Histiocytome [ Publications ]

histiocytome [ Publications ]

Publications > histiocytome

  • Introduction. L'histiocytome isolé est une forme rare de syndrome de Hashimoto-Pritzker et une forme exceptionnelle d'histiocytose à cellules indéterminées. Il se présente comme une lésion nodulaire unique congénitale, le plus souvent ulcérée. Nous rapportons une observation de chaque forme. Observations. Dans les deux cas, il s'agissait d'une tuméfaction congénitale ulcéro-bourgeonnante, plantaire droite pour le premier enfant, pariéto-axillaire chez le deuxième. L'histologie a révélé un infiltrat granulomateux de cellules histiocytaires avec un immunomarquage spécifique positif (protéine S100 et surtout CDia). Dans le premier cas, en microscopie électronique, les histiocytes ne contenaient ni granule de Birbeck, ni corps myélinoïdes, ce qui nous a fait porter le diagnostic d'histiocytose langerhansienne à cellules indéterminées, alors que dans le second cas 18 p. 100 des cellules contenaient des granules de Birbeck, L'examen clinique et les examens complémentaires ont éliminé une atteinte à distance. Il n'y a pas eu de récidive avec un recul actuel de 5 ans pour l'un des enfants. Discussion. Ces observations rappellent l'existence d'histiocytomes congénitaux isolés. En effet, parmi les histiocytoses langerhansiennes congénitales, la présentation sous la forme d'une lésion nodulaire unique est possible. La tuméfaction peut siéger à n'importe quel endroit. Le diagnostic est histologique. Le caractère bénin n'est affirmé qu'en l'absence d'atteinte à distance ou de récidive après exérèse complète de la tumeur. Un peu plus d'une douzaine de cas ont été décrits. Il s'agit habituellement de syndrome d'Hashimoto-Pritzker. Seul un cas avait la particularité d'être constitué de cellules indéterminées. Le diagnostic d'histiocytose à cellules indéterminées se fait sur la vacuité du cytoplasme des cellules histiocytaires à l'étude ultrastructurale. Cette affection se rapproche du syndrome de Hashimoto-Pritzker par son absence de récurrence ou de diffusion systémique , elle s'en différencie par sa possible apparition chez l'adulte. Les cellules indéterminées constitueraient un stade de maturation ou d'involution des cellules de Langerhans.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Requiem pour l'histiocytome fibreux malin?

  • Le terme d'Histiocytome Fibreux Malin (HFM) est reconnu dans la nomenclature des sarcomes des tissus mous. Il désigne un ensemble de lésions ayant des caractéristiques morphologiques communes permettant de les définir et de les inclure dans un contexte clinico-pathologique distinct, tout en étant non uniformes sur les plans de l'histogénèse et de la pathogénie. Plusieurs sous-variétés clinico-morphologiques ont été décrites : l'HFM storiforme-pléomorphe, l'HFM myxoïde, l'HFM à cellules géantes et l'HFM inflammatoire. La variété angiomatoïde est reclassée dans le groupe des tumeurs fibro-histiocytaires de malignité intermédiaire. Des études de culture cellulaire, de microscopie électronique et d'immunohistochimie ont à la fois soutenu ou réfuté le concept d'HFM. Il est actuellement reconnu que l'HFM n'est pas une tumeur de la lignée monocyte/macrophage. Dans le mouvement de controverse lié à la détermination de son histogénèse et de sa caractérisation phénotypique, on a même mis en doute son existence en tant qu'entité distincte. On a suggéré en effet que l'HFM correspondait à une sorte de modulation morphologique dans la progression tumorale de sarcomes d'origine diverse. Ces hypothèses sont en partie étayées par des données de cytogénétique et de génétique moléculaire qui ont, entre autres, démontré que certains sarcomes-léiomyosarcomes- avaient des profils moléculaires presque identiques aux HFM, en hybridation génomique comparative (CGH). Des sites identiques de mutation ont également été identifiés par des techniques de biologie moléculaire. Il serait néanmoins prématuré, voire présomptueux d'établir de nouvelles classifications basées uniquement sur des paramètres moléculaires. La description et la caractérisation de l'HFM et de ses variantes morphologiques a le grand avantage d'identifier pour l'anatomo-pathologiste et le clinicien un spectre de lésions tumorales reconnaissables dont certaines ont un profil clinique bien défini.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Angiohistiocytome à cellules multinucléées.

  • Introduction. L'angiohistiocytome à cellules multinucléées est une entité anatomoclinique rare. Nous rapportons deux observations originales par leur présentation clinique. Observations. Un homme de 39 ans avait une éruption papuleuse arciforme du front évoluant depuis 2 à 3 ans. Une femme de 40 ans consultait pour une éruption disséminée maculo-papuleuse évoluant depuis 2 ans. L'examen histologique des biopsies effectuées chez ces deux malades montrait une prolifération de petits vaisseaux dans le derme, associée à des cellules multinucléées, permettant de poser le diagnostic d'angiohistiocytome à cellules multinucléées. Discussion. Nos observations, typiques sur le plan histologique, étaient de présentation clinique inhabituelle, survenant chez un homme dans l'un des cas et se caractérisant par une dissémination des lésions dans l'autre cas. L'angiohistiocytome à cellules multinucléées est une prolifération vasculaire bénigne individualisée en 1985. Cliniquement, il s'agit le plus souvent de papules infracentimétriques groupées, aux extrémités et particulièrement sur le dos des mains, chez une femme de plus de 50 ans. Histologiquement, il existe dans le derme une prolifération de capillaires et de veinules, ainsi qu'une fibrose au sein de laquelle se dispersent des cellules interstitielles mononucléées et des cellules multinucléées à cytoplasme étoilé.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Place de l'imagerie dans le bilan des histiocytomes fibreux malins des parties molles.

  • L'histiocytome fibreux malin des tissus mous est un sarcome rare, agressif, à fort potentiel malin localement et à distance. Les auteurs rapportent 6 cas d'histiocytome fibreux malin de localisations variées : deux localisations pariétales thoraciques, une localisation pelvienne, deux périphériques concernant le mollet et la fesse, enfin une localisation du cuir chevelu. L'échographie et le tomodensitométrie ont permis de poser le diagnostic de tumeur maligne des tissus mous sans préjuger de sa nature histologique. L'évolution a été en règle défavorable avec deux décès concernant les tumeurs pariétales thoraciques, jugées non opérables, et deux récidives locales après une exérèse chirurgicale incomplète. Nous n'avons pas noté de récidive locale dans les deux autres cas (exérèse complète et amputation) avec un recul de deux ans. La revue de la littérature nous a permis de préciser la place des moyens d'imagerie actuels dans l'exploration de ces tumeurs. La TDM et l'IRM apparaissent complémentaires dans le bilan d'extension loco-régionale, et lors du suivi postopératoire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Angiohistiocytome à cellules multinucléées.

  • Introduction. L'angiohistiocytome à cellules multinucléées est une prolifération vasculaire bénigne, rare, dont nous rapportons un cas. Observation. Une femme de 75 ans consultait en raison de l'apparition de papules violacées sur la cuisse droite. L'examen histologique montrait une prolifération de petits vaisseaux sanguins du derme accompagnée de cellules multinucléées, permettant de poser le diagnostic d'angiohistiocytome à cellules multinucléées. Discussion. L'angiohistiocytome à cellules multinucléées est une tumeur vasculaire bénigne, rare, décrite pour la première fois en 1985, souvent confondue avec la maladie de Kaposi. Elle est caractérisée par l'apparition d'une ou plusieurs papules violacées, surtout aux extrémités des membres et au visage, principalement chez des femmes âgées. L'examen histologique montre une augmentation du nombre des vaisseaux sanguins et des cellules interstitielles mononucléées du derme, accompagnée de cellules multinucléées anguleuses. Notre observation était caractéristique de cette maladie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Angiohistiocytome à cellules multinucléées. A propos de six cas.

  • L'angiohistiocytome à cellules multinucléées est une prolifération vasculaire bénigne nouvellement décrite, réalisant une ou plusieurs papules violacées, mimant souvent le sarcome de Kaposi. Les localisations préférentielles sont les extrémités des membres et le visage. Nous en rapportons six cas. L'âge de nos patients était compris entre 41 et 64 ans et le sexe ratio était égal à un. Histologiquement, il s'agissait d'une augmentation du nombre des vaisseaux sanguins et des cellules interstitielles mononucléées du derme accompagnée de cellules multinucléées anguleuses. Le marquage des cellules mononucléées avec les anticorps anti CD68, vimentine et facteur Xllla suggère une nature fibrohistiocytaire. La perte fréquente de l'expression du facteur Xllla des cellules multinucléées plaide pour un état de dédifférenciation de ces cellules.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Histiocytome fibreux angiomatoide: une tumeur rare a malignite intermediaire.

  • L'histiocytome fibreux angiomatoïde est une tumeur rare qui touche surtout le sujet jeune. Son développement est essentiellement local et son pronostic habituellement favorable. Il s'oppose ainsi à l'histiocytome fibreux malin conventionnel. Nous rapportons dans cette étude deux cas réalisant le premier, une tumeur axillaire de 5cm de diamètre chez une fillette de 9 ans, le second une tumeur sous-cutanée paravertébrale de 1,5 cm de grand axe. Dans les deux cas le diagnostic évoqué cliniquement était différent du diagnostic définitif et le traitement était chirurgical.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Histiocytome fibreux malin du sinus maxillaire. Aspects cliniques et thérapeutiques.

  • Les histiocytomes fibreux malins plus connus sous l'appellation anglo-saxone «malignant fibrous histiocytomas» ou «MFH» sont individualisés depuis seulement une vingtaine d'années. Ces sarcomes, se développant habituellement dans les tissus mous, ne sont plus considérés comme des tumeurs rares, sauf dans certaines localisations comme les sinus de la face.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Histiocytome fibreux angiomatoïde: une entité rare.

  • L'histiocytome fibreux angiomatoïde est une tumeur rare, touchant surtout le sujet jeune, au pronostic essentiellement local et habituellement favorable. Il s'oppose ainsi à l'histiocytome malin fibreux conventionnel. Nous rapportons l'observation d'une fillette de 9 ans, dont la tumeur, de localisation profonde inhabituelle, s'est révélée par une clinique trompeuse. Le traitement a été chirurgical.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

A propos d'un histiocytome fibreux de l'orbite.

  • Nous rapportons le cas, chez une fille de 14 ans d'un volumineux hystiocytome fibreux orbitaire. Le traitement chirurgical réalisé avec un double orbitotomie antérieure, a donné un bon résultat anatomo-fonctionnel et esthétique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Histiocytome fibreux de l'orbite.

  • Exophtalmie unilatérale d'allure bénigne comblant progressivement l'orbite chez un malade de 50 ans. Exentération totale avant l'extension extraorbitaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

A propos d'un cas d'histiocytome fibreux malin angiomatoïde.

  • Une jeune fille de 14 ans et demi est opérée pour la sixième récidive d'une tumeur des parties molles de la cuisse.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov