Hydrothorax [ Publications ]

hydrothorax [ Publications ]

Publications > hydrothorax

  • Introduction L'hydrothorax est une complication rare de la dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA). Observation Un patient de 68 ans en DPCA a consulté pour une dyspnée rapidement progressive. Le diagnostic d'hydrothorax sucré a été porté à la suite de l'analyse biochimique du liquide pleural, objectivant une glycopleurie élevée, et de la scintigraphie péritonéale anatomique au Tc 99m mettant en évidence une communication pleuro-péritonéale par les fentes de Larrey. La ponction pleurale évacuatrice et l'interruption de la DPCA ont permis la régression des signes cliniques et paracliniques. Discussion Bien que rare, l'hydrothorax est une complication à laquelle il faut penser devant une dyspnée apparaissant préférentiellement durant les 2 premiers mois d'instauration de la DPCA.Le diagnostic est aisément posé par l'étude chimique du liquide ponctionné et la scintigraphie péritonéale anatomique au Tc- 99m.Le traitement peut être conservateur par ponction pleurale ou faire appel à la pleurodèse chimique. Il permet, dans la plupart des cas, la reprise de la DPCA, sans récidive de l'hydrothorax.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Diagnostic prénatal d'un hydrothorax secondaire à une séquestration pulmonaire extralobaire.

  • Les auteurs rapportent un cas d 'hydrothorax de découverte anténatale, dont le diagnostic étiologique n'a pu être évoqué qu'en période néonatale. Il s'agissait d'une séquestration pulmonaire extralobaire traitéee chirurgicalement après 3 semaines de réanimation néonatale, avec guérison sans séquelles. Ce bon pronostic inhabituel dans ce type de pathologie s'explique par le fait que la séquestration était isolée chez un fœtus ne présentant qu'une anasarque mineure. L'indication des gestes de drainage pleural prénatal est discutée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hydrothorax isolé et récidivant au décours de stimulations ovariennes.

  • L'hydrothorax aigu après induction de l'ovulation sans autre signe d'hyperstimulation, généralement unilatéral, siège préférentiellement du côté droit, et est souvent associé à une grossesse évolutive. Si le mécanisme physiopathologique de cette affection reste obscur, l'évolution favorable est habituelle. La récidive est possible au décours d'une nouvelle stimulation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement de l'hydrothorax du cirrhotique par shunt péritonéo-jugulaire.

  • Ce traitement a permis la guérison de l'ascite et, dans un délai de 2 à 4 mois, l'épanchement pleural a disparu. Chez ces deux malades, il n'y a pas eu de récidive de l'épanchement avec un recul de 10 à 26 mois.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hydrothorax suffocant après mise en place d'une valve de Leveen.

  • L'hydrothorax se renouvelle après évacuation. Le malade décède d'un syndrome septique accompagné de décompensation hépatique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov