Hemorroides [ Publications ]

hemorroides [ Publications ]

Publications > hemorroides

  • Nouvelle approche du traitement des hémorroïdes internes, la D.G.H.A.L. (Doppler Guided Hemorrhoid Arterial Ligation) a pour but de provoquer leur élimination en ligaturant les artères (au nombre de 6) qui les alimentent. L’intervention peut être pratiquée sans hospitalisation et effectuée sous anesthésie locale. Elle consiste à repérer au Doppler les artères hémorroïdales supérieures par l’intermédiaire d’un proctoscope équipé d’un capteur d’ultrasons. En amont de celui-ci, une fenêtre permet la mise en place d’un fil de ligature. L’intervention dure environ 30 minutes. Elle peut laisser subsister une gêne locale d’importance très variable laquelle peut se maintenir pendant quelques jours. Les patients sont revus après un mois, temps nécessaire à l’effacement appréciable des hémorroïdes internes. A ce moment, la correction d’une hémorroïde externe persistante ou d’une marisque résiduelle peut être envisagée sous anesthésie locale. Cet article a pour but de présenter la technique et d’en décrire notre expérience personnelle. A ce jour et depuis novembre 2001, plus de 350 patients ont été traités et nous rapportons ici les données de 150 d’entre eux. Avec un recul de 6 mois à deux ans, 85 % à 90 % se déclarent satisfaits.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hémorroïdes et maladie hémorroïdaire.

  • Les hémorroïdes sont des structures normales du canal anal, intervenant dans la continence fine. Elles ne remplissent efficacement leur rôle qu'en l'absence de modification de leur taille et de leurs rapports anatomiques avec le sphincter anal. L'importance de leurs altérations anatomiques n'est pas proportionnée à l'intensité des symptômes qui constituent la maladie hémorroïdaire. L'évolution spontanée de la maladie est bénigne, mais le plus souvent chronique et d'aggravation progressive. Malgré les progrès du traitement médico-instrumental, pour environ 10% des malades le traitement radical et définitif repose encore sur la chirurgie. Il s'agit d'une chirurgie de confort qui ne doit être proposée qu'à des malades gênés et avertis de l'inconfort passager (sauf rare complication) mais réel qui en résulte.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Complications après anopexie circulaire pour cure d'hémorroïdes: résultats à long terme d'une série de 140 malades et analyse de la littérature.

  • Objectif. - Le but de ce travail était de rapporter les résultats et les complications avec un recul de 18 mois de l'anopexie circulaire dans le traitement des hémorroïdes, et de faire une revue des complications publiées actuellement dans la littérature. Méthodes. - Du 1

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Hypertension portale et hémorroïdes. Relation de cause à effet?

  • L'hypertension portale favorise la présence d'hémorroïdes. Il n'y a pas de relation entre la pression portale et le volume des hémorroïdes, ni entre le volume des hémorroïdes et celui des varices œsophagiennes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov