Hemostase endoscopique [ Publications ]

hemostase endoscopique [ Publications ]

Publications > hemostase endoscopique

  • Le but de cette étude prospective était d'évaluer les facteurs prédictifs de récidive hémorragique et de décès au cours des hémorragies par ulcère gastroduodénal chez des malades sélectionnés pour eur risque élevé de récidive hémorragique et traités en routine par hémostase endoscopique. Malades et méthodes - Dans une étude multicentrique regroupant 8 hôpitaux de l'ouest de la France, incluant 144 malades vus consécutivement avec un ulcère hémorragique de type I ou IIa, b de la classification de Forrest, 34 variables étaient prises en compte pour la recherche de facteurs prédictifs de récidive hémorragique, et 38 pour ceux de décès. Une analyse multivariée par régression ogistique pas à pas était faite à partir des variables trouvées significatives au seuil de 0,10 dans l'analyse univariée. Résultats - Un geste d'hémostase endoscopique était réalisé chez 108 des 144 malades (75 %). Une récidive hémorragique et un décès étaient observés respectivement chez 39 (28 %) et 22 malades (15 %). En analyse multivariée, le seul facteur prédictif de récidives hémorragiques était l'existence d'une hypovolémie à l'admission. Les facteurs prédictifs du décès étaient le score ASA, le score de Goldman et la survenue d'une récidive hémorragique Dans cette étude, la prévalence de l'infection par Helicobacter pylori était faible (41 %), et n'apparaissait pas comme un facteur pronostique. Conclusion - Dans une population sélectionnée par un fort risque de récidive hémorragique, la prévalence de celles-ci et des décès est élevée malgré le recours aux gestes d'hémostase endoscopique. A l'ère de l'hémostase endoscopique, les paramètres cliniques restent les meilleurs facteurs pronostiques des hémorragies ulcéreuses.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémostase endoscopique des ulcères gastroduodénaux hémorragiques.

  • L'hémorragie digestive haute d'origine ulcéreuse a une mortalité inchangée depuis plusieurs décennies en dépit des progrés en chirurgie et en réanimation, d'où l'intérêt des thérapeutiques hémostatiques endoscopiques. Ainsi, l'endoscopie dans les hémorragies digestives ulcéreuses aura pour objectif de faire un diagnostic précoce et précis des lésions hémorragiques, de stopper un saignement actif et/ou d'empêcher sa récidive. Dans la sélection des patients justiciables d'un traitement hémostatique endoscopique interviennent des critères cliniques (âge, affections associées, médications prises, paramètres hémodynamiques), des critères endoscopiques (saignement artériel actif, vaisseau visible).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hématome duodénal, pancréatite aiguë et hémopéritoine après hémostase endoscopique d'un ulcère duodénal.

  • L'endoscopie interventionnelle est suivie de complications dans moins de 5% des cas. Nous rapportons une observation d'hématome duodénal intra-mural survenu après l'injection de 28 mL d'adrénaline diluée au 1/10 000 dans un ulcère duodénal hémorragique. Cet hématome était associé à une pancréatite aiguë, et révélé par un hémopéritoine.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov