Hyperlipidemies [ Publications ]

hyperlipidemies [ Publications ]

Publications > hyperlipidemies

  • Des progrès insuffisants : Le traitement des hypedipidémies a pour conséquence une diminution du nsque de maladie coronarienne. Ceci est particulièrement démontré depuis les essais diniques utilisant les statines. Cependant, malgré ces traitements, un risque non négligeable d'ischémie coronaire persiste. Les causes de la persistance de ce nsque sont multiples et nécessitent d'être analysées. L'aspect qualitatif des lipoprotéines de basse densité (LDL): les LDL sont hétérogènes. Cette héterogénéré se marque par une distribution de taille variable d'un sujet à un autre. La prédo minance de LDL de petite taille est très fréquemment trouvée chez les sujets coronariens détectés au cours d'études prospectives ou rétrospectives. L'athérogénicité des LDL de petite taille peut s'expliquer par leurs caracténstiques physico chimiques. Un fait remarquable est la prédominance des LDL de petite taille chez les sujets avec une hyperlipidémie mixte qui ont un risque élevé d'athérosclérose. Effets des hypolipidémiants : Les statines diminuent fortement le LDL-cholestérol sans modifier la distribution des LDL en fonction de leur taille. A l'inverse, les fibrates modifient de façon notable la distribution des LDL en diminuant le pourcentage de LDL de petite taille, mais ces médicaments sont moins efficaces vis-a-vis de la concentration du LDL-cholestérol. Une proposition de traitement des sujets atteints d'hyperlipidémie mixte : Si la concentration des LDL (reflétée par le LDL-cholestérol) et la distribution des LDL sont 2 facteurs de risque de l'athérosclérose, le traitement hypolipidémiant devrait avoir pour but d'agir sur ces 2 paramètres. Aucun hypolipidémiant commercialisé n'y parvient Ainsi, la combinaison de 2 hypolipidémiants, une statine et un fibrate, chacun ayant un effet prédominant sur l'un des 2 facteurs, pourrait être particulièrement efficace sur le risque coronarien. Cette association thérapeutique est efficace sur les paramètres lipidiques classiques, n'est pas responsable de plus d'effets secondaires qu'une monothérapie et n'est pas interdite par les Références Médicales Opposables dès lors qu'il existe un risque vasculaire élevé, ce qui est souvent le cas devant une hypedipidémie mixte.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hyperlipidémies du sujet âgé.

  • ■ Particularités chez le sujet âgé: Le bénéfice d'un traitement médicamenteux hypolipémiant, essentiellement par statine, a été constamment mis en évidence dans les essais de prévention cardiovasculaire réalisés ces dernières années. Le plus souvent, ces études se sont adressées à des sujets d'âge moyen, préférentiellement des hommes et, pour l'instant, aucune étude de prévention spécifique aux sujets âgés n'est disponible. Par ailleurs, les relations entre hypercholestérolémie et risque cardiovasculaire chez le sujet âgé sont plus complexes que chez le sujet d'âge moyen et nécessitent des ajustements avec des marqueurs de mauvais état de santé. ■ Prévention: Toutefois, même si les relations entre élévation du cholestérol total ou du LDL-cholestérol et risque cardiovasculaire sont plus difficiles à mettre en évidence chez le sujet âgé, dans des analyses de sous-groupes, le bénéfice du traitement hypolipémiant paraît être maintenu chez le sujet âgé. D'autres voies de recherches sont aussi importantes chez le sujet âgé avec des espoirs pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux ou diminuer le risque de démence lors d'un traitement par statine. ■ Recommandations: Dans l'attente des résultats des études cliniques en cours, les recommandations de prise en charge thérapeutique chez le sujet âgé sont essentiellement fondées sur le bon sens clinique et en tenant compte des résultats disponibles. Il est logique d'instaurer un traitement hypolipémiant en prévention secondaire avec les critères généraux des recommandations actuelles et de maintenir un traitement au-delà de 70 ans en prévention primaire si celui-ci est justifié compte-tenu du niveau de risque vasculaire global du patient. Par contre, dans l'état actuel de nos connaissances, un dépistage n'est pas à recommander au-delà de 70 ans en prévention primaire de même que l'instauration d'un traitement médicamenteux dans le même contexte de prévention primaire sauf chez le sujet à haut risque cardiovasculaire global et en tenant compte des pathologies associées et du risque accru d'interférences médicamenteuses.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les hyperlipidémies. Intérêt du régime méditerranéen.

  • Objectifs thérapeutiques : Prévenir et traiter les dyslipidémies sont des objectifs majeurs de la prévention des maladies cardiovasculaires. L'objectif thérapeutique primordial en prévention secondaire doit être d'empêcher les complications vasculaires et cardiaques et pas seulement de diminuer ou de normaliser les concentrations des lipides circulants dans le sang. Le ou les régimes méditerranéens : Il n'en existe pas de définition unique. Cette notion recouvre un ensemble de pratiques nutritionnelles observées autour du bassin méditerranéen. Globalement et en termes de nutriments, les régimes méditerranéens sont riches en acides gras monoinsaturés (acide oléique) mais pauvres en acides gras saturés et acides gras polyinsaturés. Malgré leur faible volume en valeur absolue dans la diète, les acides gras polyinsaturés de la série oméga-3 sont une composante essentielle des régimes méditerranéens qui sont aussi riches en antioxydants et en vitamines du groupe B, en particulier en folates. Effets bénéfiques : La substitution des graisses saturées par des quantités équivalentes d'acide oléique ou d'acides gras polyinsaturés (de la série oméga-6) entraîne des diminutions très significatives du cholestérol total et des LDL, en moyenne 15 à 20 % de réduction. Cet effet bénéfique de l'acide oléique est associé à une réduction des triglycérides (contrairement aux carbohydrates) et à un effet bénéfique (ou neutre) sur les HDL (contrairement aux polyinsaturés et aux carbohydrates). Un intérêt certain en santé publique : Des études épidémiologiques et des essais d'intervention ont montré que d'autres nutriments ou association de nutriments caractéristiques du régime méditerranéen pouvaient avoir, sans interférer avec le bilan lipidique classique, des conséquences cliniques d'une ampleur significative, notamment chez des patients atteints de cardiopathies avérées. L'association de ces effets cardioprotecteurs et des effets bénéfiques sur le bilan lipidique standard confère à ce type de régime un intérêt considérable en santé publique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les hyperlipidémies. Place des différentes statines.

  • Mécanisme principal d'action des statines : Il s'agit d'une inhibition compétitive de l'HMG-CoA réductase, enzyme clé régulant la synthèse du cholestérol. L'expression biologique essentielle dépendant de ce mécanisme est une diminution de la concentration des LDL plasmatiques, diminution dont l'intensité varie en fonction de la nature de la statine et de la dose utilisée. Autres mécanismes d'action : Ils sont progressivement mis en évidence avec description de nombreux effets autres qu'hypolipémiants, effets pléiotropes pour la plupart directement liés à l'inhibition de l'HMG-CoA réductase. Bénéfice cardio-vasculaire : De nombreuses études cliniques de prévention cardiovasculaire ont établi que les statines diminuent la morbi-mortalité cardiovasculaire, avec une grande cohérence dans l'effet bénéfique trouvé avec toutes les statines étudiées à ce jour en prévention tant secondaire que primaire. Le bénéfice cardiovasculaire est vraisemblablement, pour une part, lié aux effets pléiotropes, en particulier ceux à l'origine des phénomènes de stabilisation des plaques athèromateuses. Indications : La place des statines par rapport aux autres agents hypolipémiants est de mieux en mieux précisée grâce à ces études d'intervention cardiovasculaire mais il existe encore des domaines où le choix thérapeutique reste discuté. Globalement, les statines ont comme indications prioritaires les hypercholestérolémies pures et les hyperlipidémies mixtes avec augmentation modérée des triglycérides. Des incertitudes persistent quant aux objectifs thérapeutiques à atteindre sous traitement par statine.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov