%) 239(11) 368(17) 101(10) 152(15) non contrôlée n (%) 1 194(55) 1065(49) 512(51) 461(46) Kappa 0,65 0,68 Conclusion : la prévalence de l'hypertension masquée, évaluée chez des hypertendus traités par ARAII, est comparable à celle d'autres études. Elle est indépendante des méthodes de mesure et de l'horaire de l'AMT qui ont été standardisés par le protocole de l'enquête épidémiologique. Elle apparaît ici indépendante du nombre de mesures d'AMT mais dépendante du niveau tensionnel de consultation. Sa reproductibilité est donc directement dépendante de la qualité de la mesure de PA de consultation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

L'hypertension masquée est-elle un artéfact lié à méthode de mesure et à un effet seuil?

  • Si l'on mesure la pression artérielle en consultation ou en automesure, au domicile, les patients sont classés en hypertendus ou normotendus. Mais si l'on croise ces deux mesures, les patients sont classés soit en normotendus ou hypertendus si les deux classifications sont homogènes, soit en hypertension blouse blanche si les patients sont hypertendus à la consultation mais pas en automesure, et hypertension masquée (HTM) dans le cas contraire. Il semble que de 9 à 20 % des patients peuvent avoir une HTM et que ceux-ci ont un pronostic proche de celui des hypertendus (étude SHEAF). Objectifs : vérifier que l'HTM [PA contrôlée au cabinet et non contrôlée en automesure (AMT)] n'est pas un artéfact lié à la différence entre les méthodes de mesure, ni à la définition du contrôle de la PA au cabinet (PAS, PAD, PAD et PAD, seuils). Méthodes : la PA a été mesurée avec le même tensiomètre automatique (OMRON 705CP) au cabinet (3 mesures successives à 1 minute d'intervalle) et à domicile par le patient (3 mesures matin et soir pendant les 7 Jours précédant la consultation). Le contrôle AMT a été défini par une PAS

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov