Hepatite c chronique [ Niveau Expert ]

hepatite c chronique [ Niveau Expert ]

Expert > hepatite c chronique

  • \Le service médical rendu par ZEPATIER est important dans l\ indication de l\ AMM. Compte tenu de : son efficacité virologique importante chez les patients infectés par un VHC de génotypes 1 et 4, avec une durée de traitement de 12 à 16 semaines (± ribavirine) pour les patients sans ou avec cirrhose non compliquée (Child-Pugh A uniquement), la démonstration d\ une efficacité supérieure à celle de la trithérapie sofosbuvir + Peg-interféron/ribavirine (comparateur non optimal), avec une quantité d\ effet similaire à celles des alternatives actuellement recommandées, la démonstration d\ une efficacité importante dans des populations particulières telles que les patients insuffisants rénaux ou hémodialysés pour lesquelles les alternatives sont limitées et insuffisamment évaluées, son profil de tolérance satisfaisant, - son risque important de développement de résistances en cas d\ échec du traitement, mais de l\ absence de comparaison aux autres associations d\ antiviraux d\ action directe disponibles, telles que les associations à base de sofosbuvir + inhibiteur de la NS5A qui permettent le plus souvent une durée de traitement plus courte (8-12 semaines) sans adjonction de ribavirine, la Commission considère que la spécialité ZEPATIER, apporte, au même titre que les autres antiviraux d\ action directe disponibles (HARVONI, DAKLINZA, OLYSIO, VIEKIRAX, EXVIERA), une amélioration du service médicale rendue mineure (ASMR IV) dans la prise en charge des patients adultes infectés par le VHC de génotypes 1 et 4....\

  • Source : has-sante.fr

EPCLUSA (sofosbuvir/velpatasvir), association fixe d antiviraux à action directe (code CIS : 63434686) - sofosbuvir / Velpatasvir - Comme les autres antiviraux d action directe (HARVONI, DAKLINZA, OLYSIO, VIEKIRAX, EXVIERA), progrès thérapeutique mineur dans le traitement de l hépatite C chronique de génotypes 1 à 6

  • EPCLUSA a l AMM dans le traitement de l hépatite C chronique chez l adulte infecté par un virus de l hépatite C (VHC) de génotypes 1 à 6.nSon efficacité virologique pangénotypique est importante, avec une durée de traitement de 12 semaines pour l ensemble des patients (avec ou sans cirrhose), contrairement aux alternatives disponibles qui nécessitent le plus souvent l ajout de ribavirine et/ou une prolongation de la durée de traitement jusqu à 24 semaines en cas de cirrhose compliquée ou d antécédent de traitement.nSon efficacité est supérieure à celle de l association sofosbuvir + ribavirine pour le génotype 2, mais n est pas optimale pour le génotype 3.nSon profil de tolérance, de résistance et d interaction médicamenteuse est satisfaisant.nIl n a pas été comparé aux autres associations à base de sofosbuvir + inhibiteur de la NS5A disponibles...

  • Source : has-sante.fr

Place du sovaldi® dans le traitement de l'hépatite C chronique chez l'adulte

  • Depuis son identification à la fin des années 1980, le virus de l hépatite C s est propagé à travers le monde entier avec près de 150 millions de personnes infectées de manière chronique. La prise en charge des patients atteints par une hépatite C chronique représente donc un enjeu majeur de santé publique. Le protocole historique formé par la bithérapie interféron alpha pégylé associé à la ribavirine pendant 12 à 24 semaines avait l inconvénient d entraîner de nombreux effets indésirables. Il s avérait, de plus, inactif ou non toléré chez certains patients chroniques. Les récentes molécules, issues des recherches effectuées au cours des dernières années, permettent désormais l espoir d un traitement efficace et mieux toléré pour tous ces malades. En effet, l émergence de nouvelles classes d agents antiviraux directs, notamment le sofosbuvir (SOVALDI®), incarne un moyen innovant de stabiliser voire guérir les patients. Cette molécule, combinée avec un autre agent antiviral direct, a l avantage d être administrable par voie orale avec une efficacité supérieure sur le virus de l hépatite C et entraîne des effets indésirables moindres. C est cette dernière que nous étudierons en détail dans cette thèse.n

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

MAVIRET (glécaprévir /pibrentasvir), association fixe d antiviraux à action directe - Intérêt clinique important dans le traitement de l hépatite C chronique de génotypes 1 à 6 et progrès thérapeutique mineur par rapport aux autres combinaisons d antiviraux d action directe déjà disponibles

  • MAVIRET a l AMM dans le traitement de l hépatite C chronique chez l adulte infecté par un virus de l hépatite C (VHC) de génotype 1 à 6.nn Son efficacité virologique pangénotypique est importante, avec une durée de traitement de 8 à 12 semaines pour la majorité des patients sans cirrhose ou avec cirrhose compensée.nn Son efficacité a été démontrée dans des populations particulières telles que les patients insuffisants rénaux ou hémodialysés pour lesquelles les alternatives sont limitées.nn Son profil de tolérance et de résistance sont satisfaisants mais son potentiel d interactions médicamenteuses est important...

  • Source : has-sante.fr

Prise en charge de l hépatite C chronique en 2016

  • L infection chronique par le virus de l hépatite C est un problème majeur de santé publique. On estime que 15 à 35 % des malades développent une cirrhose après 30 ans d évolution. La fibrose doit être évaluée chez tout malade porteur d une hépatite C chronique, quel que soit le taux des transaminases sériques. Des techniques non invasives d évaluation de la fibrose hépatique ont été développées. Il existe des marqueurs sériques et l élastographie hépatique ou FibroScanTM. Le but du traitement est l obtention d une réponse virologique soutenue définie par un ARN du virus C indétectable dans le sérum 12 semaines après l arrêt du traitement antiviral. Elle est synonyme de guérison virologique. Le traitement de l hépatite C chronique vit une véritable révolution. Les nouveaux traitements consistent en l association d antiviraux à action directe.

  • Source : amub.be

Peg-interféron alpha-2a versus peg-interféron alpha-2b pour l'hépatite C chronique

  • Contexte : nnL'association d'interféron pégylé (peg-interféron) alpha en administration hebdomadaire et de ribavirine en administration quotidienne reste aujourd'hui le traitement standard de l'hépatite C chronique chez la majorité des patients. Cependant, il n'est pas établi lequel des deux produits autorisés de peg-interféron, le peg-interféron alpha-2a ou le peg-interféron alpha-2b, est le plus efficace et a un meilleur profil d'innocuité.nObjectifs : nnÉvaluer systématiquement les bénéfices et inconvénients du peg-interféron alpha-2a comparé au peg-interféron alpha-2b dans les essais cliniques randomisés en face à face chez les patients atteints d'hépatite C chronique.n

  • Source : cochrane.org

Le point sur le traitement de l'hépatite C chronique

  • Au cours des dernières années, la prise en charge de l'hépatite C chronique a été marquée par une optimalisation progressive des traitements disponibles. La durée du traitement combiné par interféron a pégylé et ribavirine est maintenant individualisée en fonction de la réponse virologique sous traitement. Cette approche permet d'améliorer la tolérance tout en augmentant le taux de réponse virologique soutenue chez certains patients. Plusieurs nouvelles molécules ayant une activité antivirale spécifique sont actuellement évaluées dans des études cliniques avancées. L'arrivée de ces nouveaux agents améliorera encore les taux de réponse et changera la prise en charge de l'hépatite C chronique de manière significative.

  • Source : revmed.ch

Victrelis (Bocéprévir) - Victrelis triple (Bocéprévir/ribavirine/interféron alfa-2b péguylé) - Indication : Hépatite C chronique

  • Victrelis triple est une trousse renfermant des capsules de bocéprévir, des capsules de ribavirine, de la poudre pour solution injectable d'interféron alfa-2b péguylé ainsi que le matériel requis pour l'administration. Il est indiqué « pour le traitement de l'infection chronique par le génotype 1 du virus de l'hépatite C (VHC) chez les adultes (18 ans et plus) atteints d'une hépatopathie compensée, y compris une cirrhose, qui n'ont jamais été traités ou qui ont déjà connu un échec thérapeutique.

  • Source : inesss.qc.ca

Traitement de peginterféron plus ribavirine étendu à 72 semaines versus traitement standard de peginterféron plus ribavirine pendant 48 semaines chez les patients adultes à réponse lente infectés par le génotype 1 de l'hépatite C chronique

  • La durée standard du traitement de peginterféron et ribavirine chez les patients infectés par le génotype 1 du virus de l'hépatite C (VHC) chronique est de 48 semaines. Relativement peu de patients toutefois montrent une réponse virologique soutenue. Afin d'améliorer la réponse virologique soutenue, il a été proposé d'allonger la durée du traitement.

  • Source : cochrane.org

Prise en charge de l'hépatite C chronique en 2012 en Belgique.

  • L'infection chronique par le virus de l'hépatite C (VHC) est un problème de santé publique. Elle affecte environ 170 millions de personnes dans le monde. Elle concerne près de 1 % de la population belge et est une des premières causes de cirrhose en Europe. Si le nombre de nouvelles infections a drastiquement diminué depuis la découverte du virus en 1989, on estime que la prévalence de l'infection (le nombre total de personnes infectées) sera maximale entre 2010 et 2015 et que le nombre de malades atteints de complications augmentera jusqu'en 2020.

  • Source : amub.be

HARVONI (sofosbuvir/lédipasvir), antiviral à action directe - Extension d'indication : Intérêt clinique important et progrès thérapeutique modéré dans le traitement de l hépatite C chronique chez les adolescents âgés de 12 à 18 ans

  • HARVONI a désormais l AMM dans traitement de l hépatite C chronique chez les adolescents âgés de 12 à

  • Source : has-sante.fr

Les aminoadamantanes par rapport à d'autres médicaments antiviraux pour le traitement de l'hépatite C chronique

  • Objectifs : nnÉvaluer les effets bénéfiques et nocifs des aminoadamantanes par rapport à d'autres médicaments antiviraux pour les patients atteints d'une infection chronique par le virus de l'hépatite C en réalisant une revue systématique avec méta-analyses et analyses séquentielles d'essais cliniques randomisés.

  • Source : cochrane.org

SOVALDI (sofosbuvir), antiviral à action directe - Extension d'indication : Intérêt clinique important et progrès thérapeutique modéré dans le traitement de l hépatite C chronique chez les adolescents âgés de 12 à 18 ans.

  • SOVALDI a désormais l AMM dans traitement de l hépatite C chronique chez les adolescents âgés de 12 à

  • Source : has-sante.fr

Interféron pour patients atteints d'hépatite C chronique ne répondant pas à l'interféron ou effectuant une rechute

  • Évaluer les avantages et les inconvénients d'un traitement supplémentaire par interféron en monothérapie chez les patients atteints d'hépatite C chronique et valider les critères de substitution actuellement utilisés dans ce groupe de patients.

  • Source : cochrane.org

Prophylaxie antivirale pour la prévention de l'hépatite C chronique chez les patients subissant une transplantation hépatique

  • Comparer les avantages et les inconvénients de différents traitements anti-viraux prophylactiques destinés aux patients subissant une transplantation hépatique pour cause d'infection chronique par le VHC.

  • Source : cochrane.org

Les aminoadamantanes pour l'hépatite C chronique

  • Objectifs : nnÉvaluer les effets bénéfiques et nocifs des aminoadamantanes pour les patients atteints d'une infection par l'hépatite C chronique en réalisant une revue systématique avec méta-analyses des essais cliniques randomisés, ainsi que des analyses séquentielles d'essais

  • Source : cochrane.org

Prise en charge des patients atteints d'hépatite C chronique (La)

  • circonstances de découverte, rôle des généralistes et recours à l'hôpital, suivi en médecine de ville, éléments sur l'hépatite C, traitement antiviral, co-infection VIH, hospitalisation, prise en charge en hépato-gastro-entérologie, pôle de références , 8 pages

  • Source : drees.social-sante.gouv.fr

Comparaison de la ribavirine plus interféron à l'interféron pour le traitement de l'hépatite C chronique

  • Évaluer les effets bénéfiques et néfastes de la combinaison de ribavirine et d'interféron par rapport à la monothérapie à l'interféron contre l'hépatite C chronique.

  • Source : cochrane.org

Traitement antiviral de l'hépatite C chronique chez les patients infectés par le virus d'immunodéficience humaine

  • Évaluer les bénéfices et les inconvénients du traitement antiviral de l'hépatite C chronique chez les patients infectés par le VIH.

  • Source : cochrane.org