Hemothorax [ Publications ]

hemothorax [ Publications ]

Publications > hemothorax

  • L’hémothorax est une manifestation exceptionnelle, grave et trompeuse des séquestrations extra-lobaires. Nous rapportons l’observation d’un patient, âgé de 15 ans, qui consultait pour des douleurs thoraciques et une dyspnée d’apparition brutale. La radiographie du thorax montrait un épanchement pleural liquidien. La ponction pleurale ramenait un liquide hématique. L’angio-scanner montrait un épanchement pleural entourant une formation hyperdense sans visualisation d’une artère systémique. La thoracotomie révélait une formation pyramidale intra-pleurale gauche, vascularisée par un pédicule provenant de l’aorte thoracique. Une séquestrectomie était réalisée. Après un recul de 2 ans, le patient restait asymptomatique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémothorax spontané révélant une vascularite de Wegener chez une femme enceinte.

  • L’hémothorax spontané demeure une pathologie rare. Ses étiologies sont multiples mais restent parfois inconnues. Chez certains patients, la thoracotomie peut être le seul recours pour déterminer son origine. Les vascularites n’ont pas été rapporté comme cause habituelle des hémothorax spontanés. La grossesse ne semble pas avoir d’effet causal, ni aggravant des hémothorax spontanés, ni des vascularites. Nous rapportons une observation assez particulière d’une jeune patiente, présentant au cours de sa grossesse un hémothorax spontané secondaire à une vasularite de type Wegener, diagnostiquée par la biopsie pleurale faite au cours d’une thoracotomie exploratrice et confirmée par le dosage des ANCA.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémothorax spontané compliquant une maladie des exostoses multiples

  • La survenue d'un hémothorax spontané est un événement rare dans la population générale. Cependant, certaines maladies, dont l'exostose multiple héréditaire, exposent à cette complication de façon plus significative. Nous rapportons le cas d'un patient de 22 ans, atteint d'une maladie exostosiante, qui présentait un hémothorax spontané droit causé par une exostose au niveau de sa septième côte droite. La physiopathologie de cette complication dans le cadre de la maladie exostosiante, les indications chirurgicales et le mode de surveillance de cette pathologie à l'âge adulte seront discutés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Un hémothorax gauche révélant une dissection de l`aorte: à propos d'un cas.

  • Certaines dissections de l`aorte peuvent se compliquer d'hémothorax faisant, évoquer initialement, une pathologie pleuro-pulmomaire. Nous rapportons l'observation d'un patient âgé de 67 ans, hypertendu, atteint d`une dissection de l`aorte, présentant un tableau typique, clinique et radiologique d`un syndrome d`épanchement pleural gauche en dehors de tout contexte infectieux et traumatique. Le tableau d`un syndrome pleural gauche a conduit à la réalisation d`une ponction pleurale qui a ramené un liquide hémorragique. La tomodensitométrie thoracique a conclu à une dissection aortique type B de Stanford. La prise en charge chirurgicale est indiquée en cas de complication comme ce fut le cas de notre patient.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Angiosarcome de la paroi thoracique révélé par un hémothorax.

  • L'angiosarcome est une tumeur très rare puisque qu'elle représente 1 % des tumeurs des tissus mous, qui, elles-même. correspondent à 0,7 % des tumeurs malignes (1 Dans les quelques publications consacrées à ce sujet, on peut remarquer que la localisation pariétale thoracique est exceptionnelle et que son pronostic est sombre, Nous rapportons l'observation d'une patiente de 79 ans dont la tumeur est révélée par un hémothorax. Ce cas est original à deux titres, d'une part du fait de sa localisation à la paroi thoracique et, d'autre part, du fait de son évolution, puisque la malade est toujours asymptomatique. 3 ans après un traitement associant une chirurgie d'exérèse large puis une radiothérapie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Etude de l'activité fibrinolytique dans les liquides de ponction d'hémothorax traumatique

  • Le caractère incoagulable des liquides de ponction d'hémothorax est un fait connu et lié, semble-t-il, à l'absence de fibrinogène ou à son faible taux. L'étude présente recherche, dans ces liquides de ponction, la preuve d'une activité fibrinolytique qui pourrait expliquer l'absence de fibrinogène. Vingt-neuf patients porteurs d'un hémothorax traumatique récent de faible abondance, n'ayant reçu ni anticoagulant ni traitement fibrinolytique, sont étudiés. Les résultats confirment l'absence de fibrinogène, toujours inférieur à 0,15 mg.1

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémothorax droit intarissable révélateur d'une plaie hépatique avec rupture diaphragmatique

  • Nous rapportons le cas d'une victime d'un accident de la voie publique responsable d'un traumatisme thoracique fermé avec choc hémorragique. Le bilan lésionnel révélait un hémothorax droit isolé, compressif et intarissable. La cause du saignement a été découverte de manière retardée et en période peropératoire : il s'agissait d'une plaie hépatique avec rupture diaphragmatique, mais sans hernie hépatique ni hémopéritoine associé. Les contextes de survenue des ruptures diaphragmatiques par traumatisme fermé et leurs circonstances et moyens diagnostiques sont revus et discutés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Un hémothorax spontané : complication rare mais grave d’une séquestration pulmonaire intra-lobaire

  • La séquestration pulmonaire est une malformation congénitale rare, caractérisée par une partie de parenchyme pulmonaire non fonctionnel car sans connexion avec l’arbre bronchique et l’artère pulmonaire. En l’absence de dépistage de santé anténatal ou natal, son diagnostic peut être tardif, au stade de complications principalement dues aux infections récidivantes. Si les complications infectieuses sont fréquentes, l’hémorragie est beaucoup plus rare, mais souvent très grave.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Rupture séro-musculeuse de l'oesophage après vomissement: une cause rare d'hémothorax.

  • Nous rapportons un cas de rupture séromusculeuse de l'oesophage consécutif à un épisode de vomissement et révélé par un hémothorax gauche. Une thoracoscopie a permis de poser ce diagnostic, qui a été rattaché au cadre nosologique des syndromes postémétiques. Toute symptomatologie pleuropulmonaire inhabituelle après un effort de vomissement doit faire envisager cette hypothèse diagnostique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémothorax d’origine iatrogène chez une femme de 78 ans

  • Il s’agit d’un cas d’hémothorax isolé dont le mode de révélation est atypique (absence de tamponnade associée, dyspnée subaiguë « banale »), de cause iatrogène, secondaire à une plaie de l’oreillette droite par une électrode de pacemaker chez une patiente traitée par anticoagulants oraux en raison d’une arythmie complète par fibrillation auriculaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémothorax et maladie exostosante multiple héréditaire chez un enfant de 9 ans

  • Nous rapportons l’observation d’un enfant de 9 ans présentant un hémothorax lié à une exostose costale dans le cadre de la maladie exostosante multiple héréditaire. Il s’agit d’une complication rare, peu décrite chez l’enfant et de physiopathologie encore mal connue.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémothorax récidivant par endométriose pleurale.

  • Nons rapportons le cas d'une patiente de 31 ans présentant des hémothorax récidivants survenant au moment des règles. Le diagnostic d'endométriose pleurale était confirmé par les biopsies pleurales. Après échec d'un traitement par analogue de la LHRH, une pleurodèse chirurgicale a été effectuée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémothorax gauche, mode de révélation d’une dissection aortique

  • Les hémothorax sont, dans la majorité des cas, secondaires à un traumatisme, à une technique invasive thoracique ou à certaines pathologies pulmonaires ou pleurales. Un hémothorax secondaire à une dissection aortique est rare.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Une complication exceptionnelle mais grave du schwannome intercostal bénin : l’hémothorax

  • La survenue spontanée d’un hémothorax grave n’a jamais été décrite comme mode de révélation ou comme complication évolutive d’un schwannome bénin de siège intercostal.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémothorax post-traumatique révélant un mésothéliome pleural malin

  • Les auteurs rapportent un nouveau cas de mésothéliome sarcomateux pleural. L’originalité de cette observation réside dans la révélation de la tumeur par un hémothorax post-traumatique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov