Hypermetropie [ Publications ]

hypermetropie [ Publications ]

Publications > hypermetropie

  • La thermokératoplastie intra-stromale (TKP) est une nouvelle technique de correction chirurgicale de l'hypermétropie. Elle consiste en l'application par une sonde thermique rétractable, de points de coagulation en périphérie cornéenne selon un schéma radiaire autour d'une zone optique (ZO) prédéterminée. L'effet thermique entraîne une rétraction de la périphérie cornéenne et un bombement de la cornée centrale. Dans cette étude nous avons évalué de façon prospective sur un an les résultats anatomiques, fonctionnels, et réfractifs de 18 TKP (14 patients). L'équivalent sphérique (ES) moyen préopératoire de +3,62 dioptries (D) était de +1,85, D un an après la procédure correspondant à une variation réfractive moyenne de -1,76 D. L'effet réfractif obtenu par la TKP était important jusqu'au premier mois postopératoire, mais régressait ensuite de sorte qu'à un an la correction réfractive moyenne n'était plus que de 55%. Nous n'avons pas noté de complications anatomiques et fonctionnelles sérieuses durant la période d'observation. Il semble que la régression de l'effet réfractif obtenu après TKP soit en rapport avec les phénoménes de remodelage cornéen autour des impacts de coagulation. Comme pour les autres techniques actuelles de correction chirurgicales de l'hypermétropie (chirurgie hexagonale, TKP par laser Holmium-YAG, laser Excimer), la TKP reste une procédure dont les résultats optiques à un an manquent encore de prédictibilité et de stabilité. Nous suggérons qu'une modification du protocole opératoire ainsi que des études à long terme permettraient d'améliorer nos résultats.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement combiné de l'hypermétropie et de la presbytie par un Laser Excimer à faisceau large gaussien.

  • But: Analyser les résultats du traitement de l'hypermétropie et de l'hypermétropie combinée à la presbytie par le laser Excimer Inpro-Gauss (laser à faisceau large gaussien). Méthodes: Le traitement de l'hypermétropie a été réalisé par 12 zones d'ablation équiréparties de 3.3±0.1 mm de diamètre centrées à 4.5 mm de l'apex cornéen. Une simulation du profil cornéen ablaté par un faisceau à profil gaussien reproduit la méthode chirurgicale de traitement de l'hypermétropie. Le traitement combiné de l'hypermétropie et de la presbytie consiste en l'ajout en inféro-nasal de 4 zones visant à réaliser une addition de 2 D. Quarante yeux ont été inclus dans cette étude dont vingt neuf qui ont reçu un traitement combiné de l'hypermétropie et de la presbytie. Résultats: Dans 82 % des cas, l'acuité visuelle postopératoire non corrigée a été identique ou supérieure à l'acuité visuelle préopératoire corrigée. L'équivalent sphérique postopératoire moyen a été de - 0.2±0.5 D. L'acuité visuelle de près du groupe des patients uniquement traités pour hypermétropie a été inférieure d'une ligne en notation décimale à celle du groupe des patients traités pour hypermétropie et presbytie. Conclusions: Le traitement de surface de l'hypermétropie combinée à la presbytie avec un laser à faisceau gaussien large est sûr, précis et reproductible.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ametropies de l'enfant et leurs évolutions (myopie, hypermétropie, astigmatisme).

  • Les amétropies de l'enfant sont définies comme l'ensemble des caractéristiques optiques du globe oculaire qui ne permettent pas une vision nette en l'absence de trouble fonctionnel. La maturité sensorielle n'étant atteinte qu'à 4 ou 5 ans, les valeurs définissant ces amétropies évoluent avant cette date. La majorité des amétropies sont établies dès l'âge de 9 mois et peuvent être détectées par un examen réfractif sous cycloplégie. Cela est particulièrement vrai pour l'hypermétropie et l'astigmatisme. Plus les amétropies initiales sont importantes et plus elles tendent à persister. À 9 mois, 1 enfant sur 5 a une réfraction non physiologique. À partir de l'âge de 4 ou 5 ans, 1 enfant sur 4 a besoin d'une correction optique. Les myopies significatives sont peu fréquentes chez le jeune enfant. Elles apparaissent généralement entre 7 et 12 ans.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La photokératectomie réfractive dans l'hypermétropie.

  • But Le but de cette étude est d'évaluer la prédictibilité et l'efficacité de la photokératectomie réfractive au laser Excimer dans l'hypermétropie. Matériel et méthodes Notre étude porte sur 38 yeux de 21 patients successifs avec un âge moyen de 34.6. Les yeux ont été répartis en 3 groupes en fonction de leurs hypermétropies. Groupe 1 : 14 yeux qui présentaient une hypermétropie supérieure ou égale à + 7,25 D. Groupe 2 : 13 yeux hypermétropes de + 4,25 D à + 7,00 D et groupe 3 : Il yeux qui présentaient une hypermétropie inférieure ou égale à + 4,00 D. Tous les yeux ont subi une photokératectomie réfractive au laser Excimer 193 nm argon-fluoride (Chiron Technolas), avec une fréquence de tir de 10 à 30 Hz et fluence de 120 mj/cm

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Amaurose congénitale de Leber et hypermétropie.

  • L'amaurose congénitale de Leber associe cécité congénitale, nystagmus, pupilles peu réactives et est liée ou non à des anomalies extra-oculaires. La présente étude fait état d'une association fréquente avec une hypermétropie importante.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov